Extension Factory Builder
29/12/2011 à 09:33
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Dias est en prison, mais les commanditaires de l'attaque contre sa mairie courent toujours. Dias est en prison, mais les commanditaires de l'attaque contre sa mairie courent toujours. © D.R.

Visé par trois chefs d'inculpation, le maire de la commune de Sacré-Coeur/Mermoz à Dakar, Barthélémy Dias, a été incarcéré ainsi que son garde du corps après les violences politiques du 22 décembre. Une mesure qui suscite l'émoi au sein du PS sénégalais.

Homicide volontaire, coups et blessures volontaires et détention d'arme à feu sans autorisation administrative : c'est sous ces trois chefs d'accusation que Barthélemy Dias a été placé sous mandat de dépôt mercredi 28 décembre à Dakar. Le maire de la commune d'arrondissement de Sacré-Coeur/Mermoz à Dakar et responsable de la section jeunes du Parti socialiste sénégalais a donc passé la nuit dans une prison de la capitale, comme son garde du corps, également inculpé pour complicité de meurtre.

En revanche, la situation précise des deux commanditaires présumés de l'attaque du 22 décembre contre la mairie de Barthélemy Dias, qui a fait un mort et trois blessés, restait floue. Dias avait affirmé avoir agi en légitime défense, en tirant des coups de feu pour se protéger contre des partisans du pouvoir.

"Une centaine de nervis"

« Il y avait une centaine de nervis, il y avait des sergents recruteurs, mais il y avait également des commanditaires qui leur ont donné des moyens, qui leur ont donné notamment des voitures, qui leur ont donné des armes, qui leur ont donné de l’argent pour les rétribuer, et ces gens-là, aujourd’hui, ils dorment tranquillement chez eux », s'est indigné Me Moustapha Mbaye, l’un des avocats de Dias.

Selon le PS, cinq véhicules remplis d'hommes de main armés du pouvoir se sont rendus le 22 décembre à la mairie de Sacré-Coeur/Mermoz pour l'attaquer. Le parti a annoncé avoir déposé une plainte pour tentative d'assassinat contre la pesonne de Dias.

Deuxième responsable du PS en prison

Après Malick Noël Seck, condamné le 20 octobre à deux ans de prison ferme pour menace de mort et outrage à magistrat, Barthélemy Dias est le deuxième responsable de la section jeunes du PS à se retrouver en prison. Une situation qui ne manquera pas d'être relevée par ceux qui accusent le pouvoir de complot, alors que la candidature d'Abdoulaye Wade pour un troisième mandat est fortement décriée.

Lors d'une conférence de presse mercredi, le ministre et porte-parole du président Abdoulaye Wade, Serigne Mbacké Ndiaye, a déclaré que les violences étaient « un signal devant amener les Sénégalais à réfléchir et les convaincre qu'elles ne règlent aucun problème. (...) Il faut la collaboration de tous, l'État, les partis politiques et les citoyens, pour mettre fin à cette violence ».

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

Sénégal - Procès Wade : en attendant Bibo Bourgi

Sénégal - Procès Wade : en attendant Bibo Bourgi

Au Sénégal, le procès de Karim Wade reste suspendu à l'état de santé d'Ibrahim Aboukhalil, alias Bibo Bourgi.[...]

Hajj : l'Afrique de l'Ouest dans les starting-blocks

Le Mali bénéficie cette année d'un quota de 9 000 pèlerins. À la différence du Sénégal, 90 % d'entre eux sont encadrés par des organismes [...]

Hajj : Ebola n'ébranle pas la foi

Malgré la fièvre qui sévit dans la région, nombreux sont les Ouest-Africains à emprunter la route de La Mecque. Reportage dans la capitale sénégalaise.[...]

Nouvelle ère pour Finagestion

 Rebaptisé Eranove, l'ex-Finagestion, holding de tête des compagnies d'électricité et d'eau en Côte d'Ivoire et au Sénégal ne veut plus être perçu comme un[...]

Ebola : le Sénégal ouvre un corridor humanitaire pour acheminer de l'aide

Le Sénégal a ouvert un corridor humanitaire aérien pour permettre d'acheminer de l'aide dans les trois pays les plus touchés par le virus Ebola, après la fermeture de ses frontières le 21[...]

Ebola : le cap des 3 000 morts dépassé selon l'OMS

L'épidémie de fièvre hémorragique Ebola a franchi le cap des 3 000 morts, le virus ayant tué près de la moitié des quelque 6 500 personnes infectées, selon le dernier bilan[...]

Design : Ousmane Mbaye, l'homme de fer

Son matériau de prédilection ? Le métal, sous toutes ses formes. Le Sénégalais fête ses dix ans de création. L'occasion de revenir sur cette figure de la création[...]

Francophonie : qui pour succéder à Abdou Diouf ?

Jean, Nfumu, Lopes, L'Estrac, Buyoya... Qui sera le prochain secrétaire général de l'organisation ? Entre désaccords africains et hésitations françaises, le suspense reste entier.[...]

Michaëlle Jean : "Ma candidature à la Francophonie est le résultat d'une écoute"

À deux mois du sommet de l'OIF, prévu à Dakar les 29 et 30 novembre, cinq candidats sont en lice. Parmi eux, la Canadienne d'origine haïtienne Michaëlle Jean, qui aspire à devenir[...]

Ebola : le bilan s'alourdit à près de 2 800 morts en Afrique de l'Ouest

Selon un dernier bilan daté du 18 septembre et publié lundi par de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'épidémie d'Ebola a déjà fait 2 793 morts en Afrique de l'Ouest, sur 5[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers