Extension Factory Builder
20/01/2012 à 16:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Rassemblement à Benghazi, après la capture de Kaddafi le 23 octobre 2011. Rassemblement à Benghazi, après la capture de Kaddafi le 23 octobre 2011. © AFP

L’Organisation pour l'interdiction des armes chimiques a confirmé vendredi 20 janvier 2012 que le stock d’armes retrouvées par les nouvelles autorités libyennes était bien constitué d’armes chimiques non déclarées.

Le régime de feu Mouammar Kadhafi disposait d’armes chimiques non déclarées. C’est ce qu’a annoncé l’Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) vendredi 20 janvier après une visite en Libye.

À la demande des nouvelles autorités, une équipe de l’Organisation s’est rendue dans le pays entre le 17 et le 19 janvier, afin d’étudier un stock d'armes, retrouvé par le Conseil national de transition (CNT) après la chute du régime Kadhafi.

« Les inspecteurs ont examiné les munitions, principalement des obus, et ont déterminé qu'il s'agissait de munitions chimiques et qu'elles étaient donc déclarables », a précisé l'OAIC dans un communiqué.

Gaz moutarde

Le 28 novembre, le CNT avait signalé officiellement à l'OIAC avoir trouvé ce que les nouvelles autorités pensaient être des armes chimiques, tout un stock qui n'avait pas été déclaré par l'ancien régime.

« Tout le matériel nouvellement déclaré est entreposé dans un dépôt de Ruwagha dans le sud-est libyen, au même endroit que des quantités de gaz moutarde et de produits chimiques qui avaient été déclarés par le gouvernement Kadhafi », a expliqué l'OAIC.

En 2004, la Libye de Kadhafi rejoint l'Organisation, qui siège à La Haye. Il lui restait cependant à éliminer 11,5 tonnes de gaz moutarde, soit 45% de son stock initial, lorsque la rébellion s'est déclenchée en février.

Le gaz moutarde, qui porte aussi le nom d’ypérite provoque de graves brûlures chimiques aux yeux, sur la peau et aux poumons.

(Avec AFP)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Libye : la Banque centrale sous tutelle internationale ?

Libye : la Banque centrale sous tutelle internationale ?

 Pour tenter de mettre fin à la guerre civile, l'ONU envisage de frapper les leaders des milices libyenes à la caisse.[...]

L'ambassade de France en Libye s'installe à La Marsa, en Tunisie

L'ambassade de France en Libye vient de s'installer... dans une jolie villa de La Marsa, près de Tunis. Sise dans l'hôtel Radisson, la représentation diplomatique de ce pays à Tripoli a en effet été fermée le [...]

Libye : raid sur l'aéroport de Mitiga revendiqué par les hommes du général Haftar

Selon des témoins, un avion de combat a visé lundi le seul aéroport encore en service à Tripoli, qui est sous contrôle des milices de Fajr Libya. Le raid aérien a été[...]

Libye : confusion à tous les étages

En décidant d'invalider le Parlement de Tobrouk, pourtant élu et reconnu par la communauté internationale, la Cour suprême a ajouté à la confusion ambiante. Et semé le[...]

Libye - Fethi Benkhalifa : "Les Amazighs n'ont pas à choisir leur camp dans la guerre civile"

Fethi Benkhalifa, ex-président du Congrès mondial amazigh, s'est rendu à Paris. À cette occasion, il a accepté de répondre aux questions de "Jeune Afrique" et de donner son [...]

Libye : l'administration Obama blanchie dans l'attaque de Benghazi

L'administration Obama n'a pas failli dans sa réponse à l'attaque du complexe américain de Benghazi, en Libye, qui avait fait quatre morts le 11 septembre 2012, a conclu une commission parlementaire dont le[...]

Libye : au moins quatre morts dans les combats entre les islamistes et les hommes de Khalifa Haftar

Selon des sources militaires libyennes, des combats ont opposé, dimanche, des milices islamistes aux partisans du général Khalifa Haftar, à Tripoli. Le premier bilan fait état d'au moins quatre[...]

Libye : au mois 356 morts en un mois de violences à Benghazi

Au moins 356 personnes ont péri à Benghazi depuis le lancement il y a un mois d'une nouvelle offensive du général Haftar pour tenter de reprendre cette ville de l'Est libyen tombée en juillet[...]

Libye : au mois 340 morts en un mois de violences à Benghazi

Au moins 340 personnes ont péri à Benghazi depuis le lancement il y a un mois d'une nouvelle offensive du général Haftar pour tenter de reprendre cette ville de l'est libyen tombée en juillet[...]

Libye : deux voitures piégées explosent près des ambassades d'Égypte et des Émirats

Les explosions de deux voitures piégées, jeudi, près des ambassades fermées d'Égypte et des Émirats arabes unis ont fait au moins trois blessés.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces