Extension Factory Builder
26/01/2012 à 11:48
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Jean Ping est candidat à sa succession pour la présidence de la commission de l'UA. Jean Ping est candidat à sa succession pour la présidence de la commission de l'UA. © AFP

Le Conseil des ministres des Affaires étrangères de l'Union africaine (UA) s'est ouvert ce jeudi 26 janvier à Addis-Abeba en Éthiopie. Au centre du discours d'ouverture de Jean Ping, un bilan de l'année 2011 marquée par les crises ivoirienne et le Printemps arabe. La question de la succession à la présidence de la Commision de l'UA sera quant à elle l'objet des débats du 18e sommet des chefs d'État de l'UA, les 29 et 30 janvier.

Dans son discours d'ouverture, le président de la Commission de l’UA, Jean Ping, a affirmé que 2011 avait « sans doute été l’année la plus difficile » que l’organisation ait connue. « Nous avons été confrontés à deux crises très graves, en Côte d’ivoire et en Libye, a-t-il continué. Il y eut aussi les soulèvements pacifiques et populaires en Tunisie et en Égypte, qui ont été accueillis comme annonciateurs de la nécessité de consolider la démocratie en Afrique. Il nous a fallu à ce sujet faire preuve de créativité ».

Insistant sur les bonnes relations qu’entretiennent désormais l’UA et les nouvelles autorités libyennes (reconnues comme légitimes en septembre seulement), Jean Ping a tenu à justifier rétrospectivement la manière dont l’UA a géré le dossier. « Si le mouvement a commencé comme un peu partout, par des manifestations pacifiques qui ont été durement réprimées, ce que nous avons d’ailleurs tous condamné, très vite, cela a dégénéré en affrontement fratricide avec, craignait-on à ce moment-là, des risques de partition et même de "somalisation" ». Il a également regretté que la feuille de route proposée par le Conseil paix et sécurité de l’UA, et « qui demeure valable à ce jour », ait été « superbement ignorée ».

Silence sur l’élection du président de l’UA

Jean Ping n’a en revanche pas soufflé mot de l'élection, lundi, du nouveau président de la Commission - LE grand sujet ici à Addis-Abeba. Candidat à sa propre succession, le Gabonais affrontera l'actuelle ministre sud-africaine de l'Intérieur, Nkosazana Dlamini-Zuma. Une élection qui risque fort d'éclipser les autres sujets à l‘ordre du jour, à savoir l'insécurité qui prévaut dans la bande sahélo-saharienne, les tensions entre Khartoum et Juba, les difficultés financières de l'organisation ainsi que le suivi des crises en cours (Somalie, Madagascar, RDC...).

Dimanche et lundi, ce sont ensuite les chefs d’État et de gouvernement qui se retrouveront dans la capitale éthiopienne, inaugurant pour l’occasion le tout nouveau siège de l’UA, financé par la Chine.

___

Anne Kappès-Grangé, envoyée spéciale à Addis-Abeba
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Ethiopie

Éthiopie : ouverture des bureaux de vote, l'EPRDF au pouvoir favori

Éthiopie : ouverture des bureaux de vote, l'EPRDF au pouvoir favori

  Plus de 36 millions d'éthiopiens ont commencé a voter dimanche pour des élections législatives et régionales qui devraient voir une large victoire de la coalition au pouvoir depuis 19[...]

"Lamb" de Yared Zeleke : va, vis et deviens

À 36 ans, Yared Zeleke est l'auteur du premier film éthiopien sélectionné sur la Croisette, dans la catégorie Un certain regard. Une histoire semi-autobiographique sur le[...]

Athlétisme : le légendaire Haile Gebreselassie arrête la compétition

À 42 ans, l’Éthiopien double champion olympique et détenteur de 27 records du monde a annoncé qu'il prenait sa retraite, après une ultime compétition dimanche.[...]

Libye : trois migrants "livrés" à Daesh

Trois clandestins, contraints de partir d'Israël l'an passé pour éviter la prison, font partie du groupe de vingt-huit chrétiens d'Éthiopie assassinés par Daesh - notamment par[...]

Éthiopie : des dizaines de milliers de personnes ont manifesté à Addis Abeba contre l'État islamique

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté mercredi à Addis Abeba en Éthiopie contre le groupe État islamique, trois jours après la diffusion d'une vidéo montrant[...]

L'Éthiopie sous le choc de l'assassinat de ses ressortissants chrétiens en Libye

Le Parlement éthiopien devait proclamer mardi dans la matinée le début de trois jours de deuil national à la mémoire des 30 chrétiens assassinés en Libye par l'État[...]

Dans une vidéo, l'EI assassine 28 hommes présentés comme des chrétiens éthiopiens

Le groupe terroriste État islamique (EI) a diffusé dimanche une nouvelle vidéo de propagande de 29 minutes se terminant par l'exécution d'au moins 28 hommes, présentés comme des[...]

Libye : une vidéo de l'EI montre des exécutions d'une trentaine de chrétiens éthiopiens

Le groupe Etat islamique (EI) a publié dimanche une vidéo montrant l'exécution d'une trentaine d'hommes, présentés comme des chrétiens éthiopiens, par des jihadistes en Libye.[...]

Le français BRL Ingénierie va mesurer l'impact du barrage de la Renaissance sur les eaux du Nil

Le cabinet d'études français BRL Ingénierie a été choisi pour mesurer l'impact de la construction du barrage Grande Renaissance sur les ressources en eau du Nil, a appris "Jeune[...]

Répartition des eaux du Nil : on ne fait plus de vagues

Fini la discorde entre l'Éthiopie, l'Égypte et le Soudan. Ce lundi 23 mars, les trois pays ont signé un accord de principe pour la construction du barrage éthiopien Grande renaissance.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers