Extension Factory Builder
30/09/2011 à 16:21
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
'J'aime voyager entre les nombreuses branches de la forêt que représente le monde de la musique.' "J'aime voyager entre les nombreuses branches de la forêt que représente le monde de la musique." © Alexandre Paufert

Lors du festival des Francophonies en Limousin, qui se déroule actuellement à Limoges, le trompettiste Ibrahim Maalouf est venu présenter sa pièce "Métamorphise". Rencontre avec un artiste qui, à 31 ans, en est déjà à son troisième album.

Le mélange des genres et la mise à mort des frontières, c'est un peu la spécialité du Festival des Francophonies en Limousin qui se tient à Limoges (France) du 28 septembre au 8 octobre. Aussi n'est-il pas surprenant que le jeune prodige franco-libanais de la trompette Ibrahim Maalouf y trouve sa place avec aisance. C’est sans craindre de côtoyer les plus grands – en l'occurrence les compositeurs Nino Rota et Wolfgang Amadeus Mozart – qu’il présente sa pièce « Métamorphise » à l'opéra-théâtre de Limoges, à l'heure où sort dans les bacs sont troisième album, Diagnostic, après Diasporas (2008) et Diachronism (2009).

Musicien vagabond de 31 ans, le neveu de l'académicien Amin Maalouf cache dans le cuivre de sa trompette des trésors puisés dans toutes les traditions qui l'ont nourri. Né à Beyrouth, formé à la musique occidentale comme à la musique traditionnelle arabe par un père virtuose, Maalouf est ouvert à toutes les rencontres et à toutes les expériences. Couronné par de nombreux prix de musique classique et de jazz, dont celui de Révélation de l'année aux Victoires du Jazz 2010, il a travaillé avec Matthieu Chédid, George Moustaki, Amadou et Mariam, Salif Keita, Vincent Delerm, Sting et quelques autres...

"D'arbre en arbre"

« D'arbre en arbre, j'aime voyager entre les nombreuses branches de la forêt que représente le monde de la musique », dit-il. Créé à Limoges le 29 septembre, Métamorphise est présentée après le concerto pour orchestre à cordes de Nino Rota et avant la symphonie n°41 « Jupiter » en ut majeur K 551 de Mozart, sous la direction du très jeune chef d'orchestre québécois Jean-Michaël Lavoie.

Elle sera reprise dès le 30 septembre à Saint-Junien, puis les 27 et 29 mars à Aubusson et Bellac. Dans une forme identique ? Sans doute pas. Quand il joue, comme quand il compose, Ibrahim Maalouf tient à se ménager des espaces de liberté lui permettant d'improviser. « Toute la première partie de la pièce est une improvisation traditionnelle dans le monde arabe, posée sur un ostinato de basses. C'est une liberté totale », explique-t-il. Liberté d'aller où il veut, liberté de butiner ici et là : Ibrahim Maalouf suit désormais un chemin qui lui est propre.

________________

Nicolas Michel, envoyé spécial à Limoges

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

'Get on up' : James Brown, frère d'âmes

"Get on up" : James Brown, frère d'âmes

Avec "Get on Up", le réalisateur Tate Taylor tente l'impossible : raconter la vie du Soul Brother Number One. En dépit d'une interprétation convaincante due à Chadwick Boseman, le film[...]

Ebola : pourquoi l'armée américaine entre en scène au Liberia

Le chef des troupes américaines en Afrique (Africom) va diriger en personne depuis Monrovia le déploiement de 3 000 soldats pour lutter contre l'épidémie d'Ebola. Les raisons d'une intervention[...]

Réchauffement climatique : à New York, Ban Ki-moon appelle les États à "changer de cap"

À l'ouverture du sommet de l'ONU sur le climat à New York, Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations unies, a appelé mardi les dirigeants du monde à "changer de cap" et[...]

Matraques électriques, bâtons cloutés... : quand la Chine fournit l'Afrique en instruments de torture

Les relations Chine-Afrique sont de plus en plus intenses, y compris dans le secteur des instruments de torture. L'Empire du Milieu fournirait notamment, selon Amnesty international, à divers pays du continent des[...]

Michaëlle Jean : "Ma candidature à la Francophonie est le résultat d'une écoute"

À deux mois du sommet de l'OIF, prévu à Dakar les 29 et 30 novembre, cinq candidats sont en lice. Parmi eux, la Canadienne d'origine haïtienne Michaëlle Jean, qui aspire à devenir[...]

ONU : le sommet sur le climat s'ouvre à New York

Des représentants de plus de 120 pays se rencontrent mardi à New York pour un sommet de l'ONU sur le climat. Objectif : donner un nouvel élan aux négociations internationales à venir sur le[...]

Syrie : premières frappes américaines et premières victimes parmi l'État islamique

Les premières frappes menées mardi avant l'aube en Syrie par la coalition dirigée par les États-Unis ont fait plus de 20 morts parmi les combattants de l'État islamique (EI), selon le premier[...]

Le groupe terroriste Jund al-Khilafa revendique le rapt d'Hervé Gourdel en Kabylie

L'annonce est survenue quelques heures après que l'État islamique (EI) a appelé au meurtre de citoyens des pays de la coalition qui lutte contre lui, le 22 septembre. Mais Hervé Gourdel, guide de[...]

"Fessemania" : l'avant-garde de l'arrière-train africain

Les tenants de l’ordre esthétique mondial ont décidé que les grosses fesses étaient désormais à la mode. L’Afrique n’a pas attendu leur diktat…[...]

Ebola : le missionnaire rapatrié en Espagne est dans un "état grave"

Un missionnaire catholique espagnol contaminé par le virus Ebola en Sierra Leone a été rapatrié dans la nuit de dimanche à lundi à Madrid. Selon les services médicaux, il est[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces