Extension Factory Builder
30/11/2011 à 15:34
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La croisssance dans la zone UEMOA s'est située autour de 4% en 2011. La croisssance dans la zone UEMOA s'est située autour de 4% en 2011. © AFP

La dernière rencontre de concertation, le 23 novembre à Abidjan, entre Tiémoko Meyliet Koné, le gouverneur de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et son homologue de la Banque des États de l’Afrique Centrale (BEAC), Lucas Abaga Nchama, a ravivé la rumeur d’une possible dévaluation du franc CFA. Malgré le contexte de crise en Europe, les principaux intéressés réfutent le scénario. Explications.

Une semaine après la rencontre entre Tiémoko Meyliet Koné (BCEAO) et Lucas Abaga Nchama (BEAC), la rumeur d’une dévaluation du franc CFA consécutive à la crise de la dette souveraine européenne continue d’enflammer et de perturber les opérateurs économiques des deux régions, l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale. « Alors qu’en réalité, vu l’embellie économique constatée en Afrique de l’Ouest et du Centre, rien ne pourrait augurer une telle hypothèse », estime un monétariste indépendant. 

De fait, les conditions économiques actuelles ne laissent pas penser qu'une dévaluation soit envisageable. La croissance économique est bonne dans la zone UEMOA et s'est située autour de 4% en 2011. Cela malgré les difficultés consécutives à la grave crise postélectorale ivoirienne.

Contexte propice

« Le contexte économique est propice. Les réserves de la banque centrale sont à un niveau très élevé. Le taux de couverture de la monnaie est de plus de 100%. Il n’y aucun déficit dans les États et la croissance est bonne », assure à jeuneafrique.com, Tiémoko Koné, le gouverneur de la BCEAO. « En 2012, dans l'ensemble de l'UEMOA, elle devrait se situer à plus de 6%, du fait de la reprise plus rapide de l'activité économique en Côte d'Ivoire, qui afficherait un taux de croissance élevé. Il ne peut pas y avoir de dévaluation, la situation économique qui prévalait en 1994 est radicalement différente aujourd’hui. »

Une assurance qui ne dissipe pas les inquiétudes des plus pessimistes. Les États africains étant très dépendants de leurs exportations vers l’Europe, ils craignent que la baisse de la consommation puisse avoir un impact sur les recettes des pays de la zone CFA. La crise européenne est une crise de la dette souveraine, qui a, par ricochet, touché les banques ayant investi dans les titres publics de certains pays du vieux continent. En conséquence de quoi, selon une source à la mission économique de l’ambassade de France à Abidjan, « la stabilité de l’euro, en tant que monnaie, ne serait pas menacée, et encore moins celle du franc CFA ».

"Aucun élément tangible"

Dans certains pays membres de l'UEMOA, comme en Côte d’Ivoire, une enquête a été ouverte pour déterminer l’origine de cette rumeur qui créée une véritable psychose. « Il est évident qu’une dévaluation ne saurait valablement survenir. Ces rumeurs ne reposent, comme c'est souvent le cas, sur aucun élément tangible », affirme Lucas Abaga Nchama, le gouverneur de la BEAC. La réunion des gouverneurs qui a mis le feu aux poudres s’était d'ailleurs focalisée essentiellement sur les perspectives d’un renforcement de la coopération entre l’UEMOA et la Cemac. 

_____

Par Baudelaire Mieu, à Abidjan

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique Subsaharienne

Tourisme gay : l'Ouganda à voile et à vapeur

Tourisme gay : l'Ouganda à voile et à vapeur

Les homosexuels révulsent une frange des autorités ougandaises, mais le secteur du tourisme ne dédaigne pas le contenu de leurs portefeuilles. Schizophrénie politique ?[...]

Inde : quand la foule passe à tabac des étudiants africains dans le métro

Trois étudiants africains ont été violemment pris à partie, dimanche 28 septembre, par une foule d’Indiens dans le metro de New Delhi. La scène, filmée par des passants, a fait le[...]

Côte d'Ivoire : les faits que la procureure de la CPI reproche à Charles Blé Goudé

La Cour pénale internationale (CPI) étudie depuis lundi l'oportunité de juger - ou pas - Charles Blé Goudé. L'accusation, portée par la procureure Fatou Bensouda, demande que quatre chefs[...]

Hama Arba Diallo, figure de la gauche burkinabè, est décédé

Hama Arba Diallo, député-maire de Dori et figure de l'opposition burkinabè, est décédé dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre. Il avait 75 ans.[...]

Afrique du sud : et Rosatom, le rival d'Areva, arriva...

Rosatom, le géant russe du nucléaire, a-t-il remporté le plus grand marché public de l'histoire sud-africaine ? C'est en tout cas ce qu'il laisse entendre. De quoi inquiéter son[...]

Procès Karim Wade : Bibo Bourgi a quitté le Sénégal pour se faire soigner en France

Apres 20 mois d'atermoiements, la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI) a finalement autorisé Bibo Bourgi, personnage central du procès de Karim Wade, à quitter le[...]

Centrafrique : Samba-Panza, dos Santos et les 10 millions de dollars

En mars, le président angolais José Eduardo dos Santos avait octroyé un don de 10 millions de dollars à son homologue centrafricaine Catherine Samba-Panza afin de renflouer son pays en [...]

Afrique du Sud : ce que la justice reproche à Julius Malema

Le 30 septembre, le tribunal de Polokwane, dans le nord de l'Afrique du Sud, a décidé de renvoyer au 3 août 2015 le procès pour corruption ouvert à l'encontre de Julius Malema. Que reproche la[...]

Centrafrique : Luanda annonce la participation des troupes angolaises à la Minusca

Un officiel de la diplomatie angolaise a annoncé lundi que Luanda enverra ses troupes en Centrafrique pour prendre part à la Minusca. Ce sera la première participation de l'Angola dans une opération de[...]

Centrafrique : des militaires tchadiens pour la sécurité de Catherine Samba-Panza ?

La présidente centrafricaine par intérim, Catherine Samba-Panza, souhaiterait que sa sécurité soit assurée par un contingent de militaires tchadiens.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers