Extension Factory Builder
07/09/2011 à 08:57
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mouammar Kadhafi, le 6 novembre 2008 à Kiev. Mouammar Kadhafi, le 6 novembre 2008 à Kiev. © AFP

Le Burkina Faso exclut "totalement" d’accueillir le colonel Mouammar Kadhafi sur son sol, démentant ainsi les rumeurs qui courraient à ce sujet mardi. Le Burkina dit ne pas vouloir "se créer des problèmes" en accordant l’asile à l’ex-dictateur libyen.

Mouammar Kadhafi ne trouvera pas refuge au Burkina Faso, comme les rumeurs l’avaient indiqué mardi. Le pays a annoncé exclure « totalement » l’idée d’accorder l’asile à l’ex-dictateur libyen.

« Nous ne pouvons pas lui accorder l'asile parce que depuis trois ans, nous n'avons pas de très bonnes relations avec lui », a expliqué Alain Édouard Traoré, ministre burkibabè de la Communication et porte-parole du gouvernement. Autre raison invoquée, les « obligations (du Burkina Faso) avec la Communauté internationale à respecter ».

« Nous ne voyons pas pourquoi nous allons nous mouiller, et nous créer des problèmes », a précisé le ministre.

Les spéculations allaient bon train, sur d’éventuelles tractations du pays avec la France, pour l’accueil de Mouammar Kadhafi. « Le problème de la venue de Kadhafi ne nous est aucunement posé. Et nous ne considérons pas la question », a rétorqué le ministre.

"Nous n’attendons pas Kadhafi"

Le Burkina Faso a également indiqué ne pas être au courant de l’arrivée d’un convoi de véhicules civils et militaires venu de Libye, via le Niger, et transportant peut être à son bord le « Guide Libyen ». Quelque 200 voitures sont passées au Niger et se dirigeaient mardi vers la capitale, Niamey selon plusieurs sources concordantes. Une information confirmée par les nouvelles autorités libyenne, qui ont souligné par ailleurs que ce type de convoi transporte, en général, Mouammar Kadhafi ou l’un de ses fils.

« Nous n'attendons pas Kadhafi », a conclu Alain Édouard Traoré.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Tunisie : gardiennes du temple

Article pr�c�dent :
Somalie : la famine gagne encore du terrain

Réagir à cet article

Burkina Faso

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Citoyens avant tout, ils se sont pourtant imposés comme des acteurs politiques à part entière. Smockey le Burkinabè, Fadel Barro le Sénégalais, Fred Bauma le Congolais... Voici notre gal[...]

Le prochain président burkinabè, pour l'Élysée, ce sera Kaboré !

La présidence française (notamment les conseillers chargés de l'Afrique) est convaincue que le chef de l'État burkinabè élu à l'issue du scrutin du mois d'octobre ne[...]

Burkina Faso : des états généraux pour "réhabiliter la confiance entre les citoyens et la justice"

Débutés mardi, les états généraux de la justice burkinabè ont notamment pour but de définir d'ici à samedi les moyens de "rendre effective l'indépendance de la[...]

Burkina Faso : retour au pays d'un militant du "Balai citoyen" arrêté en RDC

Arrêté dimanche à Kinshasa à l’issue d’une conférence de presse avec des mouvements pro démocratie, un militant du "Balai citoyen", Sibiri Ouédraogo, est[...]

"Y'en a marre", "Balai citoyen", "Filimbi"... : l'essor des sentinelles de la démocratie

Apparu au Sénégal en 2011, "Y'en a marre" a inspiré plusieurs mouvements citoyens dans différents pays d'Afrique francophone. Du Sénégal à la RDC en passant par le[...]

Fespaco : un jury mal inspiré

Le palmarès du Fespaco 2015 restera dans les mémoires. Non pas en raison des films que le jury présidé par le Ghanéen Kwaw Paintsil Ansah a entendu distinguer en leur accordant[...]

Cinéma : l'exception burkinabè

Alors que le Fespaco et ses traditionnelles bousculades viennent de s'achever, les salles obscures du Burkina continuent d'attirer les mordus du septième art.[...]

Burkina : Djibrill Bassolé va se présenter à la présidentielle

Mis en disponibilité par l'armée pour se consacrer à la politique, Djibrill Bassolé, ex-chef de la diplomatie burkinabè sous Blaise Compaoré, devrait officiellement se déclarer[...]

RDC : ce que Kinshasa reproche à "Y'en a marre", "Balai citoyen" et "Filimbi"

Les services de sécurité de la RDC ont procédé dimanche à l’arrestation de quatre membres des mouvements citoyens sénégalais "Y’en a marre" et burkinabè[...]

Le Burkina Faso suspend la licence d'exportation de Pan African Minerals

Les autorités burkinabé ont suspendu la licence d'exportation de la compagnie minière Pan African Minerals qui exploite le gisement de manganèse de Tambao.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110907085707 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110907085707 from 172.16.0.100