Extension Factory Builder
15/09/2011 à 13:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La maison de la presse, à Alger, où 'El-Watan' et 'El-Khabar' ont leurs bureaux. La maison de la presse, à Alger, où "El-Watan" et "El-Khabar" ont leurs bureaux. © D.R.

Mercredi soir, une centaine de jeunes armés de cocktails molotovs ont tenté de mettre le feu à l'imprimerie des quotidiens algériens "El-Watan" et "El-Khabar" dans la banlieue d’Alger. Le drame a été évité grâce à l’intervention des salariés de l’imprimerie et des policiers. Choqués, les journalistes dénoncent une manœuvre d’intimidation du régime.

« Du jamais-vu. Même pendant la décennie noire en Algérie on a pas eu droit à ce genre de méthodes ». Joint par téléphone, Fayçal Metaoui, journaliste à El-Watan, a du mal à cacher son indignation. Mercredi soir, vers 21 heures 30, une centaine de jeunes se présentent devant l’imprimerie d’El-Watan et d’El-Khabar à Ain Naadja, en périphérie d’Alger. Armés de cocktails molotov, ils crient « el youm Nhargouha ! » (« aujourd'hui on la brûle »).

Les travailleurs de l’imprimerie sortent rapidement pour les dissuader de passer à l’acte. Quelques instants plus tard, la police et la gendarmerie arrivent sur place et mettent fin à l’incident. Propriété d'El-Watan et d'El-Khabar, l’imprimerie d’Ain Naadja sort cinq quotidiens, à savoir les titres propriétaires ainsi que El-Khabar Erryadhi, Liberté et El-Youm.

El-Watan est le premier quotidien francophone d’Algérie, connu pour son indépendance et sa liberté de ton face au pouvoir et El-Khabar est son pendant arabophone. D’après Fayçal Metaoui, de nombreux jeunes de la localité travaillent à l’imprimerie et le climat social y est bon. « Il n’y a jamais eu de problèmes, explique-t-il. Il n’y a aucune explication sociale ou économique à ce qui s’est passé hier soir. La seule explication est politique ».

El Watan et El Khabar sont deux figures de proue de la presse indépendante en Algérie

"Le pouvoir se cache derrière les évènements"

Pour lui comme pour les autres journalistes d’El Watan, le pouvoir se cache derrière les graves événements de la nuit passée. Objectif : faire pression sur les journaux. La coïncidence, selon eux, est plus que troublante. De fait, la tentative d'incendie intervient seulement deux jours après l'annonce d’El-Watan de sa volonté de se doter d'une chaîne de télévision et d'une radio à la faveur de l'ouverture du champ audiovisuel annoncée par le pouvoir.

« Ils veulent nous faire payer notre liberté de ton et notre souhait de se lancer dans l’audiovisuel », estime Fayçal Metaoui d’un ton ferme. D’après lui, il s’agit de méthodes de « voyous » et de « baltaguiyas », ces hommes payés par certains régimes arabes pour semer le trouble en période délicate.

Quoi qu’il en soit, la tentative d’incendie inquiète et fait ressurgir la crainte d’attaques contre la presse et les journalistes en Algérie. Sur son site, la rédaction d’El-Watan annonce qu’elle portera plainte avec El-Khabar dans la journée.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Algérie

Benjamin Stora : 'La promesse de réouverture des synagogues algériennes est très importante'

Benjamin Stora : "La promesse de réouverture des synagogues algériennes est très importante"

L’historien spécialiste du Maghreb Benjamin Stora réagit à la promesse de réouverture des synagogues algériennes faite par le ministre des Affaires religieuses, Mohamed Aïssa, dé[...]

Crash du vol AH5017 : l'enquête associera plusieurs pays

Le détachement militaire français dépêché dans le nord du Mali sur le lieu du crash du vol Ouaga-Alger AH 5017 a retrouvé vendredi la boîte noire du DC-9 affrété par Air[...]

Mali : le gouvernement et six groupes armés signent à Alger une "feuille de route" pour la paix

Après d'âpres tractations et plusieurs mois de blocage, le gouvernement malien et six groupes armés ont signé jeudi à Alger un document sur la "cessation des hostilités". Une[...]

L'épave "désintégrée" du vol AH5017 localisée vers Gossi dans le nord du Mali

L'état-major de l'armée burkinabè a annoncé dans la nuit de jeudi à vendredi avoir localisé dans le nord du Mali l'épave "désintégrée" du DC9[...]

Air Algérie : cinq questions sur le crash du vol AH5017

Le DC9 du vol Ouaga-Alger AH5017, affrété par la compagnie Air Algérie, a été retrouvé jeudi après son crash, la nuit précédente, dans la zone de Gossi, au nord du[...]

Crash du vol AH5017 : pour Hollande, "tout laisse penser que cet avion s'est écrasé au Mali"

L'avion de la compagnie Air Algérie, disparu cette nuit alors qu'il faisait route vers Alger, a été victime d'un crash, selon un officiel de l'aviation algérienne. Les recherches se poursuivaient jeudi[...]

Air Algérie : le vol Ouaga-Alger AH 5017 disparaît avec 116 personnes à bord

La compagnie aérienne nationale algérienne a annoncé avoir perdu le contact avec l'un de ses avions parti de Ouagadougou. Il y avait entre 110 passagers et 6 membres d'équipage à bord.[...]

Ramtane Lamamra : "Un accord dans cent jours" sur le Nord-Mali

Le chef de la diplomatie algérienne fait le point sur le dialogue inter-malien, entamé le 16 juillet, et qui devrait être suspendu le 24 juillet avant une reprise à la mi-août. Première[...]

Algérie : les Fennecs envoient 100 000 dollars "aux enfants de Gaza"

Selon un communiqué officiel publié dimanche, les Fennecs ont décidé d'octroyer un don de 10 millions de dinars, soit 100 000 dollars, aux enfants de Gaza. Le même texte a également[...]

Libye : les voisins s'invitent dans la crise, au grand dam des Occidentaux

Inquiets de voir le pays sombrer dans le chaos, les six pays frontaliers s'impliquent dans le dossier. Mais leur initiative, soutenue par l'Union africaine et la Ligue arabe, n'est pas du goût des Occidentaux.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers