Extension Factory Builder
07/09/2011 à 08:57
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mouammar Kadhafi, le 6 novembre 2008 à Kiev. Mouammar Kadhafi, le 6 novembre 2008 à Kiev. © AFP

Le Burkina Faso exclut "totalement" d’accueillir le colonel Mouammar Kadhafi sur son sol, démentant ainsi les rumeurs qui courraient à ce sujet mardi. Le Burkina dit ne pas vouloir "se créer des problèmes" en accordant l’asile à l’ex-dictateur libyen.

Mouammar Kadhafi ne trouvera pas refuge au Burkina Faso, comme les rumeurs l’avaient indiqué mardi. Le pays a annoncé exclure « totalement » l’idée d’accorder l’asile à l’ex-dictateur libyen.

« Nous ne pouvons pas lui accorder l'asile parce que depuis trois ans, nous n'avons pas de très bonnes relations avec lui », a expliqué Alain Édouard Traoré, ministre burkibabè de la Communication et porte-parole du gouvernement. Autre raison invoquée, les « obligations (du Burkina Faso) avec la Communauté internationale à respecter ».

« Nous ne voyons pas pourquoi nous allons nous mouiller, et nous créer des problèmes », a précisé le ministre.

Les spéculations allaient bon train, sur d’éventuelles tractations du pays avec la France, pour l’accueil de Mouammar Kadhafi. « Le problème de la venue de Kadhafi ne nous est aucunement posé. Et nous ne considérons pas la question », a rétorqué le ministre.

"Nous n’attendons pas Kadhafi"

Le Burkina Faso a également indiqué ne pas être au courant de l’arrivée d’un convoi de véhicules civils et militaires venu de Libye, via le Niger, et transportant peut être à son bord le « Guide Libyen ». Quelque 200 voitures sont passées au Niger et se dirigeaient mardi vers la capitale, Niamey selon plusieurs sources concordantes. Une information confirmée par les nouvelles autorités libyenne, qui ont souligné par ailleurs que ce type de convoi transporte, en général, Mouammar Kadhafi ou l’un de ses fils.

« Nous n'attendons pas Kadhafi », a conclu Alain Édouard Traoré.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Tunisie : gardiennes du temple

Article pr�c�dent :
Somalie : la famine gagne encore du terrain

Réagir à cet article

Burkina Faso

Burkina : des ossements retrouvés dans la tombe supposée de Thomas Sankara

Burkina : des ossements retrouvés dans la tombe supposée de Thomas Sankara

L'exhumation de la tombe supposée de Thomas Sankara a été réalisée mardi. Les ossements retrouvés vont être expertisés afin d'essayer d'authentifier la dépouille.[...]

Exhumation du corps de Sankara : le Burkina retient son souffle

Après l'ouverture, lundi, des tombes de deux de ses compagnons, l'exhumation du corps supposé de l'ex-président burkinabè Thomas Sankara, assassiné en 1987 lors d'un coup d'État, aura lieu[...]

De Paris à Ouagadougou et Rio, mobilisation de milliers de manifestants contre Monsanto

  De Paris à Ouagadougou et Rio, plusieurs milliers de personnes ont manifesté samedi contre le géant américain de la biotechnologie agricole Monsanto, et plus spécialement contre les OGM,[...]

Burkina : l'exhumation du corps supposé de Thomas Sankara débutera le 25 mai à Ouagadougou

Promises par les autorités de transition, les opérations d'exhumation des corps supposés de Thomas Sankara et de ses douze camarades assassinés le 15 octobre 1987 débuteront le lundi 25 mai au[...]

Burkina : quel avenir pour le RSP ?

Au lendemain du coup de sang du régiment de sécurité présidentielle (RSP) contre Isaac Zida, le Premier ministre de transition, le 4 février, Michel Kafando avait annoncé la[...]

Burkina - CDP : les orphelins de Blaise Compaoré relèvent la tête

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) tenait son premier grand rassemblement depuis la chute de son leader. Objectif : se remettre en ordre de bataille avant les scrutins d'octobre.[...]

Burkina Faso : que sait-on de l'enlèvement d'un Roumain par Al-Mourabitoune ?

Le rapt de Iulian Gherghut, un officier de sécurité roumain enlevé le 4 avril à Tambao, dans le nord du Burkina Faso, a été revendiqué par Adnan Abou Walid Sahraoui, un cadre du[...]

Burkina Faso : la veuve de l'ex-président Thomas Sankara entendue par la justice

Rentrée au pays il y a cinq jours pour la deuxième fois depuis l’assassinat de son mari, Mariam Sankara a été entendue lundi par la justice burkinabè qui a ouvert une enquête sur les[...]

Burkina Faso : Me Bénéwendé Sankara désigné candidat des "sankaristes" à la présidentielle

L’avocat et homme politique Bénéwendé Sankara a été désigné dimanche lors d’un congrès, candidat des "sankaristes" à l’élection[...]

Burkina : Kafando viendra bien à Paris

 Pour la première fois en tant que président de la transition burkinabè, Michel Kafando aurait dû se rendre à Paris les 4 et 5 mai, mais sa visite a été reportée en[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers