Extension Factory Builder
27/10/2011 à 20:06
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président malien ATT a été reçu à Alger par son homologue du 24 au 27 octobre. Le président malien ATT a été reçu à Alger par son homologue du 24 au 27 octobre. © AFP

Amadou Toumani Touré a achevé, le jeudi 27 octobre, une visite officielle de quatre jours en Algérie. Au-delà des déclarations de bonnes intentions, les relations entre les deux parties restent tendues.

Le président malien est rentré jeudi 27 octobre à Bamako après une visite en Algérie de quatre jours. Officiellement, cette visite d’Amadou Toumani Touré (ATT) s’inscrit « dans le cadre de la tradition de dialogue et de concertation entre les deux pays ». Tradition qui avait cependant été mise à mal ces dernières années, notamment sur les questions de lutte contre le terrorisme.

Le séjour d'ATT a été marqué par un programme particulièrement chargé. Outre le traditionnel déjeuner au Palais du Peuple, donné en son honneur par Abdelaziz Bouteflika, et une série d’entretiens avec les principales personnalités politiques, il s’est également rendu à Tlemcen, ville d’origine du président algérien. Le déplacement a aussi porté ses fruits côté business. On note la signature d’un contrat de 2 millions d’euros pour l’achat de camions Sonacome destinés, entre autres, à l’armée malienne.

Face à la presse, ATT s'est donc déclaré satisfait de la qualité des relations avec l’Algérie. « L'axe Alger-Bamako se porte bien, et je dirais même qu'il s'est considérablement renforcé », a-t-il affirmé, mardi 25 octobre, sur le perron du Palais d’El Mouradia.

"Dissiper certains malentendus"

Mais la visite d’ATT, dont le deuxième mandat prend fin en 2012, n’a pas été un simple voyage d’agrément. Le président malien et son staff se sont attelés à « dissiper certains malentendus » qui ont provoqué de vives tensions entre Alger et Bamako.

L’un d’eux concerne la libération par le Mali, en février 2010, de quatre terroristes d’AQMI - dont deux Algériens - en échange de l’otage français Pierre Camatte. Le deal avait provoqué l’ire d’Alger. La question de la présence d’AQMI au nord du Mali, que l’Algérie a toujours considérée comme le résultat d’une forme de « laxisme » de la part du locataire de Koulouba, a également été au centre des discussions entre les deux parties.

Plus récemment, le kidnapping de trois Européens dans un camp sahraoui de Tindouf est venu raviver les tensions. Mardi, un ministre malien déclarait à l’AFP, sous couvert de l’anonymat, que l’enlèvement avait été organisé par la « branche sahraouie d’AQMI ». Des propos perçus par Alger comme une tentative « de jeter de l’huile sur le feu ».

Autre événement notable qui complique les rapports entre Bamako et Alger : la présence dans la capitale algérienne de Hama Ag Sid Ahmed, le porte-parole du bureau politique du Mouvement national de l’Azawed (MNA). Il aurait eu des entretiens avec certains responsables algériens pour évoquer la feuille de route arrêtée lors des dernières assises du mouvement, qui ont eu lieu du 7 au 15 octobre. Une feuille de route qui donne la primauté au dialogue avec l’État malien mais qui n’écarte pas le retour à la lutte armée.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Continental

Ebola : Barack Obama souhaite lancer un plan d'action estimé à 88 millions de dollars

Ebola : Barack Obama souhaite lancer un plan d'action estimé à 88 millions de dollars

Le président Barack Obama va demander au Congrès américain une enveloppe de 88 millions de dollars pour lutter contre le virus Ebola en Afrique de l'ouest, a rapporté lundi le Wall Street Journal.[...]

Sam Pa, très sulfureux intermédiaire

Depuis dix ans, le nom de ce businessman - et ancien espion chinois ? - apparaît dans de nombreux contrats miniers passés entre Pékin et l'Afrique. Son parcours sinueux commence en Angola[...]

À quoi sert Mme Zuma ?

Si Mme Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la Commission de l'Union africaine (UA), était japonaise, elle se confondrait en kokaishiteimass (excuses publiques) et courbettes contrites, avant de [...]

Ces 20 parcs naturels africains vont vous faire rêver

Beauté des paysages, diversité des espèces, exubérance de la flore, présence des "Big Five" évidemment... Les parcs naturels ne manquent pas sur le continent et font rêver[...]

Ebola : plus de 2 400 morts en Afrique de l'Ouest, selon l'OMS

L'épidémie de fièvre Ebola qui sévit actuellement en Afrique de l'Ouest a fait plus de 2 400 morts sur 4 784 personnes contaminées, a déclaré vendredi l’Organisation mondiale[...]

Diaporama : 10 films cultes tournés en Afrique

De "Star Wars" à "Out of Africa", en passant bien sûr par des films africains comme "Yeelen", retour en images sur dix chefs d'oeuvre de l'histoire du cinéma qui ont tous un point[...]

Armement : qui est le meilleur client africain de la France ?

La France est un des plus gros vendeurs d'armes de la planète, avec près de 7 milliards d'euros de commandes reçues en 2013, selon le rapport du ministère de la Défense, publié le 9[...]

CAN 2015 : le Cameroun écrase la Côte d'Ivoire, l'Algérie s'impose sur le fil

Large victoire pour le Cameroun mercredi, à Yaoundé, contre la Côte d’Ivoire (4-1) lors des éliminatoires de la CAN 2015. De son côté, l'Algérie s'est imposé 1 à[...]

Oxfam réclame la suspension du programme "Santé en Afrique" de la Banque mondiale

Dans un rapport publié mercredi, l’ONG Oxfam pointe du doigt l’initiative Santé en Afrique menée par une filiale de la Banque Mondiale, estimant que le milliard de dollars mobilisé[...]

CAN 2015 : Cameroun-Côte d'Ivoire et Algérie-Mali en vedettes des éliminatoires

Les affiches étaient alléchantes pour la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations 2015. En particulier avec deux chocs : Cameroun-Côte d'Ivoire et[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex