Extension Factory Builder
07/09/2011 à 11:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des militants du parti d’opposition UDPS, lors d’une manifestation le 6 septembre à Kinshasa. Des militants du parti d’opposition UDPS, lors d’une manifestation le 6 septembre à Kinshasa. © Junior Kannah/AFP

Un rassemblement de l’opposition dispersé par la police a fait un mort et au moins trois blessés en République Démocratique du Congo.

« Nous avons reçu le corps d’un homme mort par balle et deux blessés graves par balle » a fait savoir le ministre de l’Intérieur de la RDC, Adolphe Lumanu, après avoir qualifié les violences d’« échauffourées » ayant entrainé « malheureusement mort d’homme ».

Dans la matinée, la police a tiré des grenades lacrymogènes près du siège de l’UDPS, situé dans la commune de Limete, pour « disperser » des jeunes militants rassemblés à cet endroit.

L’origine des tirs de balles reste confuse. Des membres de la Ligue des jeunes de l’UDPS ont accusé des délinquants violents appelé « pombas » d’avoir tiré, alors que d’autres ont mis en cause des policiers. Un témoin a ainsi affirmé à l’AFP sous couvert de l’anonymat qu’un autre partisan avait été tué par balle par la police, qui aurait ensuite récupéré son corps.

Pour le secrétaire de l’UDPS, Serge Mayamba, « il n’y avait aucune raison de disperser ces jeunes qui ne faisaient rien, qui ne manifestaient pas ».

Tensions partisanes

Ces violences interviennent dans un contexte pré-électoral particulièrement tendu puisque quelques jours plus tôt le siège de l’UDPS était saccagé par des « inciviques », et la régie télévisée d’un député, proche de l’UDPS, incendiée.

Cette attaque du siège de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) aurait-elle-même eu lieu en représailles à « des actes de vandalisme » de militants de l’UDPS dans une permanence du parti au pouvoir, le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PRPD). Pour ce dernier incident, le ministre a fait état de 12 blessés graves et six véhicules incendiés.

Le PRPD a « vivement condamné » dans un communiqué des « actes de violences qui visent à discréditer le processus électoral », appelant ses partisans à ne pas céder aux « provocations » de l’UPDS.

Jeudi, une marche est prévue par l’UPDS dans la capitale congolaise pour dénoncer « le manque de transparence » de la Céni alors que le parti au pouvoir organise lui aussi une marche « pour dire non à la violence et oui aux élections apaisées.»

Début juillet et début septembre des manifestations de l’opposition avaient dégénéré en affrontements avec la police. Le ministre de l’intérieur avait alors dénoncé « une stratégie préparatoire à une insurrection souhaitée par certains politiciens », dans laquelle « la Céni est devenue le bouc émissaire de prédilection. »

Élections

Les candidats à la présidentielle et aux législatives ont jusqu’à dimanche pour déposer leur candidatures pour ces deux élections qui auront lieu le 28 novembre.  Elu en 2006, un scrutin alors boycotté par l’UDPS, Joseph Kabila a été récemment investi comme candidat unique de la majorité. Il affrontera Etienne Tshisekedi, l’opposant historique et leader de l’UPDS qui vient tout juste de déposer officiellement sa candidature à la présidentielle.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : Patrice Carteron rempile avec le TP Mazembe

RDC : Patrice Carteron rempile avec le TP Mazembe

En fin de contrat avec le TP Mazembe, Patrice Carteron va finalement prolonger son aventure à la tête des Corbeaux. Avec comme objectif principal la reconquête de la Ligue des Champions.[...]

RDC : deux morts à Beni, les tueries se poursuivent

Depuis octobre, plus de 350 personnes ont été tuées à Beni, dans l'est de la RDC. Dans le même territoire, une nouvelle embuscade attribuée aux ADF a fait jeudi deux morts.[...]

CPI : le procès de Jean-Pierre Bemba s'ouvrira le 29 septembre

La Cour pénale internationale a annoncé vendredi que le procès du Congolais Jean-Pierre Bemba s'ouvrirait le 29 septembre.[...]

RDC : l'UDPS favorable au dialogue proposé par Kabila

L'UDPS, formation d'opposition très affaiblie, estime que le dialogue avec l'administration Kabila "doit mener à de bonnes élections".[...]

Technologies : quand WhatsApp bouscule les codes de la communication politique en Afrique

Lancée depuis bientôt cinq ans, l’application de messagerie internet WhatsApp a conquis les smartphones de millions d’utilisateurs dans le monde. Très utilisé en Afrique, l’outil[...]

C'est du vent !

Les voyages forment tout le monde, quel que soit l'âge de chacun. Il n'y a guère longtemps, je me suis retrouvé dans la capitale - que je préfère ne pas nommer - d'un pays[...]

RDC : pourquoi Kabila veut négocier avec l'opposition

Après avoir dépêché un émissaire - Kalev Mutond, le patron de l'Agence nationale de renseignements - auprès de ses opposants "radicaux" (Vital Kamerhe, les partisans[...]

RDC - Neeskens Kebano : "Je vis ma meilleure saison depuis que je suis professionnel"

Neeskens Kebano, qui a renoncé à la possibilité de jouer en équipe de France pour porter le maillot des Léopards, a été élu Soulier d’Ebène du championnat de[...]

Stromae, griot sarcastique malgré lui

Le chanteur belge Stromae est en tournée africaine. Ecoutées au premier degré ou pastichées, les chansons de son album "Racine carrée" illustrent la politique du continent.[...]

RDC : pourquoi l'hommage de Zoé Kabila aux "kadogo" fait polémique sur Twitter

Le député congolais Zoé Kabila, frère du président de la RDC, a tenu à rendre un hommage samedi sur Twitter aux "kadogos qui ont fait le choix de laisser leurs stylos pour les[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers