Extension Factory Builder
15/09/2011 à 16:09
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des combattants du CNT libyen, le 15 septembre 2011 près de Misrata. Des combattants du CNT libyen, le 15 septembre 2011 près de Misrata. © AFP

Alors que le président français Nicolas Sarkozy et le Premier ministre britannique David Cameron sont arrivés ce matin à Tripoli pour une visite éclair mais néanmoins historique, au même moment, les forces armées du Conseil national de transition (CNT) se préparaient pour la grande bataille de Syrte, ville natale et un des derniers bastions de Mouammar Kadhafi.

Sous une forte chaleur, un convoi de plus de 500 véhicules surmontés d'armes lourdes sont partis le jeudi 15 septembre de la ville libyenne de Misrata en direction de Syrte, sous le regard des habitants qui faisaient le V de la victoire et scandaient « Dieu est grand ».

Le but des troupes du CNT est de prendre Syrte en tenaille. Une partie des véhicules s'est regroupée à Tawarga, au sud de Misrata, la troisième ville de Libye, pour avancer le long de la côte, ont indiqué des commandants. Une autre attaquerait depuis le sud par le désert du côté de la localité de Waddane dans l'oasis de Djofra pour isoler Syrte de l'autre principal bastion pro-Kadhafi, Sebha, la plus grande ville du Sud, ont-ils ajouté.

Vengeance et détermination

Misrata est une ville rebelle qui a été assiégée pendant plusieurs mois par les forces pro-Kadhafi, faisant plus d’un millier de morts. « Nous allons rendre à Kadhafi la monnaie de sa pièce. Nous avons été attaqués à Misrata sur trois fronts et à présent nous allons attaquer Syrte sur trois fronts », a indiqué à l'AFP Fawzy Sawawy, commandant de la Brigade des Montagnes à Tawarga.

« Nous allons encercler et libérer Syrte », a-t-il affirmé. « Nous voulons sécuriser la route de Ras Jadid (à la frontière tunisienne - extrême ouest) à Salloum (à la frontière égyptienne - extrême est). »

La plupart des brigades faisant partie du convoi est composée de combattants aguerris venant de Misrata. « Misrata a les meilleurs combattants de Libye. Notre moral est bon. Nous allons effacer Kadhafi et ses hommes de la face de la terre », affirme, déterminé, un autre combattant de Misrata, Khaled Baker. « Les mercenaires ne se rendent pas, ils combattront jusqu'à la mort, mais les soldats de Kadhafi pourraient se rendre car il ne sera vraisemblablement pas sur place pour commander leur loyauté », a ajouté ce combattant de la brigade des Montagnes.

Mercredi 14 septembre, Mouammar Kadhafi, toujours en fuite, s’est exprimé via la chaîne syrienne Arraï  à propos de la situation à Syrte. Le colonel Kadhafi a accusé l'Otan de « terrorisme et de destructions indescriptibles à Syrte ».

(Avec AFP)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Libye : des milices ont commis des 'crimes de guerre' à l'Ouest, selon Amnesty

Libye : des milices ont commis des "crimes de guerre" à l'Ouest, selon Amnesty

Dans un rapport publié jeudi, Amnesty International accuse des milices et des groupes armés d'avoir commis "des violations généralisées des droits de l'Homme, y compris des crimes de guerre&[...]

Mohamed Dayri : "La priorité doit être donnée à l'édification d'un État fort en Libye"

Le ministre des Affaires étrangères libyen, Mohamed Dayri, prône le dialogue avec les islamistes et les kadhafistes. Interview.[...]

Libye : l'ambassade du Niger assiégée, Niamey dénonce un "incident gravissime"

Des miliciens ont assiégé de lundi à mardi au petit matin l'ambassade du Niger en Libye. Un "incident" qualifié de "gravissime" par les autorités nigériennes.[...]

Libye : les partisans de Kadhafi contre-attaquent

Trois ans après la fin tragique du "Guide" libyen, Mouammar Kadhafi, le renversement d'alliances qui est en train de s'opérer en douceur a remis en selle une frange des partisans de l'ancien[...]

Trois ans après Kadhafi, les Libyens entre déception et peur

Le 20 octobre 2011 chutait Mouammar Kadhafi. Trois ans plus tard, nombre de Libyens sont déçus, tant le pays est plongé dans le chaos et livré aux milices.[...]

Libye : la deuxième vie de Khalifa Haftar au Tchad et la défaite finale de Ouadi Doum

Khalifa Haftar a récemment refait surface en prenant en Libye la tête d'une offensive toujours en cours contre les milices islamistes de Misrata et Benghazi. Dans ce quatrième et avant-dernier billet de[...]

Libye : 75 morts en moins d'une semaine dans les combats de Benghazi

Neuf personnes ont été tuées dimanche dans de nouvelles violences à Benghazi, portant à 75 le bilan des morts depuis le début d'une offensive contre les groupes islamistes qui[...]

Libye : les États-Unis et des pays européens réclament la fin des combats

Les Etats-Unis et les grandes puissances d'Europe occidentale ont réclamé samedi la "fin immédiate" des combats en Libye, où des forces gouvernementales ont lancé des[...]

Libye : Abdelhakim Belhadj prend du galon

Ancien opposant à Kadhafi, l'islamiste nationaliste Abdelhakim Belhadj  s'impose comme un interlocuteur incontournable au milieu du chaos libyen.[...]

Libye : au moins 17 morts en 24 heures à Benghazi

Au moins 17 personnes ont été tuées en 24 heures dans les affrontements à Benghazi, selon une source hospitalière.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers