Extension Factory Builder
13/10/2011 à 18:37
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Ellen Johnson Sirleaf le 11 octobre 2011 à Monrovia. Ellen Johnson Sirleaf le 11 octobre 2011 à Monrovia. © Glenna Gordon/AFP

Les premiers résultats officiels provisoires placent la présidente sortante du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, en tête de la présidentielle avec 44,5% des voix, devant son principal adversaire, Winston Tubman,  qui n'en récolte que 26,5%.

Mis à jour le 14 octobre, à 10h40.

Rien n’est  encore joué au Liberia, même si la présidente sortante Ellen Johnson Sirleaf a pris une bonne longueur d'avance. Selon de premiers résultats officiels provisoires publiés jeudi en fin de journée, la présidente sortante, Ellen Johnson Sirleaf, prix Nobel de la paix 2011, était en tête de l'élection présidentielle avec 44,5% des voix contre 26,5% à Winston Tubman, son principal adversaire.

Ces résultats préliminaires ne concernent que 195 771 bulletins dépouillés et validés par la Commission électorale nationale (NEC), sur les 1,8 millions d’électeurs enregistrés. Ellen Johnson Sirleaf, 72 ans, y obtient 86 874 suffrages contre 51 771 à WinstonTubman. Avec 26 394 voix (13,5%), l'ancien chef de guerre Prince Johnson arrive en troisième position.

Second tour prévu le 8 novembre

D'autres résultats officieux portant sur 400 000 bulletins confirmaient cette tendance, semblant indiquer qu’Ellen Johnson Sirleaf et Winston Tubman se retrouveront lors du second tour prévu le 8 novembre.

À quelques heures de la publication des premiers résultats officiels par la commission électorale, et alors la communauté internationale se félicitait de la bonne tenue des élections libériennes, le parti de Winston Tubman, a quant à lui dénoncé jeudi une possible fraude.

Son parti, le Congrès pour le changement démocratique (CDC) a indiqué s'être plaint auprès des observateurs internationaux, de l'ONU et de la Commission électorale nationale (NEC) « de l'inclusion secrète de 800 000 bulletins supplémentaires » dans « ceux mis en circulation et distribués » pour le vote.

Le CDC a qualifié cette pratique de « scandaleuse », se demandant « où se trouvent » ces bulletins et reprochant à la commission électorale de ne pas donner d'informations à ce sujet.

Le centre Carter, qui possède des observateurs sur place, a « exhorté tous les partis politiques et candidats à ne pas faire de déclarations concernant les résultats jusqu'à ce que le processus (de décompte des voix) soit terminé et les résultats officiels publiés par la NEC ». Celle-ci a jusqu’au 26 octobre pour proclamer les résultats définitifs et officiels de cette élection qui s’est tenue mardi en même temps que des législatives et des sénatoriales.
Forte mobilisation

Les Libériens se sont déplacés en masse et sans violences. Les nombreux observateurs internationaux présents se félicitent de cette mobilisation et de son caractère pacifique. James Fromayan, président de la NEC s’était réjoui de la bonne tenue du scrutant, affirmant qu'avec ces élections, ses concitoyens avaient choisi « l'urne contre le fusil ».

Un scrutin qui s’était pourtant ouvert sur fond de polémique après l’attribution du prix Nobel de la paix à Ellen Johnson Sirleaf quatre jours avant le scrutin. Une récompense vivement critiquée par Winston Tubman qui l'avait qualifiée « d'inacceptable » et « non méritée », jugeant « provocateur » qu'elle lui ait été donnée juste avant les élections.
Avec AFP

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Libéria

Lutte conte Ebola : qui donne, combien et à qui ?

Lutte conte Ebola : qui donne, combien et à qui ?

Depuis le mois de mars, le virus Ebola a déjà fait officiellement plus de 5 400 morts en Afrique de l'Ouest. Qui, à travers le monde, se mobilise financièrement pour stopper l'épidémie ? G[...]

Ebola : vers la mise en place d'un cordon sanitaire pour contenir le virus ?

Après la confirmation des cas d'Ebola au Mali, pays voisin d'États touchés par l'épidémie, l'Union européenne et la Croix-Rouge internationale tentent de mettre en place un cordon[...]

Ebola : l'état d'urgence levé au Liberia, premiers essais en Afrique pour trois traitements

Les autorités du Liberia ont décidé jeudi de ne pas prolonger l'état d'urgence instauré en août. Parallèlement, MSF a annoncé que trois traitements différents contre le[...]

Ebola : six souches, pas moins

Il existe actuellement six espèces différentes de virus Ebola, à la sévérité variable.[...]

CAN 2015 et Ebola : psychose et stigmatisation dans les stades

Les footballeurs originaires des pays touchés par l'épidémie sont durement stigmatisés lors des rencontres qualificatives pour la Coupe d'Afrique des nations. Témoignages.[...]

Ebola : la moitié des morts non comptabilisés ?

Jeudi, un expert de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré que des milliers de victimes d'Ebola, enterrées sans être déclarées, n'étaient pas prises en compte[...]

Ebola : un arsenal thérapeutique balbutiant

S'il n'existe aucun traitement ni vaccin homologué contre le virus, la recherche scientifique progresse.[...]

Ebola : où sont passés les milliardaires africains ?

Seuls des milliardaires occidentaux tels Bill Gates ou Mark Zuckerberg se sont faits mécènes de la lutte contre Ebola. Leurs homologues africains, Aliko Dangote ou Nassef Sawiris,  pour ne citer qu'eux, sont aux[...]

Ebola : le codécouvreur du virus, Peter Piot, redoute une propagation en Chine

Le codécouvreur du virus Ebola, Peter Piot, a fait part jeudi de son inquiétude quant aux risques de propagation du virus en Chine, qui a une très importante communauté en Afrique de l'Ouest.[...]

Ebola : au Liberia, moins de nouveaux cas journaliers, mais...

Le nombre de nouveaux cas journaliers d'Ebola aurait commencé à diminuer, selon une annonce de l'Organisation mondiale de la Santé mercredi. L'OMS s'autorise un "optimisme prudent".[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers