Extension Factory Builder
30/01/2012 à 09:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Selon le Conseil, le chanteur n'a pas présenté un nombre suffisant de signatures valides. Selon le Conseil, le chanteur n'a pas présenté un nombre suffisant de signatures valides. © AFP

Le recours du chanteur sénégalais Youssou Ndour a été rejeté par le Conseil constitutionnel sénégalais dans la nuit du dimanche au lundi 30 janvier. Sa candidature à l’élection présidentielle du 26 février est donc définitivement invalidée, contrairement de celles du président Wade et de ses trois opposants, Macky Sall, Idrissa Seck, et Cheikh Tidiane Gadio.

L’invalidation de la candidature de Youssou Ndour à la présidentielle sénégalaise a été confirmée dans la nuit du dimanche au lundi 30 janvier. Le Conseil constitutionnel a jugé non fondé le recours du chanteur sénégalais qui récusait l'invalidation de sa propre candidature par le Conseil, au motif qu'il n'avait pas présenté un nombre suffisant de signatures valides pour le soutenir.

« Le Sénégal a honte. Le Sénégal est meurtri. Le processus de coup d'État constitutionnel est consommé. 52 ans de construction démocratique viennent d'être balayés », a déclaré lundi matin Youssou Ndour interrogé par la radio française RFI.

« J'appelle, donc, toutes les forces vives de ce pays, nos frères africains, la communauté internationale a exprimer son désaccord face à ce coup d'État institutionnel et constitutionnel. Le combat continue, parce que dieu est avec les justes », a lancé le chanteur sur les ondes de Radio France Internationale.

Le Conseil a également estimé que les requêtes présentées par des opposants pour l'annulation de la candidature du président Abdoulaye Wade et celle de ce dernier contre trois de ses opposants sont « recevables », mais « non fondées ». Il était demandé à Macky Sall, Idrissa Seck, et Cheikh Tidiane Gadio, de produire un document prouvant qu’ils sont en règle avec l’administration fiscale.

"Passons aux actes"

Si le calme était revenu dimanche, après les violences du week-end, le Mouvement du 23 juin (M23, opposition politique et société civile) a appelé à la mobilisation. Dimanche, lors d'une conférence de presse de ses leaders, Thiat, rappeur du mouvement de jeunes « Y'en a marre », a affirmé que les « paroles suffisent, nous passons aux actes ». Des manifestations de rue sont prévues dans la semaine. Dans une déclaration commune, le M23 affirme que ses dirigeants et militants « sont prêts à tous les sacrifices ».
Une cinquantaine de personnes, dont Idrissa Seck et Cheikh Tidiane Gadio, se sont regroupés dimanche soir devant le commissariat central de Dakar pour exiger la libération d’Alioune Tine, coordinateur du M23 et présenter leurs condoléances pour la mort du policier tué vendredi soir.

Arrêté samedi comme des dizaines d'autres militants du mouvement, Alioune Tine était toujours entendu dans la nuit de dimanche à lundi par la police à Dakar sur son rôle présumé dans les violences du week-end.

(Avec AFP)



 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

Sénégal : dans l'affaire Karim Wade, Bibo Bourgi plaide malade

Sénégal : dans l'affaire Karim Wade, Bibo Bourgi plaide malade

La détérioration de l'état de santé de l'homme d'affaires, soupçonné de complicité dans l'affaire Karim Wade, hypothèque la tenue du procès, le 31 juillet[...]

"Les Africains pourraient menacer de rompre leurs relations diplomatiques avec Israël"

En poste à Dakar depuis 2008, Abdalrahim Alfarra, ambassadeur de l'État de Palestine pour le Sénégal, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Burkina Faso et le Cap-Vert, a pu mesurer la[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Le Sénégal lève 500 millions de dollars sur les marchés internationaux

Le Sénégal a levé 500 millions de dollars sur les marchés internationaux. L'eurobond, d'une maturité de dix ans, a été émis à un taux de 6,25 % et a attiré un[...]

Drague : le bal des faux-culs

Ils sont discrets, rembourrés et très à la mode en Afrique de l'Ouest... Zoom sur ces collants qui permettent aux femmes d'afficher de jolies fesses rebondies à moindre prix.[...]

Sculpture : Diadji Diop, la vie en rouge

Aussi discret que ses sculptures sont remarquables, cet artiste d'origine sénégalaise s'est fait repérer... dans les jardins de l'Élysée ![...]

OIF : qui veut être sur le ticket de Michaëlle Jean ?

Le Canada met toutes les chances de son côté dans sa course à l'OIF. Comme proposer un deal à certains États membres de l'OIF pour les convaincre de voter pour Michaëlle Jean.[...]

Sénégal : Mahammed Dionne, le premier de la classe

Chargé jusque-là du Plan Sénégal émergent, ce fidèle de Macky Sall succède à Aminata Touré à la tête du gouvernement. Plus consensuel, il devrait[...]

Sénégal : Khalifa Sall, un destin présidentiel ?

Avec une victoire écrasante à Dakar, le destin présidentiel du socialiste Khalifa Sall se précise...[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers