Extension Factory Builder
29/12/2011 à 09:33
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Dias est en prison, mais les commanditaires de l'attaque contre sa mairie courent toujours. Dias est en prison, mais les commanditaires de l'attaque contre sa mairie courent toujours. © D.R.

Visé par trois chefs d'inculpation, le maire de la commune de Sacré-Coeur/Mermoz à Dakar, Barthélémy Dias, a été incarcéré ainsi que son garde du corps après les violences politiques du 22 décembre. Une mesure qui suscite l'émoi au sein du PS sénégalais.

Homicide volontaire, coups et blessures volontaires et détention d'arme à feu sans autorisation administrative : c'est sous ces trois chefs d'accusation que Barthélemy Dias a été placé sous mandat de dépôt mercredi 28 décembre à Dakar. Le maire de la commune d'arrondissement de Sacré-Coeur/Mermoz à Dakar et responsable de la section jeunes du Parti socialiste sénégalais a donc passé la nuit dans une prison de la capitale, comme son garde du corps, également inculpé pour complicité de meurtre.

En revanche, la situation précise des deux commanditaires présumés de l'attaque du 22 décembre contre la mairie de Barthélemy Dias, qui a fait un mort et trois blessés, restait floue. Dias avait affirmé avoir agi en légitime défense, en tirant des coups de feu pour se protéger contre des partisans du pouvoir.

"Une centaine de nervis"

« Il y avait une centaine de nervis, il y avait des sergents recruteurs, mais il y avait également des commanditaires qui leur ont donné des moyens, qui leur ont donné notamment des voitures, qui leur ont donné des armes, qui leur ont donné de l’argent pour les rétribuer, et ces gens-là, aujourd’hui, ils dorment tranquillement chez eux », s'est indigné Me Moustapha Mbaye, l’un des avocats de Dias.

Selon le PS, cinq véhicules remplis d'hommes de main armés du pouvoir se sont rendus le 22 décembre à la mairie de Sacré-Coeur/Mermoz pour l'attaquer. Le parti a annoncé avoir déposé une plainte pour tentative d'assassinat contre la pesonne de Dias.

Deuxième responsable du PS en prison

Après Malick Noël Seck, condamné le 20 octobre à deux ans de prison ferme pour menace de mort et outrage à magistrat, Barthélemy Dias est le deuxième responsable de la section jeunes du PS à se retrouver en prison. Une situation qui ne manquera pas d'être relevée par ceux qui accusent le pouvoir de complot, alors que la candidature d'Abdoulaye Wade pour un troisième mandat est fortement décriée.

Lors d'une conférence de presse mercredi, le ministre et porte-parole du président Abdoulaye Wade, Serigne Mbacké Ndiaye, a déclaré que les violences étaient « un signal devant amener les Sénégalais à réfléchir et les convaincre qu'elles ne règlent aucun problème. (...) Il faut la collaboration de tous, l'État, les partis politiques et les citoyens, pour mettre fin à cette violence ».

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop ch&eg[...]

Sénégal - Macky Sall : "Mes principaux adversaires ne sont pas Wade et consorts, ce sont les inégalités sociales"

Réformes, Wade père et fils, procès Habré, Ebola, diplomatie... Macky Sall, le chef de l'État sénégalais répond à toutes nos questions, et défend son [...]

Sénégal : pas de production pétrolière avant 2020

Le Sénégal espère produire son premier baril d'or noir en 2019-2020 à la suite de la récente découverte de pétrole au large de ses côtes, a affirmé le 15 octobre[...]

Carte interactive : ces événements menacés ou annulés à cause d'Ebola

Depuis le début de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, en décembre 2013, une dizaine d'événements ont été annulés sur le continent. D'autres, censés se[...]

Omar Sy : "Je ne suis pas un acteur noir"

Le comédien le plus populaire de France incarne un sans-papiers dans "Samba", le dernier film d'Éric Toledano et Olivier Nakache. Son dernier rôle, son aventure hollywoodienne, la place des[...]

Le Sénégalais Makhtar Diop ne sera pas candidat à la BAD

Quelques jours après avoir été mis en retrait de la vice-présidence Afrique de la Banque mondiale, Makhtar Diop annonce sur Twitter sa décision de ne pas se présenter à la[...]

CAN 2015 : le Sénégal concède le nul face à la Tunisie aux qualifications

Le Sénégal et la Tunisie se sont neutralisés 0-0 vendredi à Dakar et conservent la tête du Groupe G pour la 3e journée des éliminatoires de la CAN 2015, alors que le Maroc a[...]

Prostitution et sexe 2.0 en Afrique

Nouvelles technologies, marketing, offre et demande, concurrence... À bien des égards, en Afrique aussi, les relations tarifées ressemblent de plus en plus à un business comme un autre.[...]

Sénégal : Karim Wade n'était pas éligible à la présidence !

La Constitution de 2001 stipule que les candidats à la présidence doivent être "exclusivement" de nationalité sénégalaise... Ce qui n'est pas le cas de Karim Wade.[...]

Francophonie : le sommet de Dakar en suspens

L'incertitude plane toujours autour du sommet de la Francophonie prévu à Dakar fin novembre. L'épidémie d'Ebola dans la sous-région peut-elle le remettre en cause ?[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers