Extension Factory Builder
07/09/2011 à 08:57
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mouammar Kadhafi, le 6 novembre 2008 à Kiev. Mouammar Kadhafi, le 6 novembre 2008 à Kiev. © AFP

Le Burkina Faso exclut "totalement" d’accueillir le colonel Mouammar Kadhafi sur son sol, démentant ainsi les rumeurs qui courraient à ce sujet mardi. Le Burkina dit ne pas vouloir "se créer des problèmes" en accordant l’asile à l’ex-dictateur libyen.

Mouammar Kadhafi ne trouvera pas refuge au Burkina Faso, comme les rumeurs l’avaient indiqué mardi. Le pays a annoncé exclure « totalement » l’idée d’accorder l’asile à l’ex-dictateur libyen.

« Nous ne pouvons pas lui accorder l'asile parce que depuis trois ans, nous n'avons pas de très bonnes relations avec lui », a expliqué Alain Édouard Traoré, ministre burkibabè de la Communication et porte-parole du gouvernement. Autre raison invoquée, les « obligations (du Burkina Faso) avec la Communauté internationale à respecter ».

« Nous ne voyons pas pourquoi nous allons nous mouiller, et nous créer des problèmes », a précisé le ministre.

Les spéculations allaient bon train, sur d’éventuelles tractations du pays avec la France, pour l’accueil de Mouammar Kadhafi. « Le problème de la venue de Kadhafi ne nous est aucunement posé. Et nous ne considérons pas la question », a rétorqué le ministre.

"Nous n’attendons pas Kadhafi"

Le Burkina Faso a également indiqué ne pas être au courant de l’arrivée d’un convoi de véhicules civils et militaires venu de Libye, via le Niger, et transportant peut être à son bord le « Guide Libyen ». Quelque 200 voitures sont passées au Niger et se dirigeaient mardi vers la capitale, Niamey selon plusieurs sources concordantes. Une information confirmée par les nouvelles autorités libyenne, qui ont souligné par ailleurs que ce type de convoi transporte, en général, Mouammar Kadhafi ou l’un de ses fils.

« Nous n'attendons pas Kadhafi », a conclu Alain Édouard Traoré.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Tunisie : gardiennes du temple

Article pr�c�dent :
Somalie : la famine gagne encore du terrain

Réagir à cet article

Burkina Faso

C'est la CAN des surprises, le Congo et la Guinée équatoriale en quarts !

C'est la CAN des surprises, le Congo et la Guinée équatoriale en quarts !

Le Congo, tombeur du Burkina Faso (2-1), et la Guinée équatoriale, vainqueur du Gabon (2-0), sont tous les deux qualifiés pour les quarts de finale de la CAN 2015 dans le groupe A. Les Diables rouges terminent[...]

Burkina : Fespaco'mme les autres

Malgré le changement de régime au Burkina et la menace Ebola, le prestigieux festival panafricain aura bien lieu. Avec quelques changements au programme.[...]

Burkina Faso : Kafando fait machine arrière dans le dossier Sankara

Alors qu'il s'était maintes fois prononcé en faveur d'une réouverture rapide de l'enquête sur l'assassinat de Thomas Sankara, le président de transition burkinabè Michel Kafando a[...]

Burkina Faso : Djibrill Bassolé intéressé par la présidentielle ?

La perspective de l'élection présidentielle burkinabè, programmée pour le 11 octobre, aiguise les appétits.[...]

Burkina : les élections présidentielle et législatives auront lieu le 11 octobre

Le président Michel Kafando, s'exprimant devant la presse jeudi à Ouagadougou, a annoncé que les élections présidentielle et législatives se tiendraient le dimanche 11 octobre.[...]

CAN 2015 : le Burkina Faso au bord du gouffre

Les Étalons des frères Traoré n'ont pas réussi à marquer face à la Guinée équatoriale (0-0), malgré un déluge d'occasions. Le vice-champion d'Afrique ne[...]

Burkina : un successeur pour Moumouni Dieguimdé, ancien ministre des Infrastructures contraint à la démission

Daouda Traoré, un ingénieur des travaux publics, a été nommé mercredi ministre des Infrastructures en remplacement de Moumouni Dieguimdé, contraint de à la démission[...]

Mgr Judes Bicaba, évêque burkinabè : "Après un incendie, les braises ne s'éteignent pas tout de suite"

Monseigneur Judes Bicaba préside depuis 2005 le diocèse de Dégoudou dans le nord du Burkina Faso. Il revient pour Jeune Afrique sur les évènements des 16 au 18 janvier au Niger, où 45[...]

Danse : Nuit blanche à Ouagadougou de Serge Aimé Coulibaly

Présenté à Paris du 14 au 17 janvier, le spectacle prémonitoire et engagé de Serge Aimé Coulibaly devrait bientôt tourner en France et en Europe. Chorégraphie[...]

Pierre-Emerick Aubameyang met le Gabon en orbite

L'attaquant gabonais a brillé samedi en offrant au Gabon sa première victoire lors de cette CAN 2015 face au Burkina Faso (2-0).[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110907085707 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110907085707 from 172.16.0.100