Extension Factory Builder
13/10/2011 à 18:37
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Ellen Johnson Sirleaf le 11 octobre 2011 à Monrovia. Ellen Johnson Sirleaf le 11 octobre 2011 à Monrovia. © Glenna Gordon/AFP

Les premiers résultats officiels provisoires placent la présidente sortante du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, en tête de la présidentielle avec 44,5% des voix, devant son principal adversaire, Winston Tubman,  qui n'en récolte que 26,5%.

Mis à jour le 14 octobre, à 10h40.

Rien n’est  encore joué au Liberia, même si la présidente sortante Ellen Johnson Sirleaf a pris une bonne longueur d'avance. Selon de premiers résultats officiels provisoires publiés jeudi en fin de journée, la présidente sortante, Ellen Johnson Sirleaf, prix Nobel de la paix 2011, était en tête de l'élection présidentielle avec 44,5% des voix contre 26,5% à Winston Tubman, son principal adversaire.

Ces résultats préliminaires ne concernent que 195 771 bulletins dépouillés et validés par la Commission électorale nationale (NEC), sur les 1,8 millions d’électeurs enregistrés. Ellen Johnson Sirleaf, 72 ans, y obtient 86 874 suffrages contre 51 771 à WinstonTubman. Avec 26 394 voix (13,5%), l'ancien chef de guerre Prince Johnson arrive en troisième position.

Second tour prévu le 8 novembre

D'autres résultats officieux portant sur 400 000 bulletins confirmaient cette tendance, semblant indiquer qu’Ellen Johnson Sirleaf et Winston Tubman se retrouveront lors du second tour prévu le 8 novembre.

À quelques heures de la publication des premiers résultats officiels par la commission électorale, et alors la communauté internationale se félicitait de la bonne tenue des élections libériennes, le parti de Winston Tubman, a quant à lui dénoncé jeudi une possible fraude.

Son parti, le Congrès pour le changement démocratique (CDC) a indiqué s'être plaint auprès des observateurs internationaux, de l'ONU et de la Commission électorale nationale (NEC) « de l'inclusion secrète de 800 000 bulletins supplémentaires » dans « ceux mis en circulation et distribués » pour le vote.

Le CDC a qualifié cette pratique de « scandaleuse », se demandant « où se trouvent » ces bulletins et reprochant à la commission électorale de ne pas donner d'informations à ce sujet.

Le centre Carter, qui possède des observateurs sur place, a « exhorté tous les partis politiques et candidats à ne pas faire de déclarations concernant les résultats jusqu'à ce que le processus (de décompte des voix) soit terminé et les résultats officiels publiés par la NEC ». Celle-ci a jusqu’au 26 octobre pour proclamer les résultats définitifs et officiels de cette élection qui s’est tenue mardi en même temps que des législatives et des sénatoriales.
Forte mobilisation

Les Libériens se sont déplacés en masse et sans violences. Les nombreux observateurs internationaux présents se félicitent de cette mobilisation et de son caractère pacifique. James Fromayan, président de la NEC s’était réjoui de la bonne tenue du scrutant, affirmant qu'avec ces élections, ses concitoyens avaient choisi « l'urne contre le fusil ».

Un scrutin qui s’était pourtant ouvert sur fond de polémique après l’attribution du prix Nobel de la paix à Ellen Johnson Sirleaf quatre jours avant le scrutin. Une récompense vivement critiquée par Winston Tubman qui l'avait qualifiée « d'inacceptable » et « non méritée », jugeant « provocateur » qu'elle lui ait été donnée juste avant les élections.
Avec AFP

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Libéria

Le Maroc 'solidaire' des pays touchés par Ebola au nom de sa politique africaine

Le Maroc "solidaire" des pays touchés par Ebola au nom de sa politique africaine

Avec la suspension des vols d'Air France vers la Sierra Leone, le Maroc est le dernier pays à desservir de manière régulière les trois principaux pays frappés par l'épidémie d'Ebola[...]

Ebola atteint le Sénégal, un quartier de Monrovia sort de l'isolement

Le Liberia doit lever samedi matin la quarantaine d'un quartier de la capitale, 10 jours après avoir imposé son isolement face à la progression de l'épidémie d'Ebola, qui touche désormais[...]

Liberia : Ebola maître chanteur

La fièvre hémorragique a conduit George Weah à pousser la chansonnette. Comme d’autres sportifs avant lui. Pour le meilleur ou pour le pire…[...]

Ebola : inquiète des conséquences économiques, la BAD va mobiliser 150 millions de dollars

Après avoir octroyé 60 millions de dollars à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), pour lutter contre l’épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, la Banque africaine de[...]

Ebola : la présidente du Liberia sanctionne des hauts fonctionnaires restés à l'étranger

La présidente libérienne, Ellen Johnson Sirleaf, a limogé mardi des responsables occupant des fonctions de niveau ministériel et de hauts fonctionnaires restés à l'étranger. Elle[...]

Ebola : British Airways suspend ses vols vers le Liberia et la Sierra Leone jusqu'en décembre

British Airways a annoncé mardi maintenir la suspension de ses vols à destination et depuis le Liberia et la Sierra Leone jusqu'à la fin de 2014. La compagnie aérienne a pris cette décision en[...]

Ebola : un médecin libérien traité avec le sérum ZMapp décède

Un médecin libérien contaminé par Ebola, qui avait reçu une dose du sérum expérimental ZMapp, est décédé dans la nuit de dimanche à lundi. Le ministre de la[...]

Ebola : pour la première fois, un expert de l'OMS touché par la maladie

Un expert de l'Organisation mondiale de la santé, opérant en Sierra Leone pour lutter contre l'épidémie d'Ebola, a contracté le virus à l'origine de la fièvre hémorragique,[...]

Ebola : ONU et OMS promettent des moyens sans précédent contre une épidémie "exceptionnelle"

L'ONU et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont promis samedi des moyens "sans précédent" au Liberia pour faire face à la propagation foudroyante du virus Ebola, qui menace les acquis[...]

Ebola : stopper la progression de l'épidémie "prendra 6 à 9 mois", selon l'OMS

L'épidémie d'Ebola a atteint une telle vitesse de propagation qu'il faudra de six à neuf mois pour l'arrêter, a prévenu vendredi un haut responsable de l'Organisation mondiale de la santé[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex