Extension Factory Builder
20/01/2012 à 16:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Rassemblement à Benghazi, après la capture de Kaddafi le 23 octobre 2011. Rassemblement à Benghazi, après la capture de Kaddafi le 23 octobre 2011. © AFP

L’Organisation pour l'interdiction des armes chimiques a confirmé vendredi 20 janvier 2012 que le stock d’armes retrouvées par les nouvelles autorités libyennes était bien constitué d’armes chimiques non déclarées.

Le régime de feu Mouammar Kadhafi disposait d’armes chimiques non déclarées. C’est ce qu’a annoncé l’Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) vendredi 20 janvier après une visite en Libye.

À la demande des nouvelles autorités, une équipe de l’Organisation s’est rendue dans le pays entre le 17 et le 19 janvier, afin d’étudier un stock d'armes, retrouvé par le Conseil national de transition (CNT) après la chute du régime Kadhafi.

« Les inspecteurs ont examiné les munitions, principalement des obus, et ont déterminé qu'il s'agissait de munitions chimiques et qu'elles étaient donc déclarables », a précisé l'OAIC dans un communiqué.

Gaz moutarde

Le 28 novembre, le CNT avait signalé officiellement à l'OIAC avoir trouvé ce que les nouvelles autorités pensaient être des armes chimiques, tout un stock qui n'avait pas été déclaré par l'ancien régime.

« Tout le matériel nouvellement déclaré est entreposé dans un dépôt de Ruwagha dans le sud-est libyen, au même endroit que des quantités de gaz moutarde et de produits chimiques qui avaient été déclarés par le gouvernement Kadhafi », a expliqué l'OAIC.

En 2004, la Libye de Kadhafi rejoint l'Organisation, qui siège à La Haye. Il lui restait cependant à éliminer 11,5 tonnes de gaz moutarde, soit 45% de son stock initial, lorsque la rébellion s'est déclenchée en février.

Le gaz moutarde, qui porte aussi le nom d’ypérite provoque de graves brûlures chimiques aux yeux, sur la peau et aux poumons.

(Avec AFP)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Libye : 75 morts en moins d'une semaine dans les combats de Benghazi

Libye : 75 morts en moins d'une semaine dans les combats de Benghazi

Neuf personnes ont été tuées dimanche dans de nouvelles violences à Benghazi, portant à 75 le bilan des morts depuis le début d'une offensive contre les groupes islamistes qui contr&ocir[...]

Libye : les États-Unis et des pays européens réclament la fin des combats

Les Etats-Unis et les grandes puissances d'Europe occidentale ont réclamé samedi la "fin immédiate" des combats en Libye, où des forces gouvernementales ont lancé des[...]

Libye : Abdelhakim Belhadj prend du galon

Ancien opposant à Kadhafi, l'islamiste nationaliste Abdelhakim Belhadj  s'impose comme un interlocuteur incontournable au milieu du chaos libyen.[...]

Libye : au moins 17 morts en 24 heures à Benghazi

Au moins 17 personnes ont été tuées en 24 heures dans les affrontements à Benghazi, selon une source hospitalière.[...]

Libye : la deuxième vie de Khalifa Haftar (suite)

Khalifa Haftar a récemment refait surface en prenant en Libye la tête d'une offensive toujours en cours contre les milices islamistes de Misrata et Benghazi. Dans ce troisième billet de blog, Laurent[...]

Attaque du consulat américain de Benghazi : Ahmed Abou Khattala encourt la peine de mort

Un jury américain a prononcé mardi une nouvelle série d'inculpations à l'encontre d'Ahmed Abou Khattala, le cerveau présumé de l'attaque du consulat américain de Benghazi, en [...]

En Libye, à quoi joue le Soudan ?

À Tobrouk, les autorités libyennes regardent toujours Karthoum de travers...[...]

En Libye, Ban Ki-moon appelle à un cessez le feu et incite au dialogue

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a appelé samedi à la fin des hostilités en Libye, au cours d'une visite éclair destinée à donner un coup de pouce au[...]

Ban Ki-moon à Tripoli pour donner un coup de pouce au dialogue libyen

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, est arrivé samedi à Tripoli afin de donner un coup de pouce au dialogue lancé fin septembre pour tenter rétablir la stabilité[...]

Libye : polémique entre Moscou et Tripoli sur la "libération" d'une vingtaine de prisonniers

Au lendemain de l'annonce par Moscou de la libération d'une vingtaine de citoyens russes, ukrainiens et bélarusses détenus en Libye, Tripoli a dénoncé mercredi "l'évasion" de ces[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers