Extension Factory Builder
07/09/2011 à 11:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des militants du parti d’opposition UDPS, lors d’une manifestation le 6 septembre à Kinshasa. Des militants du parti d’opposition UDPS, lors d’une manifestation le 6 septembre à Kinshasa. © Junior Kannah/AFP

Un rassemblement de l’opposition dispersé par la police a fait un mort et au moins trois blessés en République Démocratique du Congo.

« Nous avons reçu le corps d’un homme mort par balle et deux blessés graves par balle » a fait savoir le ministre de l’Intérieur de la RDC, Adolphe Lumanu, après avoir qualifié les violences d’« échauffourées » ayant entrainé « malheureusement mort d’homme ».

Dans la matinée, la police a tiré des grenades lacrymogènes près du siège de l’UDPS, situé dans la commune de Limete, pour « disperser » des jeunes militants rassemblés à cet endroit.

L’origine des tirs de balles reste confuse. Des membres de la Ligue des jeunes de l’UDPS ont accusé des délinquants violents appelé « pombas » d’avoir tiré, alors que d’autres ont mis en cause des policiers. Un témoin a ainsi affirmé à l’AFP sous couvert de l’anonymat qu’un autre partisan avait été tué par balle par la police, qui aurait ensuite récupéré son corps.

Pour le secrétaire de l’UDPS, Serge Mayamba, « il n’y avait aucune raison de disperser ces jeunes qui ne faisaient rien, qui ne manifestaient pas ».

Tensions partisanes

Ces violences interviennent dans un contexte pré-électoral particulièrement tendu puisque quelques jours plus tôt le siège de l’UDPS était saccagé par des « inciviques », et la régie télévisée d’un député, proche de l’UDPS, incendiée.

Cette attaque du siège de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) aurait-elle-même eu lieu en représailles à « des actes de vandalisme » de militants de l’UDPS dans une permanence du parti au pouvoir, le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PRPD). Pour ce dernier incident, le ministre a fait état de 12 blessés graves et six véhicules incendiés.

Le PRPD a « vivement condamné » dans un communiqué des « actes de violences qui visent à discréditer le processus électoral », appelant ses partisans à ne pas céder aux « provocations » de l’UPDS.

Jeudi, une marche est prévue par l’UPDS dans la capitale congolaise pour dénoncer « le manque de transparence » de la Céni alors que le parti au pouvoir organise lui aussi une marche « pour dire non à la violence et oui aux élections apaisées.»

Début juillet et début septembre des manifestations de l’opposition avaient dégénéré en affrontements avec la police. Le ministre de l’intérieur avait alors dénoncé « une stratégie préparatoire à une insurrection souhaitée par certains politiciens », dans laquelle « la Céni est devenue le bouc émissaire de prédilection. »

Élections

Les candidats à la présidentielle et aux législatives ont jusqu’à dimanche pour déposer leur candidatures pour ces deux élections qui auront lieu le 28 novembre.  Elu en 2006, un scrutin alors boycotté par l’UDPS, Joseph Kabila a été récemment investi comme candidat unique de la majorité. Il affrontera Etienne Tshisekedi, l’opposant historique et leader de l’UPDS qui vient tout juste de déposer officiellement sa candidature à la présidentielle.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : bêcheurs en eaux troubles

De jour comme de nuit, cela ne peut passer inaperçu. Qu'est-ce donc ? Des lettres en gros caractères gravées sur un immeuble : "Bandal, c'est Paris." Bandal - ou plutôt Bandalungwa, pou[...]

Après la chute de Compaoré, Kabila peut-il faire réviser la Constitution de RDC ?

On le sait : la chute de Blaise Compaoré a été énormément suivie et commentée dans les pays africains. En RDC notamment, où l'hypothèse d'une révision[...]

Pierre Kwenders, son excellence l'ambassadeur plénipotentiaire du Bantouland

Avec un premier album métissant hip-hop, jazz et rumba, le chanteur Pierre Kwenders ose un mélange des genres détonnant.[...]

CAN 2015 : Nigeria out, Côte d'Ivoire, RDC et Guinée in

Le Nigeria, tenant du titre, a été éliminé lors de la dernière journée des qualifications à la CAN 2015, le 19 novembre, au profit du Congo de Claude Le Roy. La RDC a[...]

Football - RDC : Yannis Mbombo, futur attaquant des Léopards ?

Né à Bruxelles de parents originaires de RD Congo, Yannis Mbombo (20 ans), prêté par le Standard Liège à Auxerre (Ligue 2), a été approché par Florent Ibenge, le[...]

RDC : les autorités annoncent la fin de l'épidémie d'Ebola dans le pays

Les autorités de Kinshasa ont annoncé samedi la fin de l'épidémie d'Ebola qui avait été déclarée fin août dans une zone reculée de la République[...]

RDC - CPI : comprendre le procès Bemba en 5 questions

Après les déclarations finales mercredi et jeudi de l'accusation et de la défense, l'affaire Bemba est désormais mise en délibéré. En attendant le verdict, retour en cinq questions[...]

RDC : pour l'accusation, Bemba est "responsable" de la "barbarie" de ses miliciens

Les avocats de Jean-Pierre Bemba tenteront de répondre jeudi aux accusations lancées la veille par le bureau du procureur de la CPI contre l'ancien vice-président congolais, jugé pour trois crimes de[...]

Crimes de guerre en RDC : dix ans de prison pour un ex-rebelle promu général

Un général congolais a été rattrapé par son passé de milicien vendredi à Kinshasa, où la justice l'a condamné à dix ans de prison ferme pour crimes de[...]

Bras de fer entre Orrick et la Banque mondiale autour d'Inga III

Le projet de barrage hydroélectrique Inga III en RD Congo est l'objet depuis quelques mois de vives tensions entre les différentes parties prenantes au sujet des honoraires perçus par les conseillers[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers