Extension Factory Builder
08/10/2011 à 13:39
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Amara Traoré souhaite prolonger le contrat qui le lie à la Fédération sénégalaise de football. Amara Traoré souhaite prolonger le contrat qui le lie à la Fédération sénégalaise de football. © D.R.

Déjà qualifié pour la phase finale de la CAN 2012, le Sénégal dispute son dernier match des éliminatoires dimanche 9 octobre à Port Louis face à Maurice, l’équipe la plus faible (tous groupes confondus). Amara Traoré (46 ans), le sélectionneur des Lions de la Teranga depuis décembre 2009, veut terminer invaincu. Et se projette déjà dans l'avenir. Interview.

Jeuneafrique.com : le match à Maurice s’inscrit-il déjà dans la phase de préparation de la phase finale de la CAN 2012 ?

Amara Traoré : Absolument. Nous voulons d’abord terminer ces qualifications invaincus [en cinq matchs, le Sénégal n'a concédé qu'un match nul, NDLR]. Ce n’est pas parce que nous avons remporté le match aller 7-0 à Dakar (le 9 octobre 2010) que ce sera facile. Nous respectons les Mauriciens, qui ont su poser des problèmes au Cameroun et à la RDC. Pour moi, ce match est très important. Il doit confirmer notre progression.

Le programme de la sixième et dernière journée

Groupe A : Liberia-Mali ; Cap Vert-Zimbabwe

Groupe B : Ethiopie-Madagascar ; Nigeria-Guinée

Groupe C : Zambie-Libye ; Mozambique-Comores

Groupe D : Algérie-Centrafrique ; Maroc-Tanzanie

Groupe E : Maurice-Sénégal ; RDC-Cameroun

Groupe F : Gambie-Burkina Faso

Groupe G : Egypte-Niger ; Afrique du Sud-Sierra Leone

Groupe H : Bénin-Rwanda ; Côte d’Ivoire-Burundi

Groupe I : Swaziland-Congo ; Soudan-Ghana

Groupe J : Guinée Bissau-Angola ; Ouganda-kenya

Groupe K : Tchad-Malawi ; Tunisie-Togo

Sont déjà qualifiés pour la phase finale de la CAN 2012 (21 janvier-12 février 2012) : Gabon et Guinée Equatoriale (pays organisateurs), Sénégal, Burkina Faso, Botswana, Côte d’Ivoire.

Sortir premier d’un groupe plutôt relevé, c’est…

(Il coupe) Mais il s’agit du groupe le plus fort des qualifications. Si on termine invaincus, ce sera une belle performance. Mais attention, cela ne signifie pas que nous sommes arrivés ! Quand j’ai été nommé sélectionneur, j’avais d’abord un objectif, celui de parler des valeurs de cette sélection, de son importance pour le pays. Les joueurs ont compris le message. Il fallait entrer dans une phase de reconstruction, dans laquelle nous nous trouvons toujours. Ensuite, nous passerons à la consolidation, puis à la progression.

La défaite en amical face au Maroc (0-2, le 10 août) a-t-elle constitué un coup d’arrêt ?

Non, mais elle est là pour nous rappeler que rien n’est jamais acquis. Même si ce n’était qu’un match amical, il faut en tirer certaines choses.

Cette sélection peut-elle faire mieux que la génération 2002, à laquelle vous avez appartenu, mais qui n’a rien gagné ?

Laissons cette équipe écrire sa propre histoire. J’espère que nous n’en sommes qu’au début. Nous avons une génération de grand talent, avec certes d’excellents attaquants, mais aussi d’excellents milieux et d’excellents défenseurs. Nous avons marqué 14 buts en qualifications, pour seulement deux encaissés. Cette équipe est complète et équilibrée, mais il faut lui laisser le temps d’avancer.

Votre liste pour la CAN 2012 est-elle quasiment constituée ?

Je n’apporterai pas de grosses retouches au groupe qui m’a donné satisfaction pendant ces qualifications. Même si j’observe avec attention certains joueurs de l’équipe olympique.

Vous serez en fin de contrat fin décembre…

Oui, et il y a des discussions avec la fédération pour prolonger notre collaboration. Les deux parties en ont envie. Avec les CAN 2012 et 2013 et la Coupe du Monde 2014, le moyen terme s’annonce très intéressant pour le Sénégal !
____________

Propos recueillis par Alexis Billebault



LE PROGRAMME DE LA SIXIEME ET DERNIERE JOURNEE

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Sénégal

Sénégal : l'opposant Samuel Sarr arrêté pour offense au chef de l'État

Sénégal : l'opposant Samuel Sarr arrêté pour offense au chef de l'État

L’opposant et ex-ministre sénégalais de l'Énergie Samuel Sarr, proche de l’ancien président Abdoulaye Wade, a été inculpé et emprisonné pour offense au chef de l&[...]

Architecture : pourquoi s'approprier l'héritage colonial est une bonne chose

L'héritage achitectural colonial a souvent été délaissé en Afrique. Mais la tendance commence à s'inverser.[...]

CPI : Botswana, Sénégal et Sierra Leone se disputent la présidence de l'Assemblée

L'Assemblée des États parties au statut de Rome doit être présidée par un État africain en 2015. Mais aucun des trois candidats en lice ne se désiste pour un autre.[...]

Tragédie de Thiaroye : réponse à Julien Fargettas

Armelle Mabon est maître de conférences en histoire contemporaine à l'Université de Bretagne-Sud. Elle apporte ici ses commentaires à la lettre ouverte de Julien Fargettas au président de [...]

Sénégal : poussée de fièvre politico-militaro-judiciaire

Affaires Karim Wade, Abdoulaye Baldé ou Aissata Tall Sall : le thermomètre politico-judiciaire sénégalais indique une température singulièrement élevée. Et voilà que[...]

Sénégal : sept morts et trois blessés dans l'explosion d'une mine en Casamance

Sept personnes ont été tuées et trois grièvement blessées dans l'explosion d'une mine en Casamance, région du sud du Sénégal en proie à une rébellion[...]

IIe guerre mondiale : les tirailleurs africains, ces héros de l'ombre

De Provence jusqu'en Alsace, des milliers de soldats venus des colonies sont morts pour libérer la France. Soixante-dix ans plus tard, Paris leur rend hommage. Une douzaine de chefs d'État africains devraient[...]

Tragédie de Thiaroye : lettre ouverte à François Hollande

Julien Fargettas est historien. Il a publié en 2012 l'imposant "Les Tirailleurs sénégalais", aux éditions Tallandier. Il a fait parvenir ce texte à François Hollande au mois de[...]

Procès Wade : vers l'évacuation sanitaire de "Bibo Bourgi" ?

Le principal complice présumé de Karim Wade, Bibo Bourgi, ne serait pas en état de comparaître devant la CREI, selon des expertises médicales. Un nouveau rebondissement qui pourrait[...]

Tirailleurs : le chagrin des indigènes

Tierno Monénembo est un écrivain guinéen, Prix Ahmadou-Kourouma 2012 pour Le Terroriste noir, sur Addi Bâ, héros méconnu de la Résistance..[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers