Extension Factory Builder
21/12/2011 à 17:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Jessica Quianque (g) et Mbathio Beye, deux des vingt candidates au titre de Miss Black France. Jessica Quianque (g) et Mbathio Beye, deux des vingt candidates au titre de Miss Black France. © Mario Epanya/missblackfrance.tumblr.com

Elles sont vingt à avoir été choisies pour concourir à la finale des Miss Black France qui aura lieu le 28 avril 2012 à Paris. Créé pour la première fois cette année, le concours veut valoriser les femmes noires en France.

Miss Black France. Un concours qui veut se démarquer de l’élection traditionnelle des « Miss France ». Lancé pour la première fois à l’initiative de Frédéric Royer, journaliste et animateur de télévision, l’évènement a pour but de célébrer la beauté noire. « J’ai voulu organiser une élection qui représente les femmes africaines ou d’origine africaine car lors des élections de Miss France, les candidates sont uniquement blanches », explique-t-il.

J’ai voulu organiser une élection qui représente les femmes africaines ou d’origine africaine car lors des élections de Miss France, les candidates sont uniquement blanches.

Frédéric Royer, Organisateur de Miss Black France

Ainsi, le 19 novembre dernier, elles étaient trente à se présenter à l’espace Georges V à Paris pour une présélection. Depuis, vingt d’entre elles ont été choisies pour participer à la finale qui se tiendra le 22 avril 2012. « En attendant, j'essaie de rester sereine », explique l’une d’entre elles, Romy Niaba (en photo ci-dessous), 22 ans, Française d’origine ivoirienne et étudiante en 5e année à Science Po Rennes. « Nous n'avons que très peu d'informations pour le moment. Je suppose que le jury veut faire jouer notre naturel et notre spontanéité ! J'espère en tous cas aller le plus loin possible dans cette expérience. Car Miss Black France est aussi pour moi l'occasion d'exprimer un certain métissage culturel dont j'ai hérité ayant vécu en France et en Côte d'Ivoire ».

L'élégance et le charme

Romy Nabia, candidate Miss Black France (Photo : Mario Epanya)

Une page Facebook, un compte Twitter - @missblackfrance -  et un site internet composent les moyens de communication de l’évènement. Les aspirantes à Miss Black France ont dû contacter les organisateurs via les réseaux sociaux pour réaliser leur inscription. La majorité d’entre elles sont d’origine sénégalaise, rwandaise, congolaise, malienne, ivoirienne ou encore issues des Dom-Tom. La plus jeune, Karen, n’a que 15 ans, mais en aura 16 pour la finale - l’âge minimum exigé.

Miss Black France est aussi pour moi l'occasion d'exprimer un certain métissage culturel dont j'ai hérité ayant vécu en France et en Côte d'Ivoire.

Romy Niaba, candidate Miss Black France

Afin de se démarquer des Miss France, Frédéric Royer n’a pas voulu exiger d’âge limite, aucun critère de poids et de taille non plus. Seuls l’élégance et le charme sont requis. « Je préfère que l’on me remarque pour ma simplicité et mon naturel », confiait Brenda, 20 ans, originaire des Antilles, lors de la présélection. Cette ex-Miss Oise de 1m70 a expliqué s’être inscrite au concours pour « représenter la beauté black » pas assez valorisée dans les médias, selon elle.

Une opinion que partagent les autres candidates. Bien qu’il existe déjà nombre de concours de miss africaines sur le sol français, ils ne s’adressent qu’à la diaspora noire et sont organisés par pays. C’est ce que déplorait Ana, 21 ans, venue de Rouen pour la présélection et qui avait postulé pour la Miss Sénégal France l’an passé, sans remporter le trophée.

Communautarisme ?

Pourtant, les critiques n’ont pas manqué à l’annonce du concours. « Pourquoi pas une Miss Blanche, se sont exclamés des gens d’extrême droite », raconte Frédéric Royer. « Mais dans ce cas, il n’y aurait pas de différence avec les Miss France où candidatent seulement des blanches… » L’organisateur de l’évènement se dit « très tranquille » face aux critiques et compte sur une bonne médiatisation de son concours. « D’autres initiatives de ce type ont déjà été mises en place », ajoute-t-il. « Dans le domaine de la presse par exemple, avec des magazines comme Miss Ebène ». 

Le 22 avril 2012, les vingt jeunes femmes retenues concourront donc en public et face à un jury de personnalités, dans une grande salle parisienne, dont l’emplacement sera précisé en janvier. Cette finale sera placée sous le signe de la mode, puisque les candidates défileront dans les créations des stylistes afro-français les plus en vue.


 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Vol AH 5017 : Blaise Compaoré reçoit une délégation des familles des victimes

Vol AH 5017 : Blaise Compaoré reçoit une délégation des familles des victimes

Blaise Compaoré et son chef d'état major, le général Gilbert Dienderé, se sont rendus vendredi après-midi au Mali, sur la zone du crash du vol AH 5017. Une délégation des f[...]

Gaza : cessez-le-feu de 12 heures entre Israël et le Hamas

Un cessez-le-feu de 12 heures entre Israël et le Hamas palestinien est entré en vigueur samedi à Gaza après d'intenses efforts d'acteurs internationaux, qui se retrouvent à Paris pour tenter[...]

Deux footballeurs s'affrontent sur Twitter à propos de l'intervention israélienne à Gaza

Les polémiques autour du conflit israélo-palestinien n'épargnent pas le monde du football. Les deux anciens coéquipiers en Angleterre, Joey Barton et Yossi Benayoun, se sont répondus par tweets[...]

Benjamin Stora : "La promesse de réouverture des synagogues algériennes est très importante"

L’historien spécialiste du Maghreb Benjamin Stora réagit à la promesse de réouverture des synagogues algériennes faite par le ministre des Affaires religieuses, Mohamed Aïssa,[...]

Le cacao grimpe à son plus haut niveau en trois ans

Le cacao a atteint son plus haut niveau en trois ans (2000 livres la tonne à la Bourse de Londres et 3 234 dollars à celle de New York) grâce à une bonne demande mais aussi en raison d'un regain[...]

Alstom accusé de corruption au Royaume-Uni

La filiale britannique d'Alstom a été inculpée de trois délits de corruption et de trois délits de complicité de corruption. Les accusations concernent de grands projets de transport[...]

Espagne : Pedro Sánchez, ou comment faire oublier Zapatero...

Le nouveau patron de l'opposition est jeune, beau et intelligent. Mais avant "d'y penser en se rasant", Pedro Sánchez va devoir rafraîchir l'image du Parti socialiste. Bon courage ![...]

Irak : Fouad Massoum remplace Jalal Talabani à la présidence

Le Parlement irakien a élu jeudi le politicien kurde Fouad Massoum à la tête de l'État fédéral. Un premier pas qui laisse augurer la formation d'un nouveau gouvernement dans le pays[...]

Gaza : Israël accusé de possibles crimes de guerre par l'ONU

Alors que débute la troisième semaine de l'offensive israélienne sur la bande de Gaza, la haut-commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, Navi Pillay, a demandé une enquête sur les possibles[...]

France : un nouveau projet de loi sur l'immigration

Attirer plus de diplômés et d'entrepreneurs étrangers. Tel est le but du projet de loi que le gouvernement s'apprête à dévoiler. Parmi les nouveautés, un titre de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers