Extension Factory Builder
30/09/2011 à 16:21
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
'J'aime voyager entre les nombreuses branches de la forêt que représente le monde de la musique.' "J'aime voyager entre les nombreuses branches de la forêt que représente le monde de la musique." © Alexandre Paufert

Lors du festival des Francophonies en Limousin, qui se déroule actuellement à Limoges, le trompettiste Ibrahim Maalouf est venu présenter sa pièce "Métamorphise". Rencontre avec un artiste qui, à 31 ans, en est déjà à son troisième album.

Le mélange des genres et la mise à mort des frontières, c'est un peu la spécialité du Festival des Francophonies en Limousin qui se tient à Limoges (France) du 28 septembre au 8 octobre. Aussi n'est-il pas surprenant que le jeune prodige franco-libanais de la trompette Ibrahim Maalouf y trouve sa place avec aisance. C’est sans craindre de côtoyer les plus grands – en l'occurrence les compositeurs Nino Rota et Wolfgang Amadeus Mozart – qu’il présente sa pièce « Métamorphise » à l'opéra-théâtre de Limoges, à l'heure où sort dans les bacs sont troisième album, Diagnostic, après Diasporas (2008) et Diachronism (2009).

Musicien vagabond de 31 ans, le neveu de l'académicien Amin Maalouf cache dans le cuivre de sa trompette des trésors puisés dans toutes les traditions qui l'ont nourri. Né à Beyrouth, formé à la musique occidentale comme à la musique traditionnelle arabe par un père virtuose, Maalouf est ouvert à toutes les rencontres et à toutes les expériences. Couronné par de nombreux prix de musique classique et de jazz, dont celui de Révélation de l'année aux Victoires du Jazz 2010, il a travaillé avec Matthieu Chédid, George Moustaki, Amadou et Mariam, Salif Keita, Vincent Delerm, Sting et quelques autres...

"D'arbre en arbre"

« D'arbre en arbre, j'aime voyager entre les nombreuses branches de la forêt que représente le monde de la musique », dit-il. Créé à Limoges le 29 septembre, Métamorphise est présentée après le concerto pour orchestre à cordes de Nino Rota et avant la symphonie n°41 « Jupiter » en ut majeur K 551 de Mozart, sous la direction du très jeune chef d'orchestre québécois Jean-Michaël Lavoie.

Elle sera reprise dès le 30 septembre à Saint-Junien, puis les 27 et 29 mars à Aubusson et Bellac. Dans une forme identique ? Sans doute pas. Quand il joue, comme quand il compose, Ibrahim Maalouf tient à se ménager des espaces de liberté lui permettant d'improviser. « Toute la première partie de la pièce est une improvisation traditionnelle dans le monde arabe, posée sur un ostinato de basses. C'est une liberté totale », explique-t-il. Liberté d'aller où il veut, liberté de butiner ici et là : Ibrahim Maalouf suit désormais un chemin qui lui est propre.

________________

Nicolas Michel, envoyé spécial à Limoges

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Total : Christophe de Margerie, l'hommage et la relève

Total : Christophe de Margerie, l'hommage et la relève

Après la mort de Christophe de Margerie, dont les obsèques ont eu lieu le 27 octobre à Paris, c'est Patrick Pouyanné qui prend les rênes de la major pétrolière française. [...]

Algérie : Valls, Taubira et les moines de Tibhirine

Manuel Valls, le Premier ministre français, et Christiane Taubira, la garde des Sceaux, seraient attendus en visite officielle à Alger avant la fin de l'année.L'occasion pour les familles des moines[...]

Francophonie : Annick Girardin n'a rien contre Michaëlle Jean

Dans une mise au point qu'elle a fait parvenir à Jeune Afrique, la secrétaire d'État française au Développement et à la Francophonie, Annick Girardin, s'élève contre[...]

Ebola : le codécouvreur du virus, Peter Piot, redoute une propagation en Chine

Le codécouvreur du virus Ebola, Peter Piot, a fait part jeudi de son inquiétude quant aux risques de propagation du virus en Chine, qui a une très importante communauté en Afrique de l'Ouest.[...]

Justice française : le Franco-Togolais Kofi Yamgnane mis en examen pour trafic d'influence

Le candidat proclamé à la présidentielle togolaise Kofi Yamgnane a été mis en examen mercredi dans la soirée pour "trafic d'influence".[...]

Pourquoi le cabinet Orrick a fait le choix d'Abidjan

Pour sa première implantation sur le continent, le cabinet d'avocats né aux États-Unis a préféré la capitale économique ivoirienne à Casablanca ou à[...]

Un soldat français des forces spéciales tué dans le nord du Mali

Un sergent-chef français, membre des forces spéciales, a été tué mercredi au Mali lors d'une opération destinée à freiner la résurgence des jihadistes dans le nord du[...]

RDC 

Boxe : 30 octobre 1974 à Kinshasa, le jour où Muhammad Ali entra dans la légende

Ce fut, à n'en pas douter, la rencontre du siècle : il y a quarante ans, le 30 octobre 1974, l'ancien champion du monde des poids lourds, Muhammad Ali, défiait le tenant du titre, George Foreman,[...]

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane placé en garde à vue dans l'affaire Rocancourt

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane a été placé en garde à vue, dans l'affaire Rocancourt, mercredi 29 octobre, selon l'AFP.[...]

"Black Panther" : Chadwick Boseman, premier super-héros noir en solo au cinéma chez Marvel

Marvel a enfin dévoilé mardi soir les neufs productions de la "phase 3" de son univers cinématographique pour les cinq prochaines années. Une nouveauté : l'Africain-Américain[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers