Extension Factory Builder
31/01/2012 à 15:30
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Luc Adolphe Tiao emmène à Paris une importante délégation ministérielle. Luc Adolphe Tiao emmène à Paris une importante délégation ministérielle. © AFP

Le Burkina Faso organise à Paris du 1er au 3 février une grande conférence pour inciter bailleurs et milieux d’affaires à financer son programme "Bâtir ensemble un pays émergent". Montant des investissements recherchés : plusieurs milliards de F CFA.  

L’affirmation peut prêter à sourire, mais c’est un fait : du 1er au 3 févier 2012 à Paris, le Burkina Faso a rendez-vous avec son destin. Son Premier ministre, Luc Adolphe Tiao, emmène à Paris une importante délégation ministérielle (Tourisme, Agriculture, Mines et Énergie, Infrastructures, Industrie et Commerce, Économie et Finances...) ainsi que de nombreux hommes d'affaires à la conférence internationale sur le financement de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (Scadd) du pays. L’événement est parrainé par la France et la Banque mondiale.

« On vient proposer aux investisseurs de profiter des opportunités de notre programme – Bâtir ensemble un pays émergent – de 7 000 milliards de Francs CFA sur la période 2011-2015, explique le chef du gouvernement. On souhaite attirer de plus en plus de groupes privés et favoriser les partenariats public-privé ». Les ressources propres du gouvernement sont censées couvrir 63,3 % des besoins, tandis que 36,7% seront assurés par les financements extérieurs.

Secteurs stratégiques

La délégation burkinabè présentera l'environnement des affaires, les secteurs stratégiques (agriculture et agroindustrie, mines, infrastructures, services) et fera le point sur les réformes en cours (réglementation des filières, droit du travail, incitations fiscale...). Parmi les projets présentés, la construction de l’aéroport international de Donsin qui doit occuper un espace de 4 400 ha à 35 km de Ouagadougou, la réhabilitation du chemin de fer Côte d'Ivoire-Burkina, l'extension de la ligne ferroviaire jusqu'à Niamey, l'autoroute Yamoussoukro-Ouagadougou, la création d'une nouvelle cimenterie, le programme de 10 000 logements sociaux…

Autres initiatives phares : le développement des zones aurifères et autres minerais (zinc, manganèse...) et le pôle de croissance agro-industriel de Bagré, situé dans la province du Boulgou à 230 kilomètres de la capitale. Ce projet est financé par la Banque mondiale à hauteur de 115 millions de dollars. La construction d'un barrage hydro-électrique sur le fleuve Nakambé permettra d'y développer la riziculture, l’élevage, la pêche, l’aquaculture.

Plus de 200 participants, partenaires multilatéraux et bilatéraux, investisseurs privés, responsables de fonds souverains sont attendus à la conférence pour y discuter des possibilités de financement et des opportunités d'affaires.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Burkina Faso

Les pays du 'G5 du Sahel' appellent l'ONU à intervenir en Libye

Les pays du "G5 du Sahel" appellent l'ONU à intervenir en Libye

Les dirigeants des cinq pays du "G5 du Sahel" (Tchad, Niger, Burkina Faso, Mali, Mauritanie), réunis vendredi en sommet à Nouakchott, ont appelé l'ONU à mettre en place une force internationa[...]

Côte d'Ivoire - Burkina : Soro, visiteur discret de Compaoré à Casablanca

Guillaume Soro, le président de l'Assemblée nationale ivoirienne, a profité fin novembre d'un déplacement officiel au Maroc pour discrètement rendre visite à l'ex-président[...]

Burkina : quand Zida et Kafando font le ménage dans les écuries de Compaoré

Depuis leur arrivée aux affaires, les autorités de la transition burkinabè, guidées par le Premier ministre, Isaac Zida, et le président, Michel Kafando, mènent progressivement une[...]

Crise postélectorale ivoirienne : Ouattara promet 15 millions d'euros aux victimes

Le président ivoirien a annoncé lundi soir la création d'un fonds de 15 millions d'euros pour "l'indemnisation" des victimes de la crise postélectorale de 2010-2011, qui a fait environ 3[...]

Bénin : un réfugié burkinabè nommé François Compaoré

Disparu de la circulation depuis la démission de son frère Blaise, le 31 octobre dernier, François Compaoré a refait surface. "Jeune Afrique" a retrouvé sa trace... près de[...]

Récit - Burkina Faso : Thomas Sankara, 16 h 30, le 15 octobre 1987

Des acteurs du drame de la mise à mort de Thomas Sankara et de ses camarades, seul le commanditaire du meurtre demeure inconnu. Mais tous les regards se tournent vers l'ancien frère d'armes, Blaise[...]

Burkina : le gouvernement suspend le CDP, le parti de Blaise Compaoré

Le ministère de l'Administration territoriale a officiellement annoncé lundi la suspension du CDP, le parti de Blaise Compaoré. La Fedap-BC, une association de soutien à l'ancien président, et[...]

Burkina : Sankara, enfin toute la vérité ?

Le mythe est intact, mais l'Histoire reste à écrire. Vingt-sept ans après, les tombeurs de Blaise Compaoré s'apprêtent à rouvrir le dossier explosif de l'assassinat de l'ancien[...]

Burkina : Zida nationalise une entreprise du clan Compaoré

Le Premier ministre burkinabè Isaac Zida a annoncé samedi la nationalisation d'une entreprise appartenant au clan de l'ex-président Blaise Compaoré, affichant la volonté des autorités[...]

Burkina : manifestation pour Norbert Zongo, 16 ans après sa mort

Des milliers de personnes ont manifesté samedi à Ouagadougou en hommage à Norbert Zongo, un journaliste burkinabè assassiné il y a seize ans, le 13 décembre 1998 sous la présidence[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers