Extension Factory Builder
02/02/2012 à 10:04
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Joseph Kabila (à g.), lors de son investiture pour un 2e mandat, le 20 décembre 2011 à Kinshasa. Joseph Kabila (à g.), lors de son investiture pour un 2e mandat, le 20 décembre 2011 à Kinshasa. © AFP

Le camp du chef de l’État congolais Joseph Kabila obtient 260 sièges sur 500 à l’Assemblée nationale, selon les résultats provisoires annoncés par la Ceni dans la nuit du mercredi 1er au 2 février. Le parti de l’opposant Étienne Tshisekedi en obtient 110, mais considère ce scrutin comme "nul".

Majorité absolue pour le camp du chef d’État congolais Joseph Kabila aux législatives du 28 novembre 2011. C’est ce que montrent les résultats qu’a annoncés la Commission électorale (Ceni) dans la nuit du mercredi 1er au 2 février. Sur les 500 sièges de l’Assemblée nationale, le camp présidentiel en obtiendrait autour de 260, tandis que 110 reviendraient à l’opposition.

Il s’agit pour le moment de résultats provisoires, puisque la Ceni a demandé l’annulation du scrutin pour sept circonscriptions (17 députés) sur 169, suite à des violences lors du vote. Le taux de participation n’a, par ailleurs, pas été indiqué par la Commission électorale.

Le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), du président Kabila, est en tête avec 62 sièges, contre 111 lors des législatives de 2006, tandis que l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) de l’opposant Étienne Tshisekedi - qui s'est autoproclamé président de la RDC - obtient 41 sièges, devenant ainsi la première force d’opposition. 

"Position contraire"

Mais Étienne Tshisekedi n’accepte pas plus l’issue des législatives qu'il n'a accepté la victoire de Kabila à la présidentielle. Il a immédiatement considéré comme « nulles » ces élections, pour lesquelles 18 865 candidats s’étaient présentés. Les membres de son parti ne devraient donc pas siéger à l’Assemblée. Pour autant « s'il y a une position contraire, nous allons la donner », a déclaré Serge Mayamba, le secrétaire national de l’UDPS, élu à Kinshasa.

Dans la capitale, le parti de Tshisekedi obtient 5 sièges, tandis que celui de Kabila en récolte 4. Des partis alliés du PPRD ont également raflé des voix dans tout le pays. Une dizaine de ces factions politiques ont obtenu entre 10 et 30 sièges. Le PPPD, obtient notamment 29 élus.

50 femmes élues

Du côté de l’opposition, hormis l’UDPS, se détachent deux autres formations : le Mouvement de libération du Congo (MLC, 22 sièges), et l'Union pour la nation congolaise (UNC, 16 élus), créé en 2010 par l’opposant Vital Kamerhe, ancien proche de Kabila et ex-président de l'Assemblée nationale. Lors des législatives de 2006, le MLC était le principal mouvement d'opposition avec 64 députés.

Au total, une centaine de partis seront présents à l’Assemblée, avec un ou deux sièges chacun. Côté représentation féminine, seules cinquante femmes ont été élues, dont Jaynet Kabila, la soeur jumelle du chef de l'État, candidate « indépendante » dans la province du Katanga (sud-est). Le frère cadet du président, Zoé Kabila, a également été élu dans cette circonscription sous les couleurs du PPRD.

Les résultats des législatives ont été reportés à plusieurs reprises par la Ceni après la multiplication des critiques sur le processus de compilation et des contestations de candidats. Une évaluation du processus électoral sera faite fin février, a annoncé la commission. La Cour suprême proclamera les résultats définitifs d'ici deux mois après examen des recours.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : cinq morts après une nouvelle attaque à la machette près de Beni

RDC : cinq morts après une nouvelle attaque à la machette près de Beni

Le territoire de Beni, région de l'est de la République démocratique du Congo (RDC) a été une nouvelle fois le théâtre de tueries à l'arme blanche, dans la nuit de jeudi &agra[...]

RDC : enlèvement de trois membres de la Monusco dans le Nord-Kivu

Deux Congolais et un Zimbabwéen, membres de l'unité de la Monusco chargée du déminage et de la neutralisation des munitions non explosées, ont été enlevés jeudi au[...]

Incident frontalier entre le Rwanda et la RDC : qui dit vrai ?

Les autorités du Nord-Kivu, dans l'est de la RDC, ont confirmé jeudi l’"infiltration" depuis dimanche de troupes rwandaises sur le territoire congolais. Mais il ne s'agirait que de[...]

RDC - Angola : ça plane pour Kabila et Dos Santos

Longtemps tendues, les relations entre la RDC et l'Angola connaissent une embellie. La preuve, les vols ont repris jeudi entre les deux pays.[...]

Football : retour sur près de 50 ans de violences dans les stades africains

Avec la condamnation à mort le 19 avril de onze supporters égyptiens lors d'un nouveau procès des émeutes de 2012 à Port-Saïd, la violence dans les stades s'est rappelée au (mauvais)[...]

RDC : le gouverneur du Nord-Kivu dénonce une incursion rwandaise à 120 km au nord de Goma

Les autorités congolaises ont confirmé mercredi l'incursion de militaires rwandais en RDC, dans le Nord-Kivu, en plein parc des Virunga. La raison de leur présence n'a toutefois pas été[...]

RDC : polémique, loi coloniale et fosses communes

La découverte d'une fosse commune à Maluku suscite l'émoi et un débat sur les modalités d'inhumation des cadavres non réclamés par leur famille. Surprise : c'est une loi[...]

Centrafrique : fin de cavale à Kinshasa pour Vomitiadé, l'ancien ministre du Tourisme

Condamné le 8 avril à deux ans de prison ferme pour viol sur mineure, l'ex-ministre centrafricain du Tourisme, Romaric Vomitiadé, est aujourd'hui en garde à vue à Kinshasa après[...]

RDC - Affaire Chebeya : reprise du procès en appel après deux ans d'interruption

Le procès en appel des assassins présumés du président de l'ONG congolaise la Voix des sans voix (VSV), Floribert Chebeya, et de son chauffeur, Fidèle Bazana, a repris mardi. La Haute Cour de[...]

RDC - José Makila : "On ne peut pas entasser des Congolais comme des rats dans une fosse commune"

Plus de 50 députés de l'opposition ont déposé dimanche une motion de défiance contre Évariste Boshab, vice-Premier ministre en charge de l'Intérieur. Selon eux, sa[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120202094524 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120202094524 from 172.16.0.100