Extension Factory Builder
23/01/2012 à 09:14
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des militants d'Étienne Tshisekedi interpellent un policier à Kinshasa, le 20 janvier 2012. Des militants d'Étienne Tshisekedi interpellent un policier à Kinshasa, le 20 janvier 2012. © AFP

L’opposant congolais Étienne Tshisekedi est toujours assigné à résidence. La police congolaise a refusé qu’il quitte son domicile de Kinshasa, alors qu’il s’apprêtait à sortir en compagnie de son épouse, dimanche 23 janvier.

Étienne Tshisekedi a rompu le silence vendredi 20 janvier, mais il est toujours assigné à résidence dans son domicile de Limete, commune à l’est de Kinshasa. Celui qui s'est autoproclamé « président élu » de la République Démocratique du Congo (RDC) après avoir rejeté la réélection du chef de l'État sortant Joseph Kabila, se l’est à nouveau vu signifié par la police congolaise dimanche 23 janvier, a déclaré son directeur de cabinet Albert Moleka.

Dimanche en milieu d’après-midi, Étienne Tshisekedi et son épouse quittent en voiture la rue des Pétunia où ils résident pour « une visite familiale, une simple promenade ». Ils sont immédiatement « stoppés » par la police congolaise et sommer de faire marche arrière. Motif : « pas de passage sauf autorisation de la hiérarchie ».

"C’est très grave"

Une situation que dénonce Albert Moleka, qui lui-même a été empêché par la police d'accéder à la résidence de l'opposant. « C'est très grave », a-t-il déclaré.

Rompant le silence, Étienne Tshisekedi a annoncé vendredi qu'il prenait « sa fonction active » le jour-même et formerait un gouvernement « la semaine prochaine ». Il a également considéré « comme nulles » les élections législatives, dont les résultats ne sont toujours pas connus.

Là encore, la police avait aussi interdit l'accès aux abords de la résidence à des journalistes qui souhaitaient s'y rendre pour assister à la conférence de presse de l’opposant.

Albert Moleka a dénoncé le comportement de policiers appartenant à la Légion nationale d'intervention (ex-Police d'intervention rapide), une unité « qui n'a pas un commandement limpide » et dont des éléments sont soupçonnés d'être en fait des soldats de la Garde républicaine (ex-garde présidentielle) portant l'uniforme de policiers et n'obéissant pas au chef de la police.

(Avec AFP)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : l'affaire Muyambo, arnaque ou manipulation politique ?

RDC : l'affaire Muyambo, arnaque ou manipulation politique ?

L'ex-bâtonnier du barreau de Lubumbashi Jean-Claude Muyambo est détenu depuis le 20 janvier à Kinshasa. La justice congolaise l'accuse d'avoir vendu un immeuble qui ne lui appartenait pas. L'intéress&e[...]

Rwanda, Côte d'Ivoire, RDC... : Stromae annonce une grande tournée africaine avec 8 dates de concert dans 8 pays

Stromae a annoncé vendredi les dates de sa première tournée africaine. Le chanteur de "Papaoutai" se rendra au Sénégal, en Côte d'Ivoire, au Cap Vert au Cameroun, au Gabon, au[...]

RDC 

Interview : "Même exilé à Paris, Filimbi continue la lutte pour la démocratie en RDC"

Trois des fondateurs du mouvement citoyen congolais Filimbi (RDC) viennent de s’exiler en Europe, après s’être cachés pendant plusieurs semaines à Kinshasa pour fuir la répression[...]

RDC - Massacre de civils à Beni : que font l'armée et la Monusco ?

Dix-neuf personnes ont été tuées à la machette mercredi à Beni, territoire de l'est de la RDC où des massacres de civils ont lieu depuis plus de six mois. Une situation qui perdure[...]

RDC : Filimbi et les Américains

Les États-Unis ont-ils financé les activistes de Filimbi ? Barack Obama a répondu à Joseph Kabila en l'appelant au lendemain de la présidentielle nigériane...[...]

RDC : bientôt un (nouvel) "enterrement groupé" de cadavres conservés à la morgue de Kinshasa

Pour éviter une nouvelle polémique après celle qui a suivi la découverte d'une fosse commune à Maluku, dans la banlieue de Kinshasa, les autorités congolaises ont annoncé lundi[...]

RDC : l'Union européenne veut une enquête urgente sur la fosse commune

L'Union européenne a appelé vendredi à ce qu'une enquête urgente soit menée sur la fosse commune découverte près de Kinshasa et qui suscite de nombreuses questions en[...]

Charnier de Maluku en RDC : Tshisekedi dénonce les "escadrons de la mort" de Kabila

Étienne Tshisekedi, le président de l'UDPS (opposition), a signé depuis Bruxelles un communiqué très violent à l'égard du pouvoir en RDC, suite à la découverte d'une[...]

RDC : Filimbi a-t-il un avenir ?

La répression des autorités de Kinshasa et le discrédit de la classe politique congolaise pourraient ouvrir un boulevard au tout jeune mouvement citoyen Filimbi.[...]

RDC : que faire de Mathieu Ngudjolo Chui, l'acquitté indésirable de la CPI ?

Acquitté des charges de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité par la Cour pénale internationale (CPI) le 27 février 2015, le Congolais Mathieu Ngudjolo Chui embarrasse. Toujours en[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120123091410 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120123091410 from 172.16.0.100