Extension Factory Builder
13/09/2011 à 13:37
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Claude Le Roy s'est engagé pour trois ans au poste de sélectionneur de l'équipe de RDC. Claude Le Roy s'est engagé pour trois ans au poste de sélectionneur de l'équipe de RDC. © AFP

Cinq ans après la fin d’une première expérience en République démocratique du Congo (RDC), Claude Le Roy est de retour à la tête des Léopards, en théorie pour trois ans. Son objectif est double : la CAN 2013 et la Coupe du Monde 2014.

On vous attendait plutôt en Asie, et vous revoici en RDC. Comment cela se fait-il ?

J’étais libre de tout engagement depuis mon départ de Syrie en mai. J’avais des propositions en Asie, mais aussi en Afrique et en France. Vers le 30 août, j’ai reçu un appel de Constant Omari, le président de la fédération congolaise. Je ne voulais pas discuter, car il y avait un sélectionneur en place (Robert Nouzaret, NDLR). Quand le départ de Nouzaret m’a été confirmé, j’ai pris l’avion pour Kinshasa, j’ai rencontré les décideurs et j’ai signé pour trois ans.

Pourquoi revenir en RDC, qui ne fait pas vraiment partie des meilleures sélections africaines ?

C’est un pays qui « sent » le foot. J’avais besoin d’aller là où le foot est une passion, pour ressentir ce vrai frisson, pour vibrer. Il y a ici un potentiel extraordinaire. Attention, je ne dis pas qu’il y a une pépite à chaque coin de rue ! Mais il y a des vrais joueurs de foot. Maintenant, je sais qu’il faut organiser pas mal de choses. On va prospecter, aller dans les provinces pour voir des matchs.

Allez-vous vivre à Kinshasa ?

Bien sûr ! C’est ce que j’ai toujours fait partout où je suis allé. Quel est l’intérêt de vivre en France quand on entraîne une sélection africaine ? Je veux assister à des matchs en RDC, afin de voir qui pourrait renforcer l’équipe nationale. Cela ne m’empêchera pas de suivre les joueurs qui évoluent à l’étranger. Car les choses doivent être claires : je ne retiendrai que les meilleurs, qu’ils jouent en RDC ou en Europe.

La RDC un pays qui « sent » le foot. J’avais besoin d’aller là où le foot est une passion, pour ressentir ce vrai frisson, pour vibrer.

Cela sera-t-il le cas le 8 octobre prochain contre le Cameroun, lors du dernier match qualificatif pour la CAN 2012 ?

Oui. Même si la RDC est éliminée, il faut préparer la suite, et notamment le barrage contre le Swaziland (11 et 15 novembre) comptant pour la Coupe du Monde 2014. Je vais essayer d’organiser un stage fin septembre-début octobre à Paris ou dans le golfe Persique, afin de rencontrer un maximum de monde et évoquer les objectifs.

Est-il exact que vous comptez faire appel à des joueurs binationaux ?

Mais c’est évident ! Je n’ai pas aimé ces débats sur les quotas en France. La direction technique nationale française devrait être heureuse et fière d’aider des pays du sud en formant des joueurs. Dans les centres de formation français, il y a un pourcentage non négligeable de joueurs d’origine congolaise. Tous ne joueront pas pour l’équipe de France. Alors, je vais faire en sorte de convaincre des joueurs d’origine congolaise de porter le maillot des Léopards. Je pense à Kitambala (Saint-Etienne), Mvuemba  et Kembo-Ekoko (Rennes), Nzonzi (Blackburn, Angleterre), Kakuta (Bolton, Angleterre) ou encore Jordan Lukaku (Anderlecht, Belgique).

Robert Nouzaret avait exclu de la sélection  trois joueurs (Mbokani, Mabiala et Mongongu) en mars dernier pour raisons disciplinaires…

Les suspensions sont levées ! De la même façon, je vais reprendre contact avec Lua Lua (sans club), Hérita llunga (West Ham, Angleterre) ou encore Joël Sami (Nancy), qui avaient pris quelques distances avec la sélection, pour savoir ce qu’ils souhaitent. Je veux des joueurs motivés pour atteindre les objectifs, c’est-à-dire la CAN 2013 et la Coupe du Monde 2014.

___

Recueillis par Alexis Billebault

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : retour au calme à Kinshasa après l'attaque du camp militaire Tshatshi

RDC : retour au calme à Kinshasa après l'attaque du camp militaire Tshatshi

Les autorités congolaises ont affirmé mardi avoir déjoué l'attaque d'un groupe d'inconnus armés contre le camp militaire Tshatshi, à Kinshasa. Le calme était de retour en fin d'[...]

RDC : le camp militaire Tshatshi attaqué, Kinshasa appelle au calme

Des tirs ont été entendus mardi après-midi au camp militaire Colonel Tshatshi dans la ville de Kinshasa. Selon nos informations, il s'agirait d'une attaque à la machette d'un groupe de personnes qui[...]

RDC : Tshisekedi toujours "pas actif"

L'opposant historique Étienne Tshisekedi, leader de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), était toujours hospitalisé mi-juillet. Les détails sur son état de[...]

RDC : Cour constitutionnelle, mode d'emploi

Le président Kabila a nommé, le 7 juillet dernier, les neuf membres de la Cour constitutionnelle de RDC. Juge pénal du président de la République et du Premier ministre, cette juridiction est[...]

Festival d'Avignon : tous en choeur avec Serge Kakudji

Le contre-ténor congolais a fait l'unanimité au Festival d'Avignon. Il y présentait une oeuvre à la croisée du baroque et des sonorités africaines.[...]

RDC : une coalition de l'opposition veut voir Kabila à la CPI

La coalition des forces politiques et sociales de l’opposition a lancé mercredi une pétition pour que le président congolais, Joseph Kabila, soit traduit devant la CPI pour crimes contre[...]

RDC 

"Esclavage sexuel" et "travail forcé" en RDC, MSF tire la sonnette d'alarme

MSF a dénoncé mercredi les violences que les milices armées des régions minières de l'est de la République démocratique du Congo infligent aux civils. Selon l'ONG, les exploitants[...]

RDC - Me Kapiamba : "Le clientélisme a totalement détruit la justice congolaise"

Après le scandale autour de la mort d'une petite fille d'un an et demi en détention à Kinshasa, le président de l'Association congolaise pour l'accès à la justice (ACAJ), Georges Kapiamba,[...]

RDC : le désarmement des FDLR expliqué à ceux qui ont raté le début

Les rebelles des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) ont commencé fin mai à se rendre. Une reddition jusqu'ici timide mais suffisante pour obtenir la suspension des[...]

RDC : Lubumbashi en proie à de vives tensions pour l'anniversaire de la sécession katangaise

La ville de Lubumbashi est sous tension vendredi pour l'anniversaire de la sécession katangaise. Des forces de sécurité ont été déployées en prévention d'une attaque des[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers