Extension Factory Builder
15/09/2011 à 13:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La maison de la presse, à Alger, où 'El-Watan' et 'El-Khabar' ont leurs bureaux. La maison de la presse, à Alger, où "El-Watan" et "El-Khabar" ont leurs bureaux. © D.R.

Mercredi soir, une centaine de jeunes armés de cocktails molotovs ont tenté de mettre le feu à l'imprimerie des quotidiens algériens "El-Watan" et "El-Khabar" dans la banlieue d’Alger. Le drame a été évité grâce à l’intervention des salariés de l’imprimerie et des policiers. Choqués, les journalistes dénoncent une manœuvre d’intimidation du régime.

« Du jamais-vu. Même pendant la décennie noire en Algérie on a pas eu droit à ce genre de méthodes ». Joint par téléphone, Fayçal Metaoui, journaliste à El-Watan, a du mal à cacher son indignation. Mercredi soir, vers 21 heures 30, une centaine de jeunes se présentent devant l’imprimerie d’El-Watan et d’El-Khabar à Ain Naadja, en périphérie d’Alger. Armés de cocktails molotov, ils crient « el youm Nhargouha ! » (« aujourd'hui on la brûle »).

Les travailleurs de l’imprimerie sortent rapidement pour les dissuader de passer à l’acte. Quelques instants plus tard, la police et la gendarmerie arrivent sur place et mettent fin à l’incident. Propriété d'El-Watan et d'El-Khabar, l’imprimerie d’Ain Naadja sort cinq quotidiens, à savoir les titres propriétaires ainsi que El-Khabar Erryadhi, Liberté et El-Youm.

El-Watan est le premier quotidien francophone d’Algérie, connu pour son indépendance et sa liberté de ton face au pouvoir et El-Khabar est son pendant arabophone. D’après Fayçal Metaoui, de nombreux jeunes de la localité travaillent à l’imprimerie et le climat social y est bon. « Il n’y a jamais eu de problèmes, explique-t-il. Il n’y a aucune explication sociale ou économique à ce qui s’est passé hier soir. La seule explication est politique ».

El Watan et El Khabar sont deux figures de proue de la presse indépendante en Algérie

"Le pouvoir se cache derrière les évènements"

Pour lui comme pour les autres journalistes d’El Watan, le pouvoir se cache derrière les graves événements de la nuit passée. Objectif : faire pression sur les journaux. La coïncidence, selon eux, est plus que troublante. De fait, la tentative d'incendie intervient seulement deux jours après l'annonce d’El-Watan de sa volonté de se doter d'une chaîne de télévision et d'une radio à la faveur de l'ouverture du champ audiovisuel annoncée par le pouvoir.

« Ils veulent nous faire payer notre liberté de ton et notre souhait de se lancer dans l’audiovisuel », estime Fayçal Metaoui d’un ton ferme. D’après lui, il s’agit de méthodes de « voyous » et de « baltaguiyas », ces hommes payés par certains régimes arabes pour semer le trouble en période délicate.

Quoi qu’il en soit, la tentative d’incendie inquiète et fait ressurgir la crainte d’attaques contre la presse et les journalistes en Algérie. Sur son site, la rédaction d’El-Watan annonce qu’elle portera plainte avec El-Khabar dans la journée.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Algérie

Mali : réouverture des négociations d'Alger, à la recherche d'une 'solution définitive' à la crise

Mali : réouverture des négociations d'Alger, à la recherche d'une "solution définitive" à la crise

Le gouvernement et des groupes armés maliens ont repris lundi les pourparlers d'Alger en vue de ramener la paix dans le nord du pays. Un deuxième round de discussions après la signature fin juillet d'une "[...]

Le complexe gazier d'In Amenas redémarre, 18 mois après l'attaque terroriste

Un an et demi après une attaque terroriste qui a entraîné la mort de 40 salariés et la destruction d'une partie de ses infrastructures, le complexe gazier d'In Amenas, en Algérie, redémarre[...]

Amara Benyounes : "Bouteflika, la Constitution algérienne et nous"

Leader de la troisième force politique du pays, le ministre du Commerce revient sur le processus de révision du texte fondamental. Et détaille les amendements proposés par son mouvement.[...]

Mali : deux diplomates algériens libérés plus de 2 ans après leur rapt

Deux diplomates algériens enlevés en avril 2012 par un groupe islamiste armé au Mali ont été libérés samedi, ont annoncé les autorités algériennes en confirmant[...]

Algérie - Maroc : la déchirure

Tranchées d’un côté, clôture de l’autre. Alors que le fossé entre les deux voisins ne cesse de se creuser, "Jeune Afrique" a enquêté, vingt ans après la[...]

Mali : IBK ne veut plus de la médiation du Burkinabè Compaoré

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta soupçonne Blaise Compaoré de vouloir réintroduire dans le jeu Iyad Ag Ghaly, le chef d'Ansar Eddine.[...]

Mort d'Ebossé : ce que l'Algérie doit faire pour en finir avec les "supportueurs"

Le décès d’Albert Ebossé (24 ans), l’attaquant camerounais de la JS Kabylie, atteint mortellement par un projectile lancé par un supporteur samedi à l’issue de la rencontre[...]

Algérie : ma fortune pour un yacht !

Dernière tendance algéroise : se procurer un bateau et s'échapper en mer le week-end. Médecins, avocats... Pour quelques dizaines de milliers d'euros, ils sont de plus en plus nombreux à[...]

Algérie - Cameroun : la dépouille d'Albert Ebossé transférée vendredi à Douala

Le corps du footballauer camerounais Albert Ebossé sera transféré vendredi à Douala, au Cameroun, où il devrait arriver dans l'après-midi. Le joueur est décédé[...]

L'Algérie prépare un programme d'investissements de 260 milliards de dollars

 L'Algérie prépare le lancement d'un nouveau programme d'investissements quinquennal. D'un montant de 260 milliards de dollars, ce plan, qui court jusqu'à 2019, vise à faire de l'Algérie une[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex