Extension Factory Builder
30/01/2012 à 09:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Selon le Conseil, le chanteur n'a pas présenté un nombre suffisant de signatures valides. Selon le Conseil, le chanteur n'a pas présenté un nombre suffisant de signatures valides. © AFP

Le recours du chanteur sénégalais Youssou Ndour a été rejeté par le Conseil constitutionnel sénégalais dans la nuit du dimanche au lundi 30 janvier. Sa candidature à l’élection présidentielle du 26 février est donc définitivement invalidée, contrairement de celles du président Wade et de ses trois opposants, Macky Sall, Idrissa Seck, et Cheikh Tidiane Gadio.

L’invalidation de la candidature de Youssou Ndour à la présidentielle sénégalaise a été confirmée dans la nuit du dimanche au lundi 30 janvier. Le Conseil constitutionnel a jugé non fondé le recours du chanteur sénégalais qui récusait l'invalidation de sa propre candidature par le Conseil, au motif qu'il n'avait pas présenté un nombre suffisant de signatures valides pour le soutenir.

« Le Sénégal a honte. Le Sénégal est meurtri. Le processus de coup d'État constitutionnel est consommé. 52 ans de construction démocratique viennent d'être balayés », a déclaré lundi matin Youssou Ndour interrogé par la radio française RFI.

« J'appelle, donc, toutes les forces vives de ce pays, nos frères africains, la communauté internationale a exprimer son désaccord face à ce coup d'État institutionnel et constitutionnel. Le combat continue, parce que dieu est avec les justes », a lancé le chanteur sur les ondes de Radio France Internationale.

Le Conseil a également estimé que les requêtes présentées par des opposants pour l'annulation de la candidature du président Abdoulaye Wade et celle de ce dernier contre trois de ses opposants sont « recevables », mais « non fondées ». Il était demandé à Macky Sall, Idrissa Seck, et Cheikh Tidiane Gadio, de produire un document prouvant qu’ils sont en règle avec l’administration fiscale.

"Passons aux actes"

Si le calme était revenu dimanche, après les violences du week-end, le Mouvement du 23 juin (M23, opposition politique et société civile) a appelé à la mobilisation. Dimanche, lors d'une conférence de presse de ses leaders, Thiat, rappeur du mouvement de jeunes « Y'en a marre », a affirmé que les « paroles suffisent, nous passons aux actes ». Des manifestations de rue sont prévues dans la semaine. Dans une déclaration commune, le M23 affirme que ses dirigeants et militants « sont prêts à tous les sacrifices ».
Une cinquantaine de personnes, dont Idrissa Seck et Cheikh Tidiane Gadio, se sont regroupés dimanche soir devant le commissariat central de Dakar pour exiger la libération d’Alioune Tine, coordinateur du M23 et présenter leurs condoléances pour la mort du policier tué vendredi soir.

Arrêté samedi comme des dizaines d'autres militants du mouvement, Alioune Tine était toujours entendu dans la nuit de dimanche à lundi par la police à Dakar sur son rôle présumé dans les violences du week-end.

(Avec AFP)



 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

Afrique : la démocratie sans le peuple

Afrique : la démocratie sans le peuple

Mohamed Mbougar Sarr est un écrivain sénégalais, lauréat du Prix Ahmadou Kourouma 2015 du Salon du livre de Genève pour "Terre ceinte".[...]

Que faut-il retenir de la visite de Mohammed VI au Sénégal ?

Le souverain marocain, Mohammed VI, quittera le Sénégal vendredi, après avoir signé de nombreux accords économiques.[...]

Le procès Habré, un tournant dans la justice africaine et la lutte contre l'impunité

Avocate au barreau du Tchad, présidente de l’Association tchadienne pour la promotion et la défense des droits de l’Homme (ATPDH) et récipiendaire du Right Livelihood Award en 2011, Jacqueline[...]

Sénégal-Maroc : Macky Sall et Mohammed VI signent 13 accords de coopération

À l'occasion de la visite du roi du Maroc au Sénégal, les gouvernements sénégalais et marocain ont signé jeudi, à Dakar, treize accords dans divers domaines, dont les douanes,[...]

Les femmes africaines peinent à percer le plafond de verre

Éducation, travail, indépendance... Malgré de timides avancées, le statut des femmes n'a que peu progressé en Afrique, selon les participantes du 5e forum social d’Essaouira, au Maroc, du[...]

Stromae, griot sarcastique malgré lui

Le chanteur belge Stromae est en tournée africaine. Ecoutées au premier degré ou pastichées, les chansons de son album "Racine carrée" illustrent la politique du continent.[...]

Le Sénégalais Macky Sall élu nouveau président en exercice de la Cedeao

Macky Sall, le chef de l'État sénégalais, a été élu mardi nouveau président en exercice de la Cedeao pour un an, à l'issue du 47e sommet de l'organisation ouest-africaine[...]

Le roi du Maroc entame ce mercredi au Sénégal une nouvelle tournée africaine

Mohammed VI se rend ce mercredi au Sénégal. Son périple l'emmènera ensuite en Côte d'Ivoire, au Gabon et en Guinée-Bissau. Il s'agit de la troisième tournée africaine du roi[...]

Le procès d'Hissène Habré s'ouvrira le 20 juillet à Dakar

L'ex-président tchadien a été arrêté le 30 juin 2013 à Dakar, puis inculpé le 2 juillet 2013 par le tribunal spécial. [...]

Cairn Energy prévoit un milliard de barils de pétrole au Sénégal

Cairn Energy a dévoilé son programme d'exploration au Sénégal pour les trois années à venir. Selon ses estimations, les réserves de pétrole contenues dans ses blocs au large[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers