Extension Factory Builder
21/12/2011 à 11:56
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Joseph Kabila prête serment lors de son investiture, le 20 décembre 2011 à Kinshasa. Joseph Kabila prête serment lors de son investiture, le 20 décembre 2011 à Kinshasa. © AFP

Réélu lors d’une élection marquée par des fraudes massives, Joseph Kabila a été désavoué par les chefs d’État africains qui n’ont pas assisté à son investiture à la tête de la République démocratique du Congo (RDC), mardi 20 décembre à Kinshasa. À l’exception du Zimbabwéen Robert Mugabe.

Mardi 20 décembre à Kinshasa, seul un chef d’État africain, le Zimbabwéen Robert Mugabe,  a assisté à l’investiture de Joseph Kabila après sa réélection pour un deuxième quinquennat à la tête de la République démocratique du Congo (RDC).

Un affront qui sonne comme un terrible désaveu pour Joseph Kabila, dont l’élection est entourée de multiples accusations de fraudes. Même les chefs d’État de pays « amis » n’ont pas fait le déplacement pour la cérémonie d’investiture à Kinshasa. Annoncés, le président rwandais Paul Kagamé, le Tanzanien Jakaya Kikwete où le président gabonais Ali Bongo Odimba se sont désistés au dernier moment.

Une douzaine de chefs d'État africains invités ont cependant été représentés par leur Premier ministre (Gabon, Rwanda, Tanzanie), le président de l'Assemblée nationale (Centrafrique) ou des ministres (Congo-Brazzaville, Afrique du Sud, Angola, Burundi, Tchad...).

"Vous avez opté pour la continuité"

Critiqué par l’Union européenne et les États-Unis, qui  se disent « profondément déçus » de la validation des résultats par la Cour suprême de justice, Joseph Kabila a rendu « un vibrant hommage au peuple congolais » lors de son discours d’investiture. « Pour la maturité politique, l'ordre et la discipline dont il a fait montre depuis le début du processus électoral, jusqu'à ce jour ».

Le président congolais a également dénoncé les « discours incendiaires » de son grand rival Étienne Tshisekedi, qui s’est autoproclamé président de la République à l’issue des résultats et a prévu de prêter serment à Kinshasa vendredi 23 décembre. Le Sphinx de Limete est arrivé deuxième de l’élection présidentielle avec 32,33% des voix, contre 48,95% pour Joseph Kabila.

« Vous avez été appelés à choisir entre d'une part les promesses chimériques (…) et d'autre part la perspective de la consolidation de la paix et la stabilité, la poursuite de la reconstruction du pays et la crédibilité du projet de sa modernisation. Vous avez opté pour la continuité et l'œuvre grandiose commencée à mon initiative », a conclu ce dernier, en s’adressant au peuple congolais.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : deux jeunes tués dans une manifestation contre la Monusco dans l'Est

RDC : deux jeunes tués dans une manifestation contre la Monusco dans l'Est

Les protestations contre la Monusco ont fait deux morts et un blessé par balle mardi, dans l'est de la RDC, a annoncé mercredi une fédération d'association.[...]

RDC : "Vieux Ebola", le nouveau surnom de Koffi Olomidé ne passe pas

Le chanteur congolais (RDC) Koffi Olomidé, 58 ans, été arrêté mardi à Kinshasa pour avoir accroché dans la rue des banderoles annonçant le concert de "Vieux [...]

France : Patrick Balkany rattrapé par ses pratiques douteuses en Afrique

Patrick Balkany, député et maire de Levallois-Perret, en banlieue parisienne, a été mis en examen, mardi, pour "blanchiment de fraude fiscale", "corruption" et "blanchiment de[...]

RDC : le docteur Mukwege, lauréat du prix Sakharov du Parlement européen

Le docteur congolais Denis Mukwege s'est vu décerner mardi le Prix Sakharov 2014 pour son travail auprès des femmes victimes de violences sexuelles dans les conflits armés de l'est de la RDC.[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

La RD Congo vend son énergie et son potentiel agricole à Londres

 Le premier Global Africa Investment Summit à Londres a été nettement dominé par la présence des pays anglophones. Rare exception, la RD Congo a présenté plusieurs projets[...]

RDC : opération "villes mortes" dans les grandes agglomérations du Nord-Kivu

Une opération "villes mortes" a été organisée mardi dans la plupart des grandes agglomérations du Nord-Kivu (est de la RDC) pour protester contre l'insécurité[...]

"Mbata ya bakolo" : au Congo, la vie sans les "Zaïrois" de RDC

Comment vivre sans les "Zaïrois" ? Lancée début avril, l’opération "Mbata ya bakolo" ("La gifle des aînés" en lingala) a laissé des traces dans[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

RDC : après les massacres à Béni, la ville n'a plus confiance dans l'armée

Les rebelles ougandais de l'ADF-Nalu (Forces démocratiques alliées – Armée de libération de l’Ouganda) sèment la terreur à Beni, dans l'est de la RDC.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers