Extension Factory Builder
14/12/2011 à 19:22
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des partisans d'Etienne Tshisekedi et de l'UDPS, le 14 décembre à Lubumbashi. Des partisans d'Etienne Tshisekedi et de l'UDPS, le 14 décembre à Lubumbashi. © AFP

L’UDPS, le parti d’Étienne Tshisekedi, demande aux Congolais qui le soutiennent à se tenir prêts à manifester pour protéger "la victoire" de son leader. Des rassemblements ont déjà été violemment dispersés par la police dans le sud et l’est du pays, faisant plusieurs blessés.

Quatre jours après la proclamation de la victoire de Joseph Kabila à l’élection présidentielle en RDC par la Ceni, l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) d’Étienne Tshisekedi a appelé mercredi 14 décembre le peuple à manifester pour « protéger la victoire » de son leader.

Alors que les critiques des observateurs nationaux et internationaux se multiplient à l’égard des irrégularités et des fraudes présumées qui ont entaché le scrutin en RDC, l’UDPS a réaffirmé la « victoire » d’Étienne Tshisekekdi, « comme en témoignent les résultats affichés par différents bureaux de vote à travers toute la RDC et consignés dans des procès-verbaux authentiques », selon Jacquemin Shabani, secrétaire général du parti.

Si aucune journée particulière n’a été fixée pour une éventuelle mobilisation, le secrétaire général de l'UDPS a condamné « le comportement coupable des représentants de l'opposition au bureau de la Ceni qui n'ont pas fait preuve de leur sens du devoir et de responsabilité pour sauvegarder la volonté du peuple clairement exprimée dans les urnes. »

Intervention musclée

Loin de Kinshasa, des tensions secouent particulièrement le sud et l’est du pays, déjà touchés par des violences électorales meurtrières. Mardi et mercredi, des marches pacifiques organisées à Lubumbashi, Bukavu et Goma pour protester contre la réélection de Joseph Kabila ont été dispersées par l’armée et la police.

À Lubumbashi, entre 200 et 300 partisans de l’UDPS ont marché vers le palais de justice pour dénoncer la fermeture depuis plusieurs jours du siège local du parti après des violences avec des partisans du président Joseph Kabila. La manifestation a provoqué l'intervention musclée -mais sans tirs- de la Garde républicaine pour disperser les contestataires dont plusieurs ont été blessés.

« C’était pourtant une marche pacifique », a déclaré Fabien Mutomb, vice-président de l’UDPS de la, province du Katanga dont Lubumbashi est le chef-lieu. « La Garde républicaine est intervenue brutalement, on a violenté des personnes. »

Selon des témoins, les manifestations auraient également rassemblé 500 personnes à Bukavu et une centaine à Goma, où le responsable de l’UDPS a été arrêté. La Cour suprême doit proclamer ce samedi les résultats officiels de la présidentielle à tour unique du 28 novembre.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : l'opposition exige un nouveau calendrier électoral

RDC : l'opposition exige un nouveau calendrier électoral

Des élus de l'opposition congolaise ont déposé mardi à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) de la République démocratique du Congo une proposition de calend[...]

RDC - Rwanda : "Rumeurs du lac", ou quand les eaux du Kivu se racontent

Dans un documentaire de 52 minutes dont la diffusion en avant-première est prévue le 10 mars en Belgique, la journaliste congolaise Wendy Bashi interroge le lac Kivu, témoin séculaire de la situation[...]

RDC : Étienne Tshisekedi, ad vitam aeternam

De retour, le vieil opposant congolais semble le seul à pouvoir remettre de l'ordre dans son parti. La situation s'est certes dégradée en son absence... mais peut-être pas autant que son[...]

RDC - R. Tshibanda : "La Monusco a décidé de ne pas lutter contre les FDLR pour des raisons fallacieuses"

La Mission onusienne en RDC (Monusco) a suspendu son appui à l'armée congolaise dans les opérations contre les FDLR. En réponse, Kinshasa a décidé de traquer seul ces rebelles rwandais. De[...]

RDC : les rebelles hutus rwandais fuient l'offensive de l'armée dans les Kivus

Les rebelles hutus rwandais des FDLR fuyaient samedi matin l'offensive de l'armée congolaise dans les provinces des Nord et Sud-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo, mais des affrontements[...]

RDC : opérations contre les rebelles hutus rwandais au Nord-Kivu

L'armée congolaise a lancé une offensive contre des rebelles hutus rwandais dans la province du Nord-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris vendredi d'un [...]

Léopards de RDC : Ibenge va convoquer Batshuayi et Mulumba

Actuellement en France, Florent Ibenge, le sélectionneur des Léopards, va convoquer Michy Batshuayi pour les matches amicaux face à l’Irak fin mars. L’attaquant de l’Olympique de Marseille,[...]

RDC : Benoît Chatel condamné à 20 ans de prison pour le meurtre d'opposants à Kabila père

Principal accusé meurtre, il y a 14 ans en France, de deux supposés opposants à Laurent-Désiré Kabila, l'homme d'affaires belge Benoît Chatel a été condamné à[...]

RDC : l'ancien milicien congolais Ngudjolo Chui acquitté par la CPI

Débuté en 2009, le procès de l’ex-chef de milice congolais, Mathieu Ngudjolo Chui, s’est soldé vendredi par la confirmation en appel de son acquittement par la Cour pénale[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20111214183810 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20111214183810 from 172.16.0.100