Extension Factory Builder
15/09/2011 à 16:09
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des combattants du CNT libyen, le 15 septembre 2011 près de Misrata. Des combattants du CNT libyen, le 15 septembre 2011 près de Misrata. © AFP

Alors que le président français Nicolas Sarkozy et le Premier ministre britannique David Cameron sont arrivés ce matin à Tripoli pour une visite éclair mais néanmoins historique, au même moment, les forces armées du Conseil national de transition (CNT) se préparaient pour la grande bataille de Syrte, ville natale et un des derniers bastions de Mouammar Kaddafi.

Sous une forte chaleur, un convoi de plus de 500 véhicules surmontés d'armes lourdes sont partis le jeudi 15 septembre de la ville libyenne de Misrata en direction de Syrte, sous le regard des habitants qui faisaient le V de la victoire et scandaient « Dieu est grand ».

Le but des troupes du CNT est de prendre Syrte en tenaille. Une partie des véhicules s'est regroupée à Tawarga, au sud de Misrata, la troisième ville de Libye, pour avancer le long de la côte, ont indiqué des commandants. Une autre attaquerait depuis le sud par le désert du côté de la localité de Waddane dans l'oasis de Djofra pour isoler Syrte de l'autre principal bastion pro-Kaddafi, Sebha, la plus grande ville du Sud, ont-ils ajouté.

Vengeance et détermination

Misrata est une ville rebelle qui a été assiégée pendant plusieurs mois par les forces pro-Kaddafi, faisant plus d’un millier de morts. « Nous allons rendre à Kaddafi la monnaie de sa pièce. Nous avons été attaqués à Misrata sur trois fronts et à présent nous allons attaquer Syrte sur trois fronts », a indiqué à l'AFP Fawzy Sawawy, commandant de la Brigade des Montagnes à Tawarga.

« Nous allons encercler et libérer Syrte », a-t-il affirmé. « Nous voulons sécuriser la route de Ras Jadid (à la frontière tunisienne - extrême ouest) à Salloum (à la frontière égyptienne - extrême est). »

La plupart des brigades faisant partie du convoi est composée de combattants aguerris venant de Misrata. « Misrata a les meilleurs combattants de Libye. Notre moral est bon. Nous allons effacer Kaddafi et ses hommes de la face de la terre », affirme, déterminé, un autre combattant de Misrata, Khaled Baker. « Les mercenaires ne se rendent pas, ils combattront jusqu'à la mort, mais les soldats de Kaddafi pourraient se rendre car il ne sera vraisemblablement pas sur place pour commander leur loyauté », a ajouté ce combattant de la brigade des Montagnes.

Mercredi 14 septembre, Mouammar Kaddafi, toujours en fuite, s’est exprimé via la chaîne syrienne Arraï  à propos de la situation à Syrte. Le colonel Kaddafi a accusé l'Otan de « terrorisme et de destructions indescriptibles à Syrte ».

(Avec AFP)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Racisme : les populations noires, boucs émissaires des milices

Racisme : les populations noires, boucs émissaires des milices

Bien que représentés dans les plus hautes sphères, les Noirs sont trop souvent assimilés aux mercenaires de Kaddafi, et, à ce titre, persécutés.[...]

Libye - Ali Zeidan : "Je n'ai pas dit mon dernier mot"

Démis de ses fonctions à l'instigation des islamistes, l'ex-Premier ministre aujourd'hui en exil, Ali Zeidan, entend revenir à Tripoli malgré les risques encourus.[...]

Le groupe jihadiste qui a enlevé les diplomates tunisiens en Libye diffuse une vidéo

Mohamed Ben Cheikh, employé de l'ambassade de Tunisie en Libye, avait été enlevé le 21 mars à Tripoli. Un mois plus tard, un groupe jihadiste a publié une vidéo dans laquelle[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Libye : un diplomate tunisien enlevé à Tripoli

Un diplomate tunisien a été enlevé jeudi à Tripoli, selon une source des services de sécurité.[...]

Libye : Ibrahim al-Jadhran, un milicien exigeant

Ibrahim al-Jadhran, qui bloque les terminaux pétroliers de Cyrénaïque depuis août 2013, a conclu un accord le 6 avril avec les autorités. Mais, selon ses proches, cet accord[...]

Tunisie - Rached Ghannouchi : moi, diplomate

Fort de ses nombreux contacts noués dans le monde arabe, le leader islamiste tunisien se rêve en médiateur sur la scène politique libyenne.[...]

Terrorisme - Iyad Ag Ghaly : arrête-moi si tu l'oses !

Recherché pour terrorisme par le monde entier, le chef touareg Iyad Ag Ghaly semble pourtant poursuivi avec bien peu d'ardeur. Et pour cause : il reste un acteur essentiel dans la région.[...]

Libye : l'ambassadeur de Jordanie enlevé à Tripoli

L'ambassadeur de Jordanie en Libye, Fawaz Al-Itan, a été enlevé mardi à Tripoli par des hommes armés. Son chauffeur aurait été blessé dans l'attaque.[...]

Le jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar retiré en Libye ?

Selon le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), la présence en Libye de Mokhtar Belmokhtar serait une menace pour la paix. Le jihadiste algérien et ses hommes avaient occupé pendant[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces