Extension Factory Builder
06/09/2011 à 12:19
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La Sony Tablet S profite de l'absence de la Galaxy de Samsung évincée du salon. La Sony Tablet S profite de l'absence de la Galaxy de Samsung évincée du salon. © DR

Comme chaque année, les industriels du secteur de l’électronique grand public ont dévoilé en Allemagne leurs dernières innovations, alors que le secteur connaît une période morose au niveau des ventes.

Du 2 au 7 septembre dernier, plus de 1400 exposants étaient réunis à Berlin pour participer à l’Internationale Funkausstellung (IFA), le premier événement mondial consacré à l’électronique grand public. Un rendez-vous qui cette année encore a permis aux leaders du secteur de présenter de nombreuses nouveautés, s’inscrivant dans la tradition d’innovation du salon. En 1962, le groupe hollandais Philips y avait par exemple dévoilé les premières cassettes audio enregistrables.

Lunettes et téléviseurs 3D

A l’occasion de la cinquante et unième édition de l’IFA, les industriels (LG, Samsung, Philips…) ont fait la part belle aux téléviseurs 3D. La tendance est à la technologie passive dont la particularité est de privilégier des lunettes polarisantes, là où la technologie active nécessite une monture bourrée d’électronique, donc lourde, fragile et bien sûr onéreuse (autour de 100 euros la paire). Revers de la médaille : la définition horizontale est réduite de 50%.

Mais la rigueur frappe aussi le marché de l'électronique grand public, (- 8 % du chiffre d'affaires au premier semestre 2011 en France selon le cabinet GFK) et les constructeurs sentent bien que les consommateurs ne sont pas prêts à toutes les folies. Pour autant, la 3D active n’est pas abandonnée. Au mois d’août, Panasonic, Samsung, Sony et Xpand ont annoncé un accord pour concevoir des lunettes 3D compatibles sur leur gamme respective. Toshiba a présenté par ailleurs à Berlin une TV 3D sans lunettes de 55 pouces (140 cm), le ZL2, qui permet de regarder l'écran sous plusieurs angles grâce à un système à reconnaissance faciale. Une technologie de pointe qui a un prix : 7999 euros.

L’autre orientation prise par les constructeurs consiste à proposer des appareils prévus pour être connectés au web. « 52% des acheteurs de nos modèles ont branché leur téléviseur à Internet », illustre Alexandre Fourmond directeur marketing de LG France. Un usage élargi des téléviseurs qui passe pour Panasonic par une complémentarité avec la tablette informatique. Cette dernière pouvant servir entre autres de télécommande.

La guerre des tablettes

Un marché informatique où la concurrence fait rage sur fond de guerre judiciaire entre Samsung et Apple, ce dernier reprochant au géant coréen d’avoir copié plusieurs de ses brevets. Résultat : alors que Samsung venait de présenter sa dernière tablette (Galaxy Tab 7.7), une décision du tribunal de Düsseldorf la contraint à la retirer du salon.
Les visiteurs ont pu néanmoins se consoler en découvrant l’écran XL, 9,4 pouces, du modèle S de Sony, qui sera disponible en Europe fin septembre au prix de 479 euros. Le groupe chinois Lenovo a lui aussi retenu l’attention des observateurs avec un appareil de 7 pouces équipé d’un système d’exploitation Android commercialisé pour moins de 200 euros.

Concernant les ordinateurs, l’IFA a fait la part belle aux ultra-portables Toshiba, ACER en tête. Selon le pdg d’Acer, ce créneau dominé par le MacBook Air d’Apple devrait représenter 25 à 35 % des ventes d’ordinateurs portables en 2012.

Nouveaux smartphones HTC et Samsung

Même si il n’est pas un rendez-vous obligé pour les constructeurs de téléphone, le salon de Berlin a également permis d’avoir la primeur des  derniers smartphones de la marque taiwanaise HTC, baptisés Titan et Radar. Disponibles en octobre, ils utilisent tous les deux la nouvelle version du système d’exploitation Windows 7. Le premier est orienté multimédia (500 euros), tandis que le second, moins haut de gamme (300 euros), met l’accent sur les réseaux sociaux.

Samsung innove également avec une gamme de téléphones intégrant une nouvelle messagerie appelé ChatOn. Elle permettra d’échanger des photos, des musiques, mais aussi de commenter des images sous forme de petites animations. Une arme de plus pour affronter la concurrence de Black Berry et d’Apple.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Tunisie : Emna Mnif, la "force tranquille"

Article pr�c�dent :
RDC : Kabila vs Tshisekedi

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Tomi, IBK, Bongo : des écoutes embarrassantes

Tomi, IBK, Bongo : des écoutes embarrassantes

Des chefs d’Etat étrangers, qui plus est des amis de la France, écoutés dans le cadre d’investigations judiciaires ? Voilà qui, d’un point de vue diplomatique, et même si [...]

François Durpaire : "La commémoration de la fin de l'esclavage est l'affaire de tous"

François Durpaire est historien, membre du Comité national pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage.[...]

Birmanie : les nouveaux boat people

Plus d'un million de Rohingyas, musulmans, sont privés de tout droit et confinés dans des camps de déplacés dans des conditions déplorables. Leur seul espoir ? Fuir par la mer. Au[...]

Niger - Putsch de Seyni Kountché : et si la France n'y était pour rien ?

On croyait tout savoir de la chute du président Diori, en 1974. Mais des archives encore confidentielles suggèrent que le putschiste Seyni Kountché a pris tout le monde de court. Y compris Paris.[...]

Barack Obama à Béji Caïd Essebsi : "Les États-Unis croient en la Tunisie"

À l'ocassion de la réception de Béji Caïd Essebsi à la Maison blanche jeudi, le président amréicain Barack Obama a annoncé son intention d'accorder à la Tunisie le[...]

"Princess of North Sudan" : Disney accusé de glorifier le colonialisme

Le prochain Disney, encore dans les cartons, s'appuie sur l'histoire vraie d'un Américain venu planter l'étendard familial dans le nord du Soudan pour faire de sa fille une "princesse"... Au mépris[...]

Attentat du Bardo en Tunisie : doutes sur l'implication du suspect marocain arrêté en Italie

Un nouveau suspect a été appréhendé mercredi à Gaggiano, en Italie, dans le cadre de l'affaire de l’attentat du Bardo. Mais les premiers éléments laissent à penser[...]

Chine-Taïwan : nuages noirs sur le détroit

À huit mois d'une élection présidentielle à haut risque, la poignée de main très médiatisée entre Xi Jinping et Eric Chu Li-luan ne doit pas faire illusion :[...]

Génocide des Tutsis au Rwanda : déjà condamné en Allemagne, Rwabukombe sera rejugé

L'ancien maire rwandais Onesphore Rwabukombe, condamné l'an passé pour "complicité" dans le génocide des Tutsis en 1994, encourt désormais la perpétuité. Il est[...]

Union européenne : Brexit* or not Brexit ?

Après son succès aux législatives du 7 mai, David Cameron va devoir organiser l'an prochain un référendum sur l'éventuel retrait de son pays de l'Union européenne.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers