Extension Factory Builder
31/01/2012 à 15:30
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Luc Adolphe Tiao emmène à Paris une importante délégation ministérielle. Luc Adolphe Tiao emmène à Paris une importante délégation ministérielle. © AFP

Le Burkina Faso organise à Paris du 1er au 3 février une grande conférence pour inciter bailleurs et milieux d’affaires à financer son programme "Bâtir ensemble un pays émergent". Montant des investissements recherchés : plusieurs milliards de F CFA.  

L’affirmation peut prêter à sourire, mais c’est un fait : du 1er au 3 févier 2012 à Paris, le Burkina Faso a rendez-vous avec son destin. Son Premier ministre, Luc Adolphe Tiao, emmène à Paris une importante délégation ministérielle (Tourisme, Agriculture, Mines et Énergie, Infrastructures, Industrie et Commerce, Économie et Finances...) ainsi que de nombreux hommes d'affaires à la conférence internationale sur le financement de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (Scadd) du pays. L’événement est parrainé par la France et la Banque mondiale.

« On vient proposer aux investisseurs de profiter des opportunités de notre programme – Bâtir ensemble un pays émergent – de 7 000 milliards de Francs CFA sur la période 2011-2015, explique le chef du gouvernement. On souhaite attirer de plus en plus de groupes privés et favoriser les partenariats public-privé ». Les ressources propres du gouvernement sont censées couvrir 63,3 % des besoins, tandis que 36,7% seront assurés par les financements extérieurs.

Secteurs stratégiques

La délégation burkinabè présentera l'environnement des affaires, les secteurs stratégiques (agriculture et agroindustrie, mines, infrastructures, services) et fera le point sur les réformes en cours (réglementation des filières, droit du travail, incitations fiscale...). Parmi les projets présentés, la construction de l’aéroport international de Donsin qui doit occuper un espace de 4 400 ha à 35 km de Ouagadougou, la réhabilitation du chemin de fer Côte d'Ivoire-Burkina, l'extension de la ligne ferroviaire jusqu'à Niamey, l'autoroute Yamoussoukro-Ouagadougou, la création d'une nouvelle cimenterie, le programme de 10 000 logements sociaux…

Autres initiatives phares : le développement des zones aurifères et autres minerais (zinc, manganèse...) et le pôle de croissance agro-industriel de Bagré, situé dans la province du Boulgou à 230 kilomètres de la capitale. Ce projet est financé par la Banque mondiale à hauteur de 115 millions de dollars. La construction d'un barrage hydro-électrique sur le fleuve Nakambé permettra d'y développer la riziculture, l’élevage, la pêche, l’aquaculture.

Plus de 200 participants, partenaires multilatéraux et bilatéraux, investisseurs privés, responsables de fonds souverains sont attendus à la conférence pour y discuter des possibilités de financement et des opportunités d'affaires.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Burkina Faso

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte in[...]

Papas présidents !

C'est reparti. La plupart de nos dirigeants, bien ou mal élus, malgré de longues années de pouvoir, se sont illustrés par leur impéritie. Ils n'ont pas réussi à nous faire[...]

Burkina Faso : Compaoré - Kaboré, chronique d'un divorce annoncé

Entre Blaise Compaoré et Roch Marc Christian Kaboré, rien ne va plus. Comment en sont-ils arrivés là ?[...]

Crise politique au Burkina Faso : Alassane Ouattara prend les choses en main

Le chef de l'État ivoirien, Alassane Ouattara, est désormais impliqué en personne dans les tentavies de trouver une solution à la crise politique au Burkina Faso. Il a reçu à Abidjan les[...]

Burkina Faso : Zongo et Sankara, les fantômes chahuteurs de Compaoré

Au moment où le régime du président burkinabè, Blaise Compaoré, est fragilisé, deux assassinats officiellement non élucidés remontent à la surface : ceux de Thomas[...]

Les enfants mineurs, victimes de la ruée vers l'or au Burkina Faso

Au Burkina Faso, entre un demi-million et 700 000 adolescents ou pré-adolescents travailleraient dans le secteur minier et risquent quotidiennement leur vie pour trouver de l'or, principal produit d'exportation du pays.[...]

"Une nuit à la présidence" : il était une fois en Afrique, dans la République démocratique populaire...

Rire pour s’insurger. Présidents africains, Premières dames, hommes d’affaires occidentaux, FMI, Banque mondiale en prennent tour à tour pour leur grade dans "Une nuit à la[...]

Burkina Faso : Sankara, es-tu là ?

Est-ce bien l'ancien président Thomas Sankara, assassiné en 1987, qui a été inhumé à Ouagadougou ? Sa famille a saisi la justice. Et attend toujours les réponses.[...]

High Tech : le top 10 des innovations africaines

Dans les domaines de la santé, de la téléphonie mobile, de l'agriculture ou du développement durable, le continent sait être à pointe de la modernité lui aussi. On fait le point[...]

Sécurité aérienne : l'armée française inquiète l'Asecna

La multiplication des vols militaires français en Afrique n'est pas du goût de l'Asecna. En cause : un sérieux manque de transparence.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces