Extension Factory Builder
09/12/2011 à 19:30
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'hôtel Dombia, où ont été enlevés deux Français, le 24 novembre 2011 à Hombori, au Mali. L'hôtel Dombia, où ont été enlevés deux Français, le 24 novembre 2011 à Hombori, au Mali. © Dombiahotel.org/AFP/Archives

Jeudi 8 décembre, un communiqué signé d’Al-Quaïda au Maghreb islamique (Aqmi), mais non authentifié, a revendiqué les enlèvements des deux Français et des trois Européens de la fin du mois de novembre au Mali.

Mis à jour à 19h30.

Le communiqué d’Aqmi, reçu sous forme de courrier électronique et entièrement rédigé en arabe a été envoyé jeudi 8 décembre au bureau de l’AFP à Rabat au Maroc. « Nous revendiquons l'enlèvement le 24 novembre des deux français, travaillant pour les services de renseignement de la France, Philippe Verdon et Serge Lazarevic, ainsi que celui de trois Européens, le lendemain à Tombouctou » y est-il indiqué. « Nous ferons savoir prochainement nos revendications à la France et au Mali » ajoute le texte. Le lendemain, Aqmi faisait paraître des photos de ses nouveaux otages via l'Agence mauritanienne d'information (voir les deux photos ci-dessous).

Philippe Verdon et Serge Lazarevic aux mains de leurs ravisseurs.

© AFP

Déjà, mardi 6 novembre, des sources sécuritaires à Bamako confirmaient que l’Aqmi était responsable de l’enlèvement des Français Philippe Verdon et Serge Lazarevic à Hombori, dans le nord-est du Mali. Les deux hommes, présentés d’abord comme des géologues travaillant pour une entreprise malienne, avaient disparus le 24 novembre, victimes d’un rapt par des hommes armés. Leur prise en otage constituerait « une réponse aux agressions répétées de la France contre les musulmans des pays du Sahel », selon le communiqué.

Le lendemain du 24 novembre, l’enlèvement des Français avait été suivi de la mort d’un touriste allemand à Tombouctou. L’homme, tué alors qu’il tentait de résister à des hommes armés, n’a pu empêcher le kidnapping des trois autres Européens qui se trouvaient avec lui (en photo ci-dessous, © AFP).

Aqmi vise délibérément le Mali

Ce n’est pas un hasard si le Mali a été désigné par Aqmi comme le lieu des rapts : le pays « a été choisi exprès en raison de l'implication du régime d'Amadou Toumani Touré dans une guerre contre les Moujahidine, en réponse aux pressions exercées sur lui par la France et les États-unis », a précisé le communiqué.

Les mêmes sources sécuritaires de Bamako ont confirmé l’implication de deux Maliens dans les enlèvements, ainsi que celle de combattants d'Aqmi venant des camps du Front Polisario, dans l'ouest algérien. Soutenu par l’Algérie, le Polisario est un mouvement armé qui revendique l'autodétermination pour le Sahara occidental, annexé par le Maroc en 1975.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Air Algérie : 'pas de piste privilégiée' pour expliquer le crash

Air Algérie : "pas de piste privilégiée" pour expliquer le crash

L'enquête sur la chute de l'avion d'Air Algérie, le 24 juillet au Mali, n'a pas permis pour l'instant de parvenir à "une piste privilégiée" expliquant l'accident, a déclar&eacut[...]

Mali : le Tchad accuse l'ONU de se servir de ses soldats comme "bouclier"

Le Tchad a dénoncé vendredi le traitement "discriminatoire" réservé à ses troupes au Mali, accusant la Mission de l'ONU (Minusma) de les utiliser comme "bouclier",[...]

Réchauffement climatique : la carte des 15 lieux les plus menacés d'Afrique

À l'occasion du sommet sur le climat organisé le 23 septembre à New York par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, "Jeune Afrique" publie sa carte des 15 lieux les plus[...]

Mali : l'État veut mieux encadrer l'orpaillage illicite

Troisième pays du continent producteur d’or après l’Afrique du Sud et le Ghana, le Mali tente de contrôler l'activité de ses orpailleurs traditionnels qui prolifèrent dans le pays.[...]

Mali : cinq Casques bleus tchadiens tués par l'explosion d'une mine

Cinq soldats tchadiens de la Minusma ont été tués jeudi par l'explosion d'une mine au passage de leur véhicule, près d'Aguelhoc, dans le nord du pays. L'attentat a également fait[...]

Justice : Tournaire, Sarkozy, Bolloré et... la Côte d'Ivoire

Serge Tournaire l'Africain ? Le juge français qui enquête sur un financement présumé de Sarkozy par Kadhafi pour la campagne présidentielle de 2007 s'intéresse de plus en plus au continent.[...]

Pékin va financer le chemin de fer Bamako-Conakry

Parmi les accords négociés entre la Chine et le Mali figurent la construction de la très attendue ligne de chemin de fer entre Bamako et Conakry (8 milliards de dollars), ainsi que la renovation de la ligne[...]

Mali : un soldat tchadien de la Minusma tué près d'Aguelhoc

Un Casque bleu tchadien de la Minusma a été tué et quatre autres blessés dimanche par l'explosion d'une mine au passage de leur véhicule près d’Aguelhoc, dans[...]

Mali : IBK rafle la mise en Chine

En voyage en Chine du 8 au 13 septembre, le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a fait le plein de contrats. Et repart avec des promesses à hauteur de 10 milliards de dollars.[...]

CAN 2015 : le Cameroun écrase la Côte d'Ivoire, l'Algérie s'impose sur le fil

Large victoire pour le Cameroun mercredi, à Yaoundé, contre la Côte d’Ivoire (4-1) lors des éliminatoires de la CAN 2015. De son côté, l'Algérie s'est imposé 1 à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex