Extension Factory Builder
08/12/2011 à 10:51
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'hôtel Dombia, à Hombori, où les deux Français ont été enlevés le 24 novembre dernier. L'hôtel Dombia, à Hombori, où les deux Français ont été enlevés le 24 novembre dernier. © Serge Daniel/AFP

L’enquête sur l’enlèvement à Hombori de Philippe Verdon et Serge Lazarevic piétine, comme celle du rapt de quatre touristes à Tombouctou (dont un a été assassiné). Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) est soupçonné d’avoir tout orchestré, mais n’a encore rien revendiqué. Peut-être parce que ses djihadistes ne sont pas directement impliqués dans ces affaires.

L’ombre d’Al-Qaïda au Maghreb islamique plane sur l’enlèvement de Philippe Verdon et Serge Lazarevic, deux ressortissants français, à Hombori le 24 novembre, dans le nord-est du Mali. Des sources sécuritaires régionales ont annoncé mercredi 7 décembre que l’organisation terroriste était à l’origine de leur rapt, alors que celui-ci n’a toujours pas été officiellement revendiqué, deux semaines après les faits.

« Selon les informations recoupées, Aqmi est responsable de l'enlèvement de deux ressortissants français en novembre à Hombori », a affirmé une source sécuritaire malienne. Un membre des forces de sécurité nigérienne a ajouté que ce rapt est l’œuvre des « hommes d'Abdelkrim Taleb, qui dirige une branche d'Aqmi ». La nébuleuse islamiste « veut intimider et se rendre maître de tout le Sahara. La semaine dernière encore, ils [membres d'Aqmi, NDLR] ont interrompu les travaux de construction d'une caserne dans le nord du Mali et renvoyé tous les manœuvres » qui y travaillaient, ajoute-t-elle.

Dans une autre affaire survenue le lendemain - trois touristes enlevés à Tombouctou et un autre assassiné car il refusait de suivre ses ravisseurs -, Aqmi paraît moins directement impliqué. « Les auteurs du coup de Tombouctou ne sont pas directement des combattants d'Al-Qaïda », affirme une source malienne proche du dossier. « On a affaire à des sous-traitants, ou à un groupe jusque-là inconnu, qui a posé un acte pour revendiquer quelque chose qu'on ne connaît pas encore », a-t-elle ajouté. Mais selon plusieurs sources concordantes, un groupe de bandits dont d’ex-combattants de Mouammar Kadhafi - qui seraient entre 2 000 à 4 000 sur le sol malien selon les autorités - serait impliqué dans l'affaire.

Trafiquants de drogue ?

Mais d'autres pistes encore sont envisageables, même si elles sont a priori moins vraisemblables. Pour un responsable d’Interpol, « il n’y a aucune piste sérieuse pour Tombouctou. C'est toujours flou, il y a des hypothèses. Trafiquants de drogue qui veulent faire pression pour que le Mali libère d'autres trafiquants aux arrêts ? Sous-traitants d'Aqmi ? Nouveau groupe armé ? » s’interroge-t-il. Des enquêteurs français ont même été envoyés sur place fin novembre pour tenter d’élucider l’affaire.

En outre, les deux Français enlevés à Hombori le 24 novembre, Philippe Verdon et Serge Lazarevic, sont des personnages au passé trouble, qui ont été d’abord présentés comme des géologues travaillant pour une entreprise malienne. Qui sont-ils vraiment et quelles étaient les vraies raisons de leur présence au Mali ? Beaucoup de questions pour l’heure sans réponse.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Mali

L'analyse des boîtes noires du vol AH 5017 pourrait prendre 'plusieurs semaines'

L'analyse des boîtes noires du vol AH 5017 pourrait prendre "plusieurs semaines"

Selon Frédéric Cuvillier, secrétaire d'État français aux transports, l'analyse des boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé jeudi dernier au Mali "[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Vol AH 5017 : les deux boîtes noires transférées à Paris

Les deux boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé au Mali ont été transférées dimanche soir de Bamako à Paris, où elles doivent être[...]

Vol AH 5017 : les enquêteurs au travail

Les experts enquêtant sur le crash d'un avion d'Air Algérie dans le nord du Mali poursuivaient dimanche leur travail dans une zone d'accès difficile où l'appareil s'est désintégré[...]

Vol AH 5017 : rien que des débris sur la scène du crash

Une vision à peine soutenable sur la scène du crash de l'avion d'Air Algérie au Mali : "des petits morceaux, pas grand-chose pour reconnaître un avion", lance un Burkinabè,[...]

Vol AH 5017 : Blaise Compaoré reçoit une délégation des familles des victimes

Blaise Compaoré et son chef d'état major, le général Gilbert Dienderé, se sont rendus vendredi après-midi au Mali, sur la zone du crash du vol AH 5017. Une délégation des[...]

Crash du vol AH5017 : la deuxième boîte noire retrouvée, les enquêteurs attendus sur place

Au lendemain de la découverte de la première boîte noire de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé dans le nord du Mali, des experts de l'ONU ont retrouvé la seconde samedi sur le[...]

Crash du vol AH5017 : l'enquête s'annonce délicate

Le travail des enquêteurs, notamment français, attendus samedi sur le site du crash d'un avion ayant fait 118 victimes dans le nord du Mali s'annonce délicat en raison de la désintégration de[...]

Crash du vol AH5017 : l'enquête associera plusieurs pays

Le détachement militaire français dépêché dans le nord du Mali sur le lieu du crash du vol Ouaga-Alger AH 5017 a retrouvé vendredi la boîte noire du DC-9 affrété par Air[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers