Extension Factory Builder
16/11/2011 à 19:26
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Laurent Gbagbo pourrait être transféré à La Haye dans les jours où les semaines qui viennent. Laurent Gbagbo pourrait être transféré à La Haye dans les jours où les semaines qui viennent. © AFP

Le président ivoirien Alassane Ouattara est sur le point d'atteindre son objectif de faire transférer Laurent Gbagbo et plusieurs de ses proches à La Haye avant les législatives du 11 décembre prochain. La CPI finalise la liste de ceux qui devraient l'y accompagner.

Une mission du bureau du procureur argentin Luis Moreno Ocampo est depuis le 11 novembre à Abidjan pour étudier les conditions du transfert de plusieurs personnalités ivoiriennes, accusées de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre, devant la Cour pénale internationale (CPI). « La procédure doit maintenant aller très vite, explique Jean-Paul Benoit, avocat conseil de la République de Côte d'Ivoire. C'est une question de jours ou de quelques semaines ».

Officiellement, la mission de la CPI entre dans le cadre de l'enquête préliminaire sollicitée par Moreno-Ocampo au mois de juin dernier. Le 3 octobre dernier, après avoir examiné de nombreux témoignages de victimes, les juges de la CPI ont autorisé le procureur à enquêter sur les crimes commis durant la crise postélectorale, tout en laissant ouverte la porte pour des investigations remontant à 2002.

"Première victoire"

Depuis, les enquêteurs de la CPI ont effectué plusieurs missions en Côte d'Ivoire. Moreno Ocampo a lui même fait le déplacement à Abidjan, le 15 octobre, pour y rencontrer le président Alassane Ouattara, qui avait demandé l'ouverture d'une enquête à la CPI, mais aussi le Premier ministre, Guillaume Soro et les représentants du camp Gbagbo. Le 3 novembre, il a adressé une demande complémentaire à la cour pour pouvoir prendre en compte les évènements intervenus depuis septembre 2002.

« C'est une première victoire. Nous en avions fait la demande dans un mémoire adressé à la CPI, explique Me Emmanuel Altit, défenseur de Laurent Gbagbo. On a forcé le procureur à enquêter sur les crimes commis par les deux forces belligérantes et à reconnaître que la crise n'a pas pour origine la défaite électorale de novembre 2010 mais la rébellion de septembre 2002 ». Le 14 novembre, l'avocat parisien a déposé un second mémoire portant sur la procédure elle même. « Depuis plus de sept mois, Laurent Gbagbo fait l'objet d'une détention arbitraire à Korogho, explique t-il. En le transférant à La Haye, la CPI ne ferait que couvrir cet état de fait ».

Liste de personnalités

La cour retiendra-t-elle cet argument pour ne pas avaliser les mandats d'arrêt internationaux qui ne manqueront pas d'être émis par le procureur Moreno Ocampo ? Peu probable. À ce stade de la procédure, la CPI est en train de finaliser la liste des personnalités qui peuvent être qualifiées comme auteurs de crimes de guerre, auteurs de crimes contre l'humanité ou auteurs de crimes en leur qualité de responsable hiérarchique. Et, bien sûr, les modalités et les conditions de leur transfert dans les geôles de La Haye.

Selon nos informations, Laurent Gbagbo, sa femme Simone, et Charles Blé Goudé, le leader en exil des jeunes patriotes, figurent sur cette liste. Pourraient venir s'y ajouter le général Bruno Dogbo Blé, ancien patron de la Garde républicaine, et Vagba Faussignaux, l'ex-commandant de la Marine nationale. Y aura t-il des représentants des forces pro-Ouattara comme le demandent les organisations internationales ? Peu probable aussi... du moins dans un premier temps. Tous les militaires pro-Ouattara cités dans les rapports des ONG ont été nommés à des postes stratégiques dans l'armée nationale.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : les faits que la procureure de la CPI reproche à Charles Blé Goudé

Côte d'Ivoire : les faits que la procureure de la CPI reproche à Charles Blé Goudé

La Cour pénale internationale (CPI) étudie depuis lundi l'oportunité de juger - ou pas - Charles Blé Goudé. L'accusation, portée par la procureure Fatou Bensouda, demande que quatre chefs [...]

Le gouvernement ivoirien va liquider la Banque pour le financement de l'agriculture

 Le gouvernement ivoirien a décidé de liquider la Banque pour le financement de l'agriculture (BFA). Lancée en 2004 pour soutenir les PME et le monde rural, cet[...]

Côte d'Ivoire : pour l'accusation, Blé Goudé est responsable "de certains des pires crimes"

L'audience de confirmation des charges retenues contre Charles Blé Goudé devant la CPI a débuté lundi à la Haye. Elle doit se poursuivre jusqu'à jeudi.[...]

Coup de mou pour l'hévéa

Alors que le cours du caoutchouc ne cesse de baisser depuis trois ans, les producteurs font le dos rond en attendant des jours meilleurs. Et demandent au gouvernement de moins taxer leur activité.[...]

CPI : dernière chance pour Blé Goudé

L'audience de confirmation des charges contre l'Ivoirien Charles Blé Goudé se tient ce lundi à la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye. L'ancien bras droit de Laurent Gbagbo, qui s'exprimera dans[...]

Nouvelle ère pour Finagestion

 Rebaptisé Eranove, l'ex-Finagestion, holding de tête des compagnies d'électricité et d'eau en Côte d'Ivoire et au Sénégal ne veut plus être perçu comme un[...]

Frontière maritime : Abidjan demande à son tour un arbitrage international

La côte d'Ivoire a décidé , "à son tour", de porter plainte devant un tribunal international, après "la décision unilatérale" du Ghana, de saisir cette même[...]

Côte d'Ivoire : la primature prend les manettes de la TNT

 C'est désormais le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan, en personne qui assure la présidence du comité national de migration vers la télévision numérique terrestre.[...]

Afrique de l'Ouest : ce que vos dirigeants ont dit sur Ebola

Les dirigeants africains ont-ils pris suffisamment tôt la mesure du danger que représentait le virus Ebola ? Pour tenter de répondre à cette question, nous avons répertorié les[...]

Le Ghana demande à un tribunal international de trancher son différend maritime avec la Côte d'Ivoire

 Après l'échec du dixième round de négociations entre les deux pays, le Ghana a demandé au Tribunal international du droit de la mer de trancher le conflit qui l'oppose à la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers