Extension Factory Builder
21/10/2011 à 18:01
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La mort indigne de Mouammar Kaddafi a choqué, pas seulement les supporteurs de l'ancien 'Guide'. La mort indigne de Mouammar Kaddafi a choqué, pas seulement les supporteurs de l'ancien "Guide". © Esam Al-Fetori/Reuters

Des centaines de commentaires sur Facebook, des dizaines de réactions sur notre live blogging autour des évènements du jeudi 20 octobre et des avis souvent bien tranchés... La mort de Mouammar Kadhafi n'a laissé personne indifférent.

Évidemment, les avis sont partagés sur la  mort de Mouammar Kadhafi, quasiment vécue « en direct » sur les réseaux sociaux et les sites web d’informations. Les vidéos brutales et sanglantes du colonel malmené par les combattants du CNT, diffusées quasi-instantanément sur YouTube et dans les médias internationaux, ont choqué certains d’entre vous. Comme Yorick Ifounga qui écrit sur la page Facebook de Jeune Afrique : « Cette photo est insupportable. Les hommes sont terribles, ce rendent-ils comptent du caractère bestial de leur actes ? »

Si certains, parmi vous, voient dans les vidéos ou photos de Kadhafi en sang des contrefaçons qui rappellent l’affaire du photomontage de la fausse dépouille de Ben Laden, les multiples preuves du décès du colonel ont convaincu la grande majorité qu’il n’était plus de ce monde. Ainsi les doutes comme celui exprimé par Zacar (« je suis surpris par la mort de Kadhafi, est-ce vrai ou est-ce encore un canular ? »), se sont-ils estompés au fil des heures.

Tenants du "panafricanisme"

Mais les appréciations sur le décès de Kadhafi divergent - pas seulement entre pro et anti-Kadhafi. Les tenants du « panafricanisme » dénoncent la disparition d’un « des leaders de l’Afrique ». Et vous êtes nombreux à penser comme Katlynn Rock qui a déclaré sur notre page Facebook : « C'est triste et regrettable que le seul dirigeant qui osait défendre l'Afrique face aux puissances occidentales puisse connaître une fin aussi tragique ».

Les impérialistes reviennent en force pour destituer les présidents qui leurs résistent.

Kweta, sur Facebook

L’intervention de l’OTAN est quant à elle souvent qualifiée « d’impérialiste ». Sur Facebook, Kweta dénonce ainsi « le retour des impérialistes qui viennent en force pour destituer les présidents qui leurs résistent. » Même son de cloche de la part de Demain ne meurt jamais, un internaute au pseudonyme plutôt évocateur, qui fustige « le rodéo mené par les forces de l’OTAN en Libye ». D’autres, comme Maxwell, pensent que c’est « le pétrole libyen qui attire les grandes puissances ».

"Bravo aux armée occidentales"

En écho à ces commentaires, certains de nos lecteurs se réjouissent de la fin « d’un tyran ». Pour Céline, « Kadhafi est mort, vive la libération de nos peuples des dictatures. Et bravo aux armées occidentales ». Hichem Trimech, un autre contributeur, se fend d’un commentaire plus prolixe : « Kadhafi était l’un des pires dictateurs qu'a connu l'Afrique. Sa disparition (…) doit être vécue comme un grand soulagement, surtout pour le peuple libyen qui a tant souffert et qui a été durant 42 ans asservi. Que les autres dirigeants du continent tirent la leçon de la chute de ces dictateurs pour respecter leurs peuples et instaurent une vraie démocratie dans leurs pays. »

Quels que soient les avis opposés, personne n’est indifférent au sort cruel qu’a visiblement connu Kadhafi. Djaratou Djibrilla se dit par exemple « horriblement choquée par la maltraitance de la dépouille du Guide. C'est inhumain ! » Enfin, une partie d’entre vous regrette que la mort de Mouammar Kadhafi, « prive la Libye d’un procès historique qui aurait permis de tourner une page sombre du passé et éviter de faire du colonel un martyr ».

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Libye : une infirmière philippine enlevée et violée par un groupe armé à Tripoli

Libye : une infirmière philippine enlevée et violée par un groupe armé à Tripoli

Une infirmière philippine a été enlevée et violée à Tripoli mercredi par un groupe armé. Elle a été libérée au bout de quelques heures.[...]

Afflux de milliers de migrants libyens à la frontière tunisienne

Fuyant les combats entre milices à Tripoli ou Benghazi, plusieurs milliers de Libyens tentent de passer la frontière tunisienne, ce qui pose des problèmes sanitaires et sécuritaires.[...]

Libye : la France a évacué ses ressortissants

Une cinquantaine de Français et plusieurs Britanniques ont été évacués de Libye par la mer mercredi. Un rapatriement qui intervient alors que les combats se poursuivent dans les villes de[...]

Libye : des islamistes s'emparent de la principale base militaire de Benghazi

Une alliance de groupes islamistes et jihadistes, dont fait partie Ansar Asharia, s'est emparée mardi du quartier général des forces spéciales libyennes à Benghazi, principale base militaire de[...]

Les autorités libyennes demandent l'aide internationale pour éteindre l'immense incendie à Tripoli

L'incendie qui ravage un important site de stockage de carburant près de l'aéroport de Tripoli était toujours hors de contrôle, mardi. Le gouvernement libyen a fait appel à l'aide[...]

Libye : un avion des forces loyales à Khalifa Haftar s'écrase à Benghazi

Un avion militaire engagé au côté du général dissident Khalifa Haftar s'est écrasé mardi à Benghazi, où des combats font rage depuis samedi.[...]

Libye : l'incendie d'immenses réservoirs de carburant menace Tripoli

Un tir de roquette a provoqué dimanche l'incendie de vastes réservoirs de carburant près de Tripoli. Le gouvernement évoque une situation "très dangereuse", les flammes menaçant[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Libye : 100 morts dans des combats entre milices, les Occidentaux quittent le pays

L'escalade des violences en Libye a poussé dimanche des capitales occidentales à rappeler leurs ressortissants. Près de 100 personnes ont été tuées en deux semaines de combats entre [...]

Libye : 38 morts dans des affrontements à Benghazi

Au moins 38 personnes, des soldats pour la plupart, ont été tuées et 50 blessées dans de violents combats entre armée et groupes islamistes ces dernières 24 heures à Benghazi dans[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers