Extension Factory Builder
27/09/2011 à 08:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Pendant ses meetings, Étienne Tshisekedi a fait jeu égal avec Joseph Kabila. Pendant ses meetings, Étienne Tshisekedi a fait jeu égal avec Joseph Kabila. © Reuters

Président de la Ceni, le pasteur Daniel Ngoy Mulunda a rendu publique la liste définitive des candidats à l'élection présidentielle du 28 novembre en RDC. Pas de surprise : Étienne Tshisekedi, Vital Kamerhe et Léon Kengo wa Dondo peuvent prétendre occuper le fauteuil de Joseph Kabila.

Ils son dix. Dix challengers pour Joseph Kabila qui, président de la RDC depuis 2001, se présente en tant qu'indépendant à la présidentielle du 28 novembre prochain pour un deuxième mandat électif. Aucune surprise cependant dans la liste définitive des onze candidats présentée lundi le président de la Ceni, le pasteur Daniel Ngoy Mulunda : elle est identique à celle, provisoire, publiée mi-septembre. Et elle ne compte aucune femme, alors qu'en 2006, 33 candidats dont quatre femmes s'étaient présentés au scrutin, qui comportait alors deux tours.

La Cour suprême de justice a donc rejeté les recours déposés par cinq candidats - au motif d'un dossier incomplet, d'une caution non versée, ou d'un recours hors délai... -, et par un petit parti qui jugeait la loi électorale inconstitutionnelle. Sur la route de Kabila, qui est le seul représentant de la majorité présidentielle, se trouvent trois « poids lourds » de l'opposition : le leader de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Étienne Tshisekedi (78 ans),  qui avait boycotté les élections de 2006 ; l'ex-président de l'Assemblée nationale passé dans l'opposition en 2010, qui a fondé l'Union pour la nation congolaise (UNC), Vital Kamerhe (51 ans) ; et l'actuel président du Sénat, l'ancien mobutiste Léon Kengo wa Dondo (76 ans).

Outsiders

Puis viennent de nombreux outsiders. Déjà présent en 2006 (4,8% au 1er tour), Joseph-François Nzanga Mobutu, le fils de l'ex-dictateur zaïrois Joseph Mobutu, est à nouveau en lice, tout comme le Dr Oscar Kashala (3,46% en 2006) et l'ex-rebelle et ancien ministre de la Décentralisation Antipas Mbusa (0,57%). Quant au Mouvement de Libération du Congo (MLC), dont le leader Jean-Pierre Bemba, battu au second tour de 2006 par Joseph Kabila, est détenu et jugé à la Cour pénale internationale (CPI), il ne présente pas de candidat. En réalité, le MLC a exclu l'un de ses cadres, Adam Bombole, qui se présente en tant qu'indépendant.

Le pasteur Ngoy Mulunda a invité les 11 prétendants à s'associer aux autres acteurs politiques pour procéder dans les meilleurs délais à la signature du code de bonne conduite, un engagement solennel à contribuer à l'organisation des élections libres, transparentes, démocratiques et apaisées. Les principaux partis de la majorité et de l'opposition l'ont signé début septembre, sauf l'UDPS d'Etienne Tshisekedi. Motif : celui-ci réclame plusieurs préalables, dont l'audit du fichier électoral. Une question qui devrait être étudiée mercredi lors d'un forum des partis politiques organisé par la Ceni.

Pour les élections législatives, prévues aussi le 28 novembre, la Céni a enregistré provisoirement plus de 19 000 candidats pour 500 sièges, et doit prochainement publier la liste définitive. Quelque 32 millions d'électeurs sont appelés aux urnes pour ces deux scrutins, les premiers d'une série (provinciales, sénatoriales, locales...) qui doit se terminer à l'été 2013.

_____________

Liste définitive des 11 candidats à la présidentielle du 28 novembre :

1) Jean ANDEKA DJAMBA (Alliance des nationalistes croyants congolais)

2) Adam BOMBOLE INTOLE (indépendant)

3) Joseph KABILA KABANGE (indépendant)

4) François-Nicéphore KAKESE MALELA (Union pour le réveil et le développement du Congo)

5) Vital KAMERHE LWA-KANYIGINYI (Union pour la nation congolaise)

6) Oscar KASHALA LUKUMUENA (Union pour la reconstruction du Congo)

7) Léon KENGO WA DONDO (Union des forces du changement)

8) Antipas MBUSA NYAMWISI (indépendant)

9) François-Joseph MOBUTU NZANGA NGBANGAWE (Union des démocrates mobutistes)

10) Josué-Alex MUKENDI KAMAMA (indépendant)

11) Étienne TSHISEKEDI WA MULUMBA (Union pour la démocratie et le progrès social)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : opération 'villes mortes' dans les grandes agglomérations du Nord-Kivu

RDC : opération "villes mortes" dans les grandes agglomérations du Nord-Kivu

Une opération "villes mortes" a été organisée mardi dans la plupart des grandes agglomérations du Nord-Kivu (est de la RDC) pour protester contre l'insécurité aprè[...]

"Mbata ya bakolo" : au Congo, la vie sans les "Zaïrois" de RDC

Comment vivre sans les "Zaïrois" ? Lancée début avril, l’opération "Mbata ya bakolo" ("La gifle des aînés" en lingala) a laissé des traces dans[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

RDC : après les massacres à Béni, la ville n'a plus confiance dans l'armée

Les rebelles ougandais de l'ADF-Nalu (Forces démocratiques alliées – Armée de libération de l’Ouganda) sèment la terreur à Beni, dans l'est de la RDC.[...]

Ebola : l'épidémie en RDC est dûe à une nouvelle souche

Le virus Ebola qui sévit actuellement en RDC est issu d'une nouvelle souche. C'est la conclusion d'une étude publiée dans la revue américaine The New England Journal of Medicine.[...]

RDC : nouveau massacre de civils par les rebelles ougandais

Vingt-deux personnes, majoritairement des femmes et des enfants, ont été massacrées vendredi soir lors d'une nouvelle tuerie commise par des rebelles ougandais dans l'est de la République[...]

RDC : Kinshasa veut expulser le responsable des droits de l'homme de l'ONU

Kinshasa a demandé jeudi le rappel de Scott Campbell, chef du bureau de l'ONU pour les droits de l'homme en RDC, au lendemain de la publication d'un rapport de ses services dénonçant des crimes commis par[...]

RDC : 26 morts dans une attaque à Beni, attribuée à l'ADF-NALU

Des rebelles ont attaqué le village de Beni, à l'est de la RDC, dans la nuit de mercredi à jeudi. Vingt-six personnes ont été tuées.[...]

RDC : Lambert Mende répond à Linda Thomas-Greenfield

Lambert Mende Omalanga est ministre des Médias et porte-parole du gouvernement de la RDC.[...]

Prostitution et sexe 2.0 en Afrique

Nouvelles technologies, marketing, offre et demande, concurrence... À bien des égards, en Afrique aussi, les relations tarifées ressemblent de plus en plus à un business comme un autre.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers