Extension Factory Builder
13/10/2011 à 18:37
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Ellen Johnson Sirleaf le 11 octobre 2011 à Monrovia. Ellen Johnson Sirleaf le 11 octobre 2011 à Monrovia. © Glenna Gordon/AFP

Les premiers résultats officiels provisoires placent la présidente sortante du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, en tête de la présidentielle avec 44,5% des voix, devant son principal adversaire, Winston Tubman,  qui n'en récolte que 26,5%.

Mis à jour le 14 octobre, à 10h40.

Rien n’est  encore joué au Liberia, même si la présidente sortante Ellen Johnson Sirleaf a pris une bonne longueur d'avance. Selon de premiers résultats officiels provisoires publiés jeudi en fin de journée, la présidente sortante, Ellen Johnson Sirleaf, prix Nobel de la paix 2011, était en tête de l'élection présidentielle avec 44,5% des voix contre 26,5% à Winston Tubman, son principal adversaire.

Ces résultats préliminaires ne concernent que 195 771 bulletins dépouillés et validés par la Commission électorale nationale (NEC), sur les 1,8 millions d’électeurs enregistrés. Ellen Johnson Sirleaf, 72 ans, y obtient 86 874 suffrages contre 51 771 à WinstonTubman. Avec 26 394 voix (13,5%), l'ancien chef de guerre Prince Johnson arrive en troisième position.

Second tour prévu le 8 novembre

D'autres résultats officieux portant sur 400 000 bulletins confirmaient cette tendance, semblant indiquer qu’Ellen Johnson Sirleaf et Winston Tubman se retrouveront lors du second tour prévu le 8 novembre.

À quelques heures de la publication des premiers résultats officiels par la commission électorale, et alors la communauté internationale se félicitait de la bonne tenue des élections libériennes, le parti de Winston Tubman, a quant à lui dénoncé jeudi une possible fraude.

Son parti, le Congrès pour le changement démocratique (CDC) a indiqué s'être plaint auprès des observateurs internationaux, de l'ONU et de la Commission électorale nationale (NEC) « de l'inclusion secrète de 800 000 bulletins supplémentaires » dans « ceux mis en circulation et distribués » pour le vote.

Le CDC a qualifié cette pratique de « scandaleuse », se demandant « où se trouvent » ces bulletins et reprochant à la commission électorale de ne pas donner d'informations à ce sujet.

Le centre Carter, qui possède des observateurs sur place, a « exhorté tous les partis politiques et candidats à ne pas faire de déclarations concernant les résultats jusqu'à ce que le processus (de décompte des voix) soit terminé et les résultats officiels publiés par la NEC ». Celle-ci a jusqu’au 26 octobre pour proclamer les résultats définitifs et officiels de cette élection qui s’est tenue mardi en même temps que des législatives et des sénatoriales.
Forte mobilisation

Les Libériens se sont déplacés en masse et sans violences. Les nombreux observateurs internationaux présents se félicitent de cette mobilisation et de son caractère pacifique. James Fromayan, président de la NEC s’était réjoui de la bonne tenue du scrutant, affirmant qu'avec ces élections, ses concitoyens avaient choisi « l'urne contre le fusil ».

Un scrutin qui s’était pourtant ouvert sur fond de polémique après l’attribution du prix Nobel de la paix à Ellen Johnson Sirleaf quatre jours avant le scrutin. Une récompense vivement critiquée par Winston Tubman qui l'avait qualifiée « d'inacceptable » et « non méritée », jugeant « provocateur » qu'elle lui ait été donnée juste avant les élections.
Avec AFP

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Libéria

Ebola : le Liberia ferme partiellement ses frontières, le Nigeria en alerte

Ebola : le Liberia ferme partiellement ses frontières, le Nigeria en alerte

Une partie des frontières du Liberia vont être fermées afin d'essayer de juguler l'épidémie d'Ebola, la plus meurtrière depuis la découverte du virus. La présidente Ellen John[...]

Ebola : premier cas à Freetown, deux Américains contaminés au Liberia

Le premier cas confirmé de décès dû au virus Ebola a été enregistré dans la capitale de la Sierra Leone, tandis que deux citoyens américains, engagés dans la lutte[...]

Ebola en Afrique de l'Ouest : le bilan passe le cap des 600 morts, dont 68 en 5 jours

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le bilan de l'épidémie de fièvre Ebola qui frappe la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone depuis mars a désormais franchi le cap des 600[...]

Selon l'OMS, l'épidémie de virus Ebola "peut être stoppée" en Afrique de l'Ouest

Après une accalmie au mois d'avril, la grave épidémie de virus Ebola qui touche l'Afrique de l'Ouest est repartie à la hausse ces derniers jours. Selon des responsables de l'OMS, celle-ci peut encore[...]

Ebola : l'Afrique de l'Ouest réunie à Accra pour riposter à l'épidémie

L'Afrique de l'Ouest, dont onze pays sont réunis à Accra en compagnie d'experts internationaux mercredi et jeudi, tente de riposter à l'épidémie d'Ebola qui a déjà fait 467 morts[...]

Guinée : Ebola, la fièvre monte à Conakry

Ebola tue maintenant au Liberia et en Sierra Leone, mais c'est toujours la Guinée qui paie le plus lourd tribut. Reportage dans un hôpital de Conakry, où l'on se bat pour sauver des vies.[...]

Guinée : polémique entre Alpha Condé et MSF autour de l'épidémie d'Ebola

Le torchon brûle entre le président guinéen, Alpha Condé, et l'organisation Médecins sans frontières (MSF). Lundi 23 juin, celle-ci avait ainsi estimé que l'épidémie[...]

Commissions Vérité : à quoi servent-elles ?

Depuis le 9 juin dernier, l'Instance Vérité et Dignité est en marche en Tunisie. Une dizaine d'autres commissions du même genre ont déjà été mises en place sur le continent.[...]

Ebola : l'épidémie est "hors de contrôle" en Afrique de l'Ouest, selon MSF

L'ONG Médecins sans frontières (MSF) a affirmé lundi que la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone comptaient "60 foyers actifs" de fièvre hémorragique, en grande partie due au[...]

Liberia : Charles Taylor souhaite être transféré au Rwanda

Incarcéré en Angleterre après avoir été condamné en 2012 à 50 ans pour crimes contre l'humanité en Sierra Leone, Charles Taylor souhaite être transféré au[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers