Extension Factory Builder
31/01/2012 à 15:30
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Luc Adolphe Tiao emmène à Paris une importante délégation ministérielle. Luc Adolphe Tiao emmène à Paris une importante délégation ministérielle. © AFP

Le Burkina Faso organise à Paris du 1er au 3 février une grande conférence pour inciter bailleurs et milieux d’affaires à financer son programme "Bâtir ensemble un pays émergent". Montant des investissements recherchés : plusieurs milliards de F CFA.  

L’affirmation peut prêter à sourire, mais c’est un fait : du 1er au 3 févier 2012 à Paris, le Burkina Faso a rendez-vous avec son destin. Son Premier ministre, Luc Adolphe Tiao, emmène à Paris une importante délégation ministérielle (Tourisme, Agriculture, Mines et Énergie, Infrastructures, Industrie et Commerce, Économie et Finances...) ainsi que de nombreux hommes d'affaires à la conférence internationale sur le financement de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (Scadd) du pays. L’événement est parrainé par la France et la Banque mondiale.

« On vient proposer aux investisseurs de profiter des opportunités de notre programme – Bâtir ensemble un pays émergent – de 7 000 milliards de Francs CFA sur la période 2011-2015, explique le chef du gouvernement. On souhaite attirer de plus en plus de groupes privés et favoriser les partenariats public-privé ». Les ressources propres du gouvernement sont censées couvrir 63,3 % des besoins, tandis que 36,7% seront assurés par les financements extérieurs.

Secteurs stratégiques

La délégation burkinabè présentera l'environnement des affaires, les secteurs stratégiques (agriculture et agroindustrie, mines, infrastructures, services) et fera le point sur les réformes en cours (réglementation des filières, droit du travail, incitations fiscale...). Parmi les projets présentés, la construction de l’aéroport international de Donsin qui doit occuper un espace de 4 400 ha à 35 km de Ouagadougou, la réhabilitation du chemin de fer Côte d'Ivoire-Burkina, l'extension de la ligne ferroviaire jusqu'à Niamey, l'autoroute Yamoussoukro-Ouagadougou, la création d'une nouvelle cimenterie, le programme de 10 000 logements sociaux…

Autres initiatives phares : le développement des zones aurifères et autres minerais (zinc, manganèse...) et le pôle de croissance agro-industriel de Bagré, situé dans la province du Boulgou à 230 kilomètres de la capitale. Ce projet est financé par la Banque mondiale à hauteur de 115 millions de dollars. La construction d'un barrage hydro-électrique sur le fleuve Nakambé permettra d'y développer la riziculture, l’élevage, la pêche, l’aquaculture.

Plus de 200 participants, partenaires multilatéraux et bilatéraux, investisseurs privés, responsables de fonds souverains sont attendus à la conférence pour y discuter des possibilités de financement et des opportunités d'affaires.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Burkina Faso

Burkina Faso : des élus appellent à un référendum pour modifier la Constitution

Burkina Faso : des élus appellent à un référendum pour modifier la Constitution

Des députés du parti au pouvoir au Burkina Faso et de la majorité présidentielle ont appelé samedi le président Blaise Compaoré à convoquer un référendum pour[...]

Frank Timis, l'empereur contesté

Il a fait ses premières armes dans les gisements d'or de sa Roumanie natale avant de débarquer, il y a dix ans, en Afrique de l'Ouest. Son appétit pour les richesses du sous-sol semble insatiable. Mais[...]

Référendum

En brumeuse Écosse le 18 septembre, mais surtout, en ce qui nous concerne, au Burkina, dans les deux Congo, au Rwanda et au Burundi, cinq pays où pourraient être organisées dès 2015[...]

Mali : IBK ne veut plus de la médiation du Burkinabè Compaoré

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta soupçonne Blaise Compaoré de vouloir réintroduire dans le jeu Iyad Ag Ghaly, le chef d'Ansar Eddine.[...]

Mali : les groupes armés du Nord veulent faire front commun face au gouvernement

Les six principaux groupes armés du Nord du Mali ont signé jeudi à Ouagadougou une déclaration commune censée mettre fin à leurs divisions. Ils entendent ainsi présenter un front[...]

Trafic de bébés : la fuite de Hama Amadou au Burkina divise le Niger

Acharnement de l'État à son encontre pour les uns, comportement indigne pour les autres : au Niger, la fuite burkinabè du président de l'Assemblée nationale, opposant numéro un[...]

Ballaké, l'une des grandes voix d'Afrique s'est éteinte

Le chanteur Burkinabè Ballaké s'est éteint. Florent Mazzoleni rend hommage cet artiste qui comptait parmi les dernières grandes voix africaines.[...]

Mali : les groupes armés du nord peaufinent leurs revendications à Ouagadougou

Les principaux mouvements armés du Nord du Mali sont réunis depuis mardi à Ouagadougou. Objectif : harmoniser leur plateforme de revendications avant un second round de négociations décisif avec[...]

Éthiopie : Hiroute Guebre Sellassie, une diplomate tout-terrain pour le Sahel

De Nouakchott à Niamey, le nouvel envoyé spécial de l'ONU se démène pour mobiliser chefs d'État et partenaires internationaux. Son nom ? Hiroute Guebre Sellassie.[...]

Au Burkina, les étudiants font de la résistance contre Blaise Compaoré

Pour beaucoup d'étudiants, pas question de laisser Blaise Compaoré briguer un cinquième mandat en 2015. Reportage sur le campus de Ouagadougou, potentielle bombe à retardement.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex