Extension Factory Builder
28/10/2011 à 07:27
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Renouveau charismatique pour doper une Église catholique désertée par nombre de ses fidèles. Le Renouveau charismatique pour doper une Église catholique désertée par nombre de ses fidèles. © Reuters

Victime de son austérité, l’Église catholique romaine du Congo se voit de plus en plus dépouillée de ses fidèles par les Églises de réveil. Face à cette hémorragie, elle a lancé sa contre-attaque : le mouvement du Renouveau charismatique, une opération de séduction pour récupérer les "brebis égarées".

Congo, Brazzaville, square De Gaulle. Des centaines de personnes, amassées autour d’un grand podium, chantent des louanges sous la conduite d’hommes en soutane. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce rassemblement n’est pas un de ceux, innombrables, que tiennent les Églises de réveil, mais une campagne d’évangélisation du Renouveau charismatique, mouvement initié par l’Église catholique pour doper sa popularité en baisse. Autour  de la scène, pique-nique, détente et ambiance chaleureuse. Les fidèles viennent nombreux, en famille, expérimenter l’effusion du Saint-Esprit - communion avec l'Esprit saint - comme à la Pentecôte.  On est bien loin de l’austérité et du formalisme des messes traditionnelles de l’Église catholique.

Depuis la déferlante des églises de réveil au Congo au début des années 1990, les églises dites traditionnelles, notamment l’Église catholique romaine, engoncées dans leur orthodoxie, perdent de plus en plus d'ouailles. Face à elles, avec des célébrations inspirées de certaines Églises protestantes américaines, les nouvelles congrégations ne cessent de faire des émules à coup de spectaculaires campagnes d’évangélisation et de guérisons miraculeuses. Le Christ semblait alors avoir choisi son camp...

Changement des pratiques

« En mon nom, ils chasseront les démons, ils imposeront les mains et les malades seront guéris », telle est l’exhortation du Christ à ses apôtres dans les Évangiles. La mise en exergue des charismes, c’est une chose que l’Église ne vivait plus. Une telle Église n'en est pas une », affirme Mme Yollande Miyouna, une « bergère » (appellation du responsable paroissial du Renouveau Charismatique) de la paroisse St François d’Assise de Brazzaville.

L'Église était perçue comme une institution intellectualisée à l'extrême.

« On était arrivé à un niveau tel que l’Église était perçue comme une institution intellectualisée à l’extrême, aux doctrines hermétiques. Il y avait donc nécessité de repartir à l’origine de l’Église, comme du temps des apôtres », poursuit-elle.

« Il fut un temps où les protestants semblaient bénéficier de cette grâce de l'esprit parce qu’ils étaient humbles, en accord avec le Saint-Esprit. (…) Cette humilité, l’Église catholique l’avait perdue », explique quant à lui Serge Nienze, berger de la paroisse Notre-Dame de l’Assomption et responsable diocésain des jeunes au Renouveau charismatique. Un retour en grâce que l’on doit, selon lui, au pape Jean XXIII qui a donné, dans les années 1960, une impulsion à ce mouvement.

La particularité des assemblées du Renouveau charismatique, conduites aussi bien par des prêtres que par des laïcs, réside dans l’organisation de séances de prières, de louanges, de l’écoute de la parole de Dieu et de l’effusion de l’Esprit saint en communauté.

Renouveau ?

« On ne se positionne pas contre les Églises de réveil, mais on veut leur montrer que la Vérité est aussi chez nous. Certaines Églises avaient effectivement raison de dénoncer un certain occultisme dans nos pratiques, comme, par exemple, le fait que ne pouvait tenir la bible et prêcher que le prêtre. Mais, avec le renouveau, nous voulons montrer que le Saint Esprit est également dans l'église catholique », explique Serge Nienze.

Après avoir perdu mes deux enfants dans un incendie, je n’ai pu être consolée qu’en retournant à l’Église.

Félicité, membre du Renouveau charismatique

Ils seraient ainsi de plus en plus nombreux, ces anciens fidèles qui, hier, désertaient massivement l’Église, à en retrouver le chemin aujourd’hui. Très souvent déçus par certaines dérives fanatiques des congrégations qu’ils avaient intégrées. « Je n’avais plus foi en l’Église et je faisais confiance à un apôtre assez extrémiste d’une assemblée. Après avoir perdu mes deux enfants dans un incendie, je n’ai pu être consolée qu’en retournant à l’Église et j’ai repris ma foi en intégrant le Renouveau charismatique » témoigne Félicité, aujourd’hui fervente membre du mouvement.

Toutefois, bien qu’elle favorise un nouvel engouement pour le catholicisme, cette impulsion rénovatrice ne fait pas encore l’unanimité au sein de l'institution. Elle essuie toujours de nombreuses critiques, et reste soupçonnée, par certains, de vouloir réformer l'Église. En mettant en danger son dogme... et sa hiérarchie.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Congo (Brazzaville)

Notation : 10 pays africains passés au crible

Notation : 10 pays africains passés au crible

Le Rwanda a été noté B+ par l'agence Fitch Ratings. Comment expliquer que ce pays, avec un PIB de 7,5 milliards de dollars, soit mieux noté que le Ghana (48 milliards de dollars) ou l'Égypte (272[...]

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposée depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les[...]

Congo : Annette Kouamba Matondo, caméra au poing

Déterminée et combattante, cette femme de culture installée à Brazzaville explore la société congolaise dans des courts-métrages engagés.[...]

À Brazzaville, les ex-Séléka demandent la partition de la Centrafrique

L'ouverture des pourparlers de Brazzaville entre différents protagonistes de la crise centrafricaine a été marquée lundi par l'exigence de partition du pays posée par l'ex-Séléka.[...]

Congo Brazzaville : SNPC va lever 1,5 milliard de dollars

La Société nationale des pétroles du Congo (SNPC) va lever 1,5 milliard de dollars. L'opération, un préfinancement pétrolier piloté par Ecobank Capital, devrait permettre à[...]

Centrafrique : ouverture à Brazzaville du "Forum pour la réconciliation nationale"

Un "Forum pour la réconciliation nationale et le dialogue politique" en Centrafrique se tient à Brazzaville du 21 au 23 juillet. Mais ses participants sont divisés et l'on voit mal comment les[...]

Expatriés : les villes africaines toujours plus chères !

Les classements 2014 des cabinets Mercer et ECA International montrent que les villes africaines sont toujours plus chères pour les expatriés. En cause : une dépendance forte vis-à-vis des importations[...]

Congo : le procès Ntsourou s'ouvre à Brazzaville

Plus de six mois après son arrestation, Marcel Ntsourou a été présenté mercredi matin devant la chambre criminelle de la Cour d'appel de Brazzaville. L'ancien chef adjoint des services de[...]

Bassin du Congo : le Mokélé-Mbembé, cousin africain du monstre du loch Ness ?

L'explorateur Michel Ballot est parti à la recherche du mystérieux Mokélé-Mbembé, en Afrique centrale. Il livre aujourd'hui le récit de sa longue et obsédante quête.[...]

Congo-Brazzaville : à Paris, l'opposition en exil veut forcer Sassou Nguesso au départ

Alors que le camp présidentiel évoque une modification de la Constitution pour permettre à Denis Sassou Nguesso de se représenter, l’opposition congolaise en exil a organisé un[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers