Extension Factory Builder
11/01/2012 à 15:39
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un Égyptien vote pour les élections législatives, le 3 janvier à Minya. Un Égyptien vote pour les élections législatives, le 3 janvier à Minya. © AFP

La dernière phase des élections législatives égyptiennes s'achevait ce mercredi 11 janvier en Égypte. Les Frères musulmans, grands vainqueur du scrutin, doivent rencontrer le "numéro deux" du département d’État américain, William Burns.

Les formations libérales et les mouvements de jeunes révolutionnaires n’auront pas réussi à s’imposer. Ces premières élections législatives égyptiennes organisées depuis la chute de Moubarak en février 2011 auront indéniablement été marquées par la victoire écrasante des Islamistes : Frères musulmans et salafistes confondus ont obtenu ainsi 65% des voix, soit 70% des sièges.

Organisé depuis le 28 novembre dans trois zones géographiques successives, le scrutin, aux modalités complexes, doit s’achever mercredi soir, à 19h, dans le dernier tiers du pays : le Sinaï, la vallée du Delta, ainsi que plusieurs oasis de l’ouest.

Après avoir vécu pendant plus de 50 ans dans un statut de semi-clandestinité, les Frères musulmans sont aujourd’hui la première force politique du pays. La coalition dirigée par leur parti, le Parti de la liberté et de la Justice (PLJ), a obtenu pas moins de 36% des voix, selon des chiffres encore provisoires.

Consécration internationale

C’est certainement la raison pour laquelle des dirigeants du PLJ devaient rencontrer mercredi le numéro 2 de la diplomatie américaine, William Burns, en visite au Caire.

« Ce sera la rencontre de plus haut niveau avec quelque responsable américain que ce soit » a déclaré à l’AFP Ahmed Sobea, porte-parole du PLJ.

Mardi, le département d’État américain avait sobrement fait savoir que Burns allait rencontrer des officiels, des responsables de partis politiques et des acteurs de la société civile égyptienne.

Aucune réunion n’est en revanche prévue avec les responsables des partis fondamentalistes salafistes, crédités de quelques 25% de voix, et dont la percée électorale constitue indéniablement la grande surprise du scrutin.

Malgré une référence islamiste commune, les Frères musulmans, se présentant comme les tenants d’une ligne modérée et responsable, ont tenus à se démarquer des salafistes salafistes d’Al-Noor, qu’ils jugent radicaux.

À la rescousse des ONG

Bruns a également prévu d’évoquer avec les autorités égyptiennes les perquisitions récemment menées par le procureur général dans plusieurs locaux d’ONG égyptiennes et étrangères.

Dans le cadre d’une enquête ouverte en octobre pour épingler les organisations qui reçoivent des financements illégaux de l’étranger, une vingtaine d’ONG étrangères et égyptiennes, perquisitionnées le 29 décembre, ont vu leur matériel saisi. L’initiative est perçue par les intéressés comme une tentative d’intimidation. Trois ONG américaines sont concernées par les opérations.

Rappelées à l’ordre par le gouvernement américain, les autorités ont promis de mettre fin à ce type d’action. Cela n’a pas empêché la ministre de la Coopération internationale en charge du dossier de décrire son initiative comme « une action légale pour préserver la souveraineté de l’Égypte. »

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Egypte

Armée égyptienne : kaki business...

Armée égyptienne : kaki business...

L'annonce par l'armée égyptienne d'un don de plusieurs terrains pour la construction de 1 million de logements sociaux relance les spéculations sur son poids économique et financier.[...]

Égypte: le maréchal Sissi sera opposé à Hamdeen Sabbahi lors de la présidentielle

L'élection présidentielle égyptienne n'opposera finalement que deux candidats, les 26 et 27 mai prochains. Abdel Fattah al-Sissi est donné gagnant face à Hamdeen Sabbahi, leader d’une [...]

Égypte : deux policiers tués dans une attaque

Un officier et un conscrit égyptiens ont été tués dans la nuit de samedi à dimanche dans une nouvelle attaque contre la police dans une Égypte en pleine répression des partisans du[...]

Égypte : le leader de gauche Sabbahi dépose sa candidature à la présidentielle

Le leader de gauche égyptien, Hamdeen Sabbahi, seul rival du grand favori Abdel Fattah al-Sissi à la présidentielle des 26 et 27 mai, a déposé samedi sa candidature à la commission[...]

Égypte : un officier de police tué par une bombe au Caire

Un officier de police égyptien a été tué vendredi soir par l'explosion d'une bombe au Caire, a-t-on appris de source sécuritaire officielle.[...]

Vidéos - Football : les stades les plus chauds du continent

De Casablanca à Johannesburg en passant par Kumasi (Ghana), "Jeune Afrique" vous présente quelque-uns des stades de football les plus chauds du continent. Frissons garantis.[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Égypte : double attentat au Caire, cinq blessés dont deux policiers

Deux bombes ont explosé mardi au Caire. Cinq personnes, dont au moins deux policiers, ont été blessées.[...]

La danse orientale, à corps perdus

Tantôt vénérée tantôt méprisée, la danse orientale peine aujourd'hui à se produire sur les scènes du monde arabe. Retour sur un art populaire à la[...]

Égypte : une bombe explose au Caire, trois blessés dont deux policiers

L'explosion d'une bombe posée entre deux voitures, près d'un point sécurité dans le centre du Caire, a blessé deux policiers et un civil, selon des sources au sein des services de secours et[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces