Extension Factory Builder
15/09/2011 à 09:13
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président de RDC Joseph Kabila présente son programme politique, le 14 septembre 2011. Le président de RDC Joseph Kabila présente son programme politique, le 14 septembre 2011. © AFP

Le président Joseph Kabila a jugé mercredi son bilan comme étant "plutôt positif". Candidat à la présidentielle de novembre 2012, il entend mettre l’accent sur l’éducation et faire de la RDC "un pays émergent".

« Sans fausse modestie », le président congolais Joseph Kabila s’est dit fier de son mandat, qu’il a jugé mercredi comme « plutôt positif ». « En cinq ans, nous avons fait avancer ensemble le Congo. Avec votre concours, pour l'essentiel, j'ai tenu mes promesses », a-t-il déclaré.

Alors qu’il vient d’annoncer sa candidature officielle pour l’élection présidentielle du 28 novembre 2011, le chef de l’État s’est exprimé devant quelque 3000 membres de la Majorité présidentielle (MP) réunis sous un chapiteau, depuis sa ferme de Kingakati, à 70 km environ de la capitale congolaise.

Sur la question de l’instabilité de l’est du pays, qui abrite des groupes armés et reste le théâtre de tensions récurrentes, le président congolais a, pour sa part, jugé qu’il n’y avait « plus d'incendie à l'est, sinon quelques brasiers ».

S’il avait placé son premier mandat sous le signe de la pacification et la reconstruction, après deux guerres successives (1996-1997, 1998-2003) qui avait ruiné le pays, Joseph Kabila entend, s’il venait à être réélu, faire de la RDC « un pôle d'intelligence et de savoir faire, un vivier de la nouvelle citoyenneté et de la classe moyenne, un grenier agricole, une puissance énergétique, un pôle économique et industriel, une terre de paix et de mieux-être, une puissance régionale au coeur de l'Afrique ».

Éducation, corruption et pauvreté

Autre priorité selon le candidat : l’agriculture. « Sur 80 millions d'hectares arables disponibles, 11 millions seulement sont aujourd'hui mis en valeur ». Le chef de l’État souhaite donc une « importante transformation » du monde rural, « épicentre de la pauvreté ». « Nous entendons faire de l'éducation de la formation à la citoyenneté la première de nos priorités », a-t-il promis, appelant à « la formation aux valeurs républicaines et morales ».

Élu en 2006, Joseph Kabila avait succédé à son père Laurent-Désiré Kabila, assassiné le 16 janvier 2001. Le président affrontera, lors de l’élection pour laquelle il est donné favori, une douzaine d’autres candidats, et notamment  Etienne Tshisekedi, Vital Kamerhe, et Léon Kengo wa Dondo.

Le futur président aura fort à faire, pour lutter contre le fléau de la pauvreté en RDC. Plus de 75% des 62 millions d'habitants vivent aujourd’hui en dessous du seuil de pauvreté, alors que le pays est largement pourvu de nombreuses richesses naturelles (minerais, bois, pétrole, cours d'eau...).
En 2010, la RDC avait également été jugée par l'ONG Transparency International (TI) comme appartenant aux pays les plus corrompus, occupant la 164eme place sur près de 178 pays.

« La reconstruction du pays a bel et bien commencé », a pour sa part estimé Joseph Kabila, promettant « de faire du Congo un pays émergent ».

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : retour au calme à Kinshasa après l'attaque du camp militaire Tshatshi

RDC : retour au calme à Kinshasa après l'attaque du camp militaire Tshatshi

Les autorités congolaises ont affirmé mardi avoir déjoué l'attaque d'un groupe d'inconnus armés contre le camp militaire Tshatshi, à Kinshasa. Le calme était de retour en fin d'[...]

RDC : le camp militaire Tshatshi attaqué, Kinshasa appelle au calme

Des tirs ont été entendus mardi après-midi au camp militaire Colonel Tshatshi dans la ville de Kinshasa. Selon nos informations, il s'agirait d'une attaque à la machette d'un groupe de personnes qui[...]

RDC : Tshisekedi toujours "pas actif"

L'opposant historique Étienne Tshisekedi, leader de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), était toujours hospitalisé mi-juillet. Les détails sur son état de[...]

RDC : Cour constitutionnelle, mode d'emploi

Le président Kabila a nommé, le 7 juillet dernier, les neuf membres de la Cour constitutionnelle de RDC. Juge pénal du président de la République et du Premier ministre, cette juridiction est[...]

Festival d'Avignon : tous en choeur avec Serge Kakudji

Le contre-ténor congolais a fait l'unanimité au Festival d'Avignon. Il y présentait une oeuvre à la croisée du baroque et des sonorités africaines.[...]

RDC : une coalition de l'opposition veut voir Kabila à la CPI

La coalition des forces politiques et sociales de l’opposition a lancé mercredi une pétition pour que le président congolais, Joseph Kabila, soit traduit devant la CPI pour crimes contre[...]

RDC 

"Esclavage sexuel" et "travail forcé" en RDC, MSF tire la sonnette d'alarme

MSF a dénoncé mercredi les violences que les milices armées des régions minières de l'est de la République démocratique du Congo infligent aux civils. Selon l'ONG, les exploitants[...]

RDC - Me Kapiamba : "Le clientélisme a totalement détruit la justice congolaise"

Après le scandale autour de la mort d'une petite fille d'un an et demi en détention à Kinshasa, le président de l'Association congolaise pour l'accès à la justice (ACAJ), Georges Kapiamba,[...]

RDC : le désarmement des FDLR expliqué à ceux qui ont raté le début

Les rebelles des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) ont commencé fin mai à se rendre. Une reddition jusqu'ici timide mais suffisante pour obtenir la suspension des[...]

RDC : Lubumbashi en proie à de vives tensions pour l'anniversaire de la sécession katangaise

La ville de Lubumbashi est sous tension vendredi pour l'anniversaire de la sécession katangaise. Des forces de sécurité ont été déployées en prévention d'une attaque des[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers