Extension Factory Builder
21/09/2011 à 09:14
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le chef du CNT Moustapha Abdeljalil et Barack Obama à l'ONU, à New York, le 20 septembre 2011. Le chef du CNT Moustapha Abdeljalil et Barack Obama à l'ONU, à New York, le 20 septembre 2011. © AFP

Les chefs du CNT ont obtenu de nouveaux signes de reconnaissance internationale mardi à New York. Mais un nouveau message de Mouammar Kaddafi, toujours insaisissable, a été diffusé.

Le chef du Conseil national de transition (CNT) libyen a été reçu comme un véritable chef d’État par Barack Obama, son drapeau hissé devant le siège des Nations-unies, son autorité reconnue par l’Union africaine... Les symboles de reconnaissance internationale se sont accumulés mardi pour les ex-rebelles libyens.

Le chef de l’organisation, Moustapha Abdeljalil, a remercié les États qui l’ont soutenu dans les combats contre Mouammar Kaddafi (qui ont fait 25 000 morts au total d’après lui) et que les anciens dignitaires du régime recevraient « un procès équitable », lors d’un sommet avec les pays « amis ».

"Cela prendra du temps..."

Il s’est également entretenu en tête-à-tête avec le président américain Barack Obama. Ce dernier a appelé à des élections « libres et justes » (sans fixer de date butoir) et estimé que la transition à venir serait difficile. « Après des décennies d'un règne de fer par un seul homme, cela prendra du temps de construire les institutions nécessaires pour une Libye démocratique », a-t-il déclaré.

De fait, la composition du nouveau gouvernement libyen est toujours inconnue. Le numéro 2 du CNT, Mahmoud Jibril, qui avait également fait le déplacement à New-York, a affirmé qu’il serait annoncé « dans une semaine à dix jours maximum ».

En attendant, Barack Obama a promis la poursuite des opérations de l’Otan tant que les Libyens seraient « menacés », promesse que le président français Nicolas Sarkozy a également fait sienne.

Kaddafi toujours sur le sol libyen ?

Les combats ne sont pas encore terminés en Libye (notamment autour de Syrte, Sebha et Bani Walid) et l’ancien « Guide », Mouammar Kaddafi, est toujours en fuite. Selon la Maison blanche, Moustapha Abdeljalil estime qu’il se trouve toujours sur le sol libyen.

Celui-ci est toujours en mesure d’enregistrer et de diffuser des messages. L’un d’entre eux a été diffusé mardi par la télévision Arraï à Damas. « Ce qui ce passe en Libye est une mascarade ne tenant que grâce aux bombardements aériens qui ne dureront pas éternellement », a-t-il déclaré. (avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Racisme : les populations noires, boucs émissaires des milices

Racisme : les populations noires, boucs émissaires des milices

Bien que représentés dans les plus hautes sphères, les Noirs sont trop souvent assimilés aux mercenaires de Kaddafi, et, à ce titre, persécutés.[...]

Libye - Ali Zeidan : "Je n'ai pas dit mon dernier mot"

Démis de ses fonctions à l'instigation des islamistes, l'ex-Premier ministre aujourd'hui en exil, Ali Zeidan, entend revenir à Tripoli malgré les risques encourus.[...]

Le groupe jihadiste qui a enlevé les diplomates tunisiens en Libye diffuse une vidéo

Mohamed Ben Cheikh, employé de l'ambassade de Tunisie en Libye, avait été enlevé le 21 mars à Tripoli. Un mois plus tard, un groupe jihadiste a publié une vidéo dans laquelle[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Libye : un diplomate tunisien enlevé à Tripoli

Un diplomate tunisien a été enlevé jeudi à Tripoli, selon une source des services de sécurité.[...]

Libye : Ibrahim al-Jadhran, un milicien exigeant

Ibrahim al-Jadhran, qui bloque les terminaux pétroliers de Cyrénaïque depuis août 2013, a conclu un accord le 6 avril avec les autorités. Mais, selon ses proches, cet accord[...]

Tunisie - Rached Ghannouchi : moi, diplomate

Fort de ses nombreux contacts noués dans le monde arabe, le leader islamiste tunisien se rêve en médiateur sur la scène politique libyenne.[...]

Terrorisme - Iyad Ag Ghaly : arrête-moi si tu l'oses !

Recherché pour terrorisme par le monde entier, le chef touareg Iyad Ag Ghaly semble pourtant poursuivi avec bien peu d'ardeur. Et pour cause : il reste un acteur essentiel dans la région.[...]

Libye : l'ambassadeur de Jordanie enlevé à Tripoli

L'ambassadeur de Jordanie en Libye, Fawaz Al-Itan, a été enlevé mardi à Tripoli par des hommes armés. Son chauffeur aurait été blessé dans l'attaque.[...]

Le jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar retiré en Libye ?

Selon le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), la présence en Libye de Mokhtar Belmokhtar serait une menace pour la paix. Le jihadiste algérien et ses hommes avaient occupé pendant[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces