Extension Factory Builder
14/12/2011 à 19:22
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des partisans d'Etienne Tshisekedi et de l'UDPS, le 14 décembre à Lubumbashi. Des partisans d'Etienne Tshisekedi et de l'UDPS, le 14 décembre à Lubumbashi. © AFP

L’UDPS, le parti d’Étienne Tshisekedi, demande aux Congolais qui le soutiennent à se tenir prêts à manifester pour protéger "la victoire" de son leader. Des rassemblements ont déjà été violemment dispersés par la police dans le sud et l’est du pays, faisant plusieurs blessés.

Quatre jours après la proclamation de la victoire de Joseph Kabila à l’élection présidentielle en RDC par la Ceni, l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) d’Étienne Tshisekedi a appelé mercredi 14 décembre le peuple à manifester pour « protéger la victoire » de son leader.

Alors que les critiques des observateurs nationaux et internationaux se multiplient à l’égard des irrégularités et des fraudes présumées qui ont entaché le scrutin en RDC, l’UDPS a réaffirmé la « victoire » d’Étienne Tshisekekdi, « comme en témoignent les résultats affichés par différents bureaux de vote à travers toute la RDC et consignés dans des procès-verbaux authentiques », selon Jacquemin Shabani, secrétaire général du parti.

Si aucune journée particulière n’a été fixée pour une éventuelle mobilisation, le secrétaire général de l'UDPS a condamné « le comportement coupable des représentants de l'opposition au bureau de la Ceni qui n'ont pas fait preuve de leur sens du devoir et de responsabilité pour sauvegarder la volonté du peuple clairement exprimée dans les urnes. »

Intervention musclée

Loin de Kinshasa, des tensions secouent particulièrement le sud et l’est du pays, déjà touchés par des violences électorales meurtrières. Mardi et mercredi, des marches pacifiques organisées à Lubumbashi, Bukavu et Goma pour protester contre la réélection de Joseph Kabila ont été dispersées par l’armée et la police.

À Lubumbashi, entre 200 et 300 partisans de l’UDPS ont marché vers le palais de justice pour dénoncer la fermeture depuis plusieurs jours du siège local du parti après des violences avec des partisans du président Joseph Kabila. La manifestation a provoqué l'intervention musclée -mais sans tirs- de la Garde républicaine pour disperser les contestataires dont plusieurs ont été blessés.

« C’était pourtant une marche pacifique », a déclaré Fabien Mutomb, vice-président de l’UDPS de la, province du Katanga dont Lubumbashi est le chef-lieu. « La Garde républicaine est intervenue brutalement, on a violenté des personnes. »

Selon des témoins, les manifestations auraient également rassemblé 500 personnes à Bukavu et une centaine à Goma, où le responsable de l’UDPS a été arrêté. La Cour suprême doit proclamer ce samedi les résultats officiels de la présidentielle à tour unique du 28 novembre.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : Félix Tshisekedi au congrès du PS français

RDC : Félix Tshisekedi au congrès du PS français

Félix Tshisekedi devrait représenter son parti au Congrès du PS français, à Poitiers, du 5 au 7 juin.[...]

RDC : tout savoir sur le nouveau dialogue entre Kabila et l'opposition

Moins de deux ans après les "concertations nationales", le président congolais, Joseph Kabila, se dit ouvert à un nouveau dialogue avec l'opposition. Testez notre application pour faire le point sur[...]

RDC : le Pr. Muyembe récompensé en France pour ses travaux sur le virus Ebola

La Fondation Christophe et Rodolphe Mérieux a attribué mardi un prix au virologue congolais Jean-Jacques Muyembe. Une distinction pour récompenser ses recherches sur le virus Ebola qui ont permis la mise au[...]

RDC - Félix Tshisekedi : "Je n'irai pas à la mangeoire"

À Kinshasa, il a créé la surprise. Félix Tshisekedi a accepté le principe d'un dialogue avec le président Joseph Kabila. Il s'en explique pour "Jeune Afrique".[...]

RDC 

RDC - Ève Bazaiba (MLC) : "Je ne trahirai pas Bemba"

Elle militait aux côtés d'Étienne Tshisekedi. Puis, en 2006, elle a rejoint le leader du MLC, dont elle est désormais le bras droit et à qui elle vient de rendre visite dans sa prison de[...]

RDC - Tueries à Beni : évêques et élus de l'Est montent au créneau

Face à la persistance des tueries à Beni, des évêques officiant dans l'est de la RDC ont accusé ce weekend Kinshasa de "laisser pourrir la situation". Ils ont été rejoints[...]

RDC : Patrice Carteron rempile avec le TP Mazembe

En fin de contrat avec le TP Mazembe, Patrice Carteron va finalement prolonger son aventure à la tête des Corbeaux. Avec comme objectif principal la reconquête de la Ligue des Champions.[...]

RDC : deux morts à Beni, les tueries se poursuivent

Depuis octobre, plus de 350 personnes ont été tuées à Beni, dans l'est de la RDC. Dans le même territoire, une nouvelle embuscade attribuée aux ADF a fait jeudi deux morts.[...]

CPI : le procès de Jean-Pierre Bemba s'ouvrira le 29 septembre

La Cour pénale internationale a annoncé vendredi que le procès du Congolais Jean-Pierre Bemba s'ouvrirait le 29 septembre.[...]

RDC : l'UDPS favorable au dialogue proposé par Kabila

L'UDPS, formation d'opposition très affaiblie, estime que le dialogue avec l'administration Kabila "doit mener à de bonnes élections".[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers