Extension Factory Builder
21/11/2011 à 09:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le pape Benoît XVI célèbre la messe, le 20 novembre 2011 à Cotonou, au Bénin. Le pape Benoît XVI célèbre la messe, le 20 novembre 2011 à Cotonou, au Bénin. © AFP

Le pape Benoît XVI a achevé sa visite de 48 heures au Bénin par une messe géante dans le stade de Cotonou. Bilan du deuxième voyage officiel du pontife sur le continent africain.

Fin de visite africaine pour le pape Benoît XVI, qui a quitté dimanche le Bénin peu après 16h30 locales en affirmant avoir « une estime et une affection particulières » pour l'Afrique, « une terre d'espérance » à ses yeux. Son séjour de 48 heures était le deuxième sur le continent en six ans et demi de pontificat, après celui au Cameroun et en Angola en 2009.

Avant de prendre congé de Cotonou, le pape a célébré durant deux heures une messe géante dans la matinée, devant 50 000 personnes au Stade de l'amitié, et 30 000 à l'extérieur devant des écrans géants (chiffres du Vatican).

Pendant que Benoît XVI faisait un tour d'honneur en papamobile, la foule applaudissait chaque apparition du soleil entre les nuages, lançant des « Jésus ! » ou des « Merci seigneur ! » dans une ambiance extatique. Puis, dans son homélie, le pape a invité les Africains à ne pas idolâtrer le pouvoir et l'argent, prônant la générosité envers « ceux qui sont mis de côté ».

Feuile de route à l'Église africaine

« Alors que tant de familles sont séparées, exilées, endeuillées par des conflits sans fin, soyez les artisans de la réconciliation et de l'espérance », a-t-il demandé ensuite lors de la prière de l'Angélus. La veille, à Ouidah (40 km à l'ouest de Cotonou), cœur du vaudou mais aussi du catholicisme béninois, la pape avait signé l'« exhortation apostolique » à l'issue d'une réunion avec les évêques venus de tout le continent.

Il s'agit d'une feuille de route adressée à l'Église catholique africaine pour les prochaines décennies. Dans ce texte de 135 pages, le pape demande aux catholiques de se positionner fermement sur la réconciliation, la défense de la famille et la bonne gouvernance.

Sur la question sensible du sida, où il était très attendu car l'Afrique compte quelque 70% des 34 millions de séropositifs dans le monde, Benoît XVI s'est limité à affirmer que le problème exige « une réponse médicale et pharmaceutique » mais est « avant tout éthique ». Discours moralisateur assez habituel, mais placé dans l'air du temps : samedi au palais présidentiel, Benoît XVI avait dénoncé la corruption et mis en garde contre la « revanche », « parfois violente », des peuples. Printemps arabe oblige...

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Bénin

Boko Haram : pourquoi la coopération régionale patine

Boko Haram : pourquoi la coopération régionale patine

L'Assemblée nationale tchadienne a autorisé vendredi à l'unanimité l'envoi de soldats tchadiens au Cameroun et au Nigeria pour lutter contre le groupe islamiste Boko Haram. De quoi redynamiser la coop[...]

Marche "Je suis Charlie" : les couacs des présidents africains

Absents ou présents, les dirigeants africains ont, à leur manière, fait l’actualité de la manifestation parisienne en mémoire des victimes de "Charlie Hebdo"…[...]

Bénin : Reckya Madougou, pasionaria de l'économie sociale

Les femmes puissantes sont de plus en plus nombreuses sur le continent. Voici notre sélection - forcément subjective - des 50 Africaines les plus influentes au monde.[...]

France : la "marche républicaine" des dirigeants africains à Paris

Plusieurs présidents et ministres du continent ont défilé dimanche à Paris aux côtés de dirigeants du monde entier pour la "marche républicaine" contre le terrorisme. De la[...]

Bénin : Angélique Kidjo, diva engagée

Les femmes puissantes sont de plus en plus nombreuses sur le continent. Voici notre sélection - forcément subjective - des 50 Africaines les plus influentes au monde.[...]

Élections au Bénin : très chère Lepi

À quatre mois des législatives et à quinze mois de la présidentielle - sans parler des élections locales censées se tenir depuis près de deux ans mais qui ne sont[...]

Bénin : Patrice Talon contre Boni Yayi, c'est reparti !

On croyait le contentieux apuré entre l'homme d'affaires Patrice Talon et le président béninois Thomas Boni Yayi depuis que le second avait accordé son pardon au premier, en mai 2014. Il[...]

Bénin : le procès du trafic de bébés s'ouvrira le 2 janvier à Niamey

Le procès de l'ex-président du Parlement du Niger et opposant, Hama Amadou, et d'une vingtaine de personnes dont son épouse, impliquées dans un présumé trafic international de[...]

Bénin : un réfugié burkinabè nommé François Compaoré

Disparu de la circulation depuis la démission de son frère Blaise, le 31 octobre dernier, François Compaoré a refait surface. "Jeune Afrique" a retrouvé sa trace... près de[...]

Abdoulaye Bio-Tchané : "Le chômage des jeunes est un enjeu de sécurité nationale"

L’économiste béninois, président du Fonds africain de garantie, pose un regard lucide sur les défis économiques et sociaux que son pays doit relever.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20111121090859 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20111121090859 from 172.16.0.100