Extension Factory Builder
08/09/2011 à 09:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des prisonniers Mai-Mai dans un camp du Bukavu, dans l'est de la RDC. Des prisonniers Mai-Mai dans un camp du Bukavu, dans l'est de la RDC. © AFP

Un "commando armé" a attaqué mercredi une prison à Lubumbashi au Katanga, dans le sud-est de la RDC, libérant  près de 1 000 des 1200 détenus. Parmi eux, des militaires auteurs d'une attaque de l'aéroport de Lubumbashi, dans laquelle un agent de sécurité civil avait été tué en février et un ancien chef milicien, a-t-on appris des autorités et de source militaire.

La scène est digne d'un film d'action américain, mais elle s'est déroulée à Lubumbashi au Katanga, dans le sud-est de la RDC.

Hommes armés, cagoulés, crépitement de balles dans tous les sens durant deux longues heures interminables, l’assaut est tout aussi spectaculaire que l’évasion : près de 1 000 prisonniers s'envolent dans la nature, avant que la police réussisse a en rattrapper 150.

800 détenus toujours dans la nature

« Huit hommes armés et cagoulés sont descendus d'un minibus en profitant de la journée des visites pour passer inaperçu. Ils ont tiré sur la police et les militaires de garde, faisant deux morts, selon des témoins oculaires puis ont libéré un ancien chef milicien et près d’un millier de détenus, dont 150 ont déjà été récupérés », a déclaré à l'AFP le ministre provincial de l'Intérieur Dikanga Kazadi.

« L'attaque qui a eu lieu à la prison de Kassapa, située en périphérie de la ville de Lubumbashi, a commencé mercredi à 10H00 (08H00 GMT). Il y a eu des crépitements de balles pendant deux heures entre les gardiens de la prison et les assaillants, des hommes fortement armés et habillés en civil », a déclaré à l'AFP une autre source militaire. En fin d'après-midi, le calme était revenu, a constaté l'AFP.

Un chef milicien Maï-Maï s'évade

Le « Commandant Gédéon », de son vrai nom Kyungu Mutanga, principal chef d'une milice d'auto-défense Maï-Maï qui a sévit au Katanga au début des années 2000, « a été le premier à être libéré », a affirmé à l'AFP le ministre provincial de l'Intérieur.

En mars 2009, un tribunal militaire du Katanga avait condamné le « Commandant Gédéon » à la peine de mort pour « crimes de guerre, crimes contre l'humanité, mouvement insurrectionnel et terrorisme », commis dans les territoires katangais de Mitwaba, Pweto et Manono entre 2003 et 2006.

Après l'attaque, une partie du mur d'enceinte de la prison s'est écroulée et des militaires de la Garde républicaine protégeaient le site, a constaté l'AFP dans l'après-midi. La prison de Kassapa a été construite à l'époque de l'ancienne puissance coloniale belge. Considérée comme la plus sûre du pays, elle accueille des prisonniers politiques et des grands criminels.

(Avec AFP)


 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : Patrice Carteron rempile avec le TP Mazembe

RDC : Patrice Carteron rempile avec le TP Mazembe

En fin de contrat avec le TP Mazembe, Patrice Carteron va finalement prolonger son aventure à la tête des Corbeaux. Avec comme objectif principal la reconquête de la Ligue des Champions.[...]

RDC : deux morts à Beni, les tueries se poursuivent

Depuis octobre, plus de 350 personnes ont été tuées à Beni, dans l'est de la RDC. Dans le même territoire, une nouvelle embuscade attribuée aux ADF a fait jeudi deux morts.[...]

CPI : le procès de Jean-Pierre Bemba s'ouvrira le 29 septembre

La Cour pénale internationale a annoncé vendredi que le procès du Congolais Jean-Pierre Bemba s'ouvrirait le 29 septembre.[...]

RDC : l'UDPS favorable au dialogue proposé par Kabila

L'UDPS, formation d'opposition très affaiblie, estime que le dialogue avec l'administration Kabila "doit mener à de bonnes élections".[...]

Technologies : quand WhatsApp bouscule les codes de la communication politique en Afrique

Lancée depuis bientôt cinq ans, l’application de messagerie internet WhatsApp a conquis les smartphones de millions d’utilisateurs dans le monde. Très utilisé en Afrique, l’outil[...]

C'est du vent !

Les voyages forment tout le monde, quel que soit l'âge de chacun. Il n'y a guère longtemps, je me suis retrouvé dans la capitale - que je préfère ne pas nommer - d'un pays[...]

RDC : pourquoi Kabila veut négocier avec l'opposition

Après avoir dépêché un émissaire - Kalev Mutond, le patron de l'Agence nationale de renseignements - auprès de ses opposants "radicaux" (Vital Kamerhe, les partisans[...]

RDC - Neeskens Kebano : "Je vis ma meilleure saison depuis que je suis professionnel"

Neeskens Kebano, qui a renoncé à la possibilité de jouer en équipe de France pour porter le maillot des Léopards, a été élu Soulier d’Ebène du championnat de[...]

Stromae, griot sarcastique malgré lui

Le chanteur belge Stromae est en tournée africaine. Ecoutées au premier degré ou pastichées, les chansons de son album "Racine carrée" illustrent la politique du continent.[...]

RDC : pourquoi l'hommage de Zoé Kabila aux "kadogo" fait polémique sur Twitter

Le député congolais Zoé Kabila, frère du président de la RDC, a tenu à rendre un hommage samedi sur Twitter aux "kadogos qui ont fait le choix de laisser leurs stylos pour les[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers