Extension Factory Builder
02/09/2011 à 15:23
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Trabelsi sait que la Tunisie risque gros : elle n'a jamais gagné au Malawi. Trabelsi sait que la Tunisie risque gros : elle n'a jamais gagné au Malawi. © D.R.

Dans un groupe K où le Botswana a validé son billet pour la phase finale de la CAN 2012 (21 janvier-12 février), le Malawi et la Tunisie se dispute la seconde place qualificative. À Blantyre samedi, les Aigles de Carthage joueront très gros face aux Flames.

Et si la Can 2012 se disputait sans la Tunisie ? L’hypothèse planera au moins jusqu’à samedi soir, quand les Aigles de Carthage auront affronté les Flames, qu’ils devancent seulement à la différence de buts (+ 8 contre + 5). Les deux sélections, qui comptent chacune dix points, joueront une partie de leur avenir au Kamuzu Stadium samedi soir, avant une dernière journée qui verra les Tunisiens accueillir le Togo et les Malawites se déplacer au Tchad (le 8 octobre).

Un match aller houleux

Le sélectionneur des Aigles a fait ses comptes. Et Sami Trabelsi ne veut pas entendre parler d’autre chose que d’une victoire dans un pays où la Tunisie n’a jamais gagné. « La victoire est obligatoire au Malawi. Même un match nul serait une mauvaise opération, car nous ne serions plus complètement maîtres de notre destin lors de la dernière journée. »

La Tunisie, qui a beaucoup lambiné dans un groupe pourtant largement à sa portée, va devoir rattraper les deux points perdus au match aller (2-2, le 4 septembre 2010). À l’époque, Trabelsi était l’adjoint de Bertrand Marchand, et le souvenir du contexte particulier de cette rencontre l’habite encore. « On menait 2-0 à la mi-temps. Puis un joueur [Issam Jemaa, auteur des deux buts tunisiens, NDLR] a eu un geste qui a déplu au public, qui s’est retourné contre son équipe. »

Derniers résultats satisfaisants

Depuis, Trabelsi a partiellement rétabli une situation comptable compliquée. Et le CV des joueurs ne dicte pas seulement ses choix. « Je ne sélectionne que les joueurs qui peuvent apporter quelque chose à l’équipe. Peu importe qu’ils évoluent en Tunisie ou à l’étranger. » Les derniers résultats des Aigles – victoires face à la Centrafrique (3-0), au Tchad (5-0), au Mali (4-2) et nul en Jordanie (3-3) – ont également affirmé le style offensif de l’équipe.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Tunisie

Tunisie : 26 candidats en lice face à Marzouki pour la présidentielle du 23 novembre

Tunisie : 26 candidats en lice face à Marzouki pour la présidentielle du 23 novembre

L'Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie) a dévoilé mardi les noms de 27 candidats retenus pour la présidentielle du 23 novembre en Tunisie.[...]

Tunisie - Troussier : "Il fallait que je quitte Sfax"

À peine trois mois après son arrivée à Sfax, Philippe Troussier (59 ans), quitte la Tunisie, après l’élimination samedi soir en demi-finale de la Ligue des champions face aux[...]

Tunisie : le procès en appel de deux policiers tunisiens reconnus coupables de viol reporté au 6 novembre

Le procès en appel de deux policiers tunisiens reconnus coupables d'avoir violé une jeune femme a été reporté au 6 novembre à la demande des avocats de la jeune femme.[...]

Démographie : si la Tunisie m'était comptée

Exode rural massif, baisse de la natalité, réduction de la taille des familles, boom de l'immobilier... Le recensement va-t-il orienter l'action du prochain gouvernement tunisien ?[...]

Maghreb : une lueur au bout du couloir de la mort

Au Maghreb, des centaines de détenus croupissent dans les prisons, attendant une hypothétique exécution. À moins que le parti des abolitionnistes ne l'emporte. Rendez-vous à Tunis les 25[...]

Amina Sboui : son "agression" par des salafistes à Paris était bien "un mensonge"

L’ancienne Femen, Amina Sboui a inventé son agression de juillet dernier par des salafistes à Paris. Un mensonge qui était avant tout un "appel au secours", avoue-t-elle au quotidien[...]

Immigration : mort à crédit en Méditerranée

Ils paient des passeurs sans scrupule à prix d'or pour traverser la Méditerranée. Cette année, trois mille migrants ont perdu la vie dans ce voyage. Un commerce lucratif et un drame humain face[...]

Élections tunisiennes : guerre d'influence dans les médias

Profitant d'un flou juridique, plusieurs hommes d'affaires tunisiens ont investi dans les médias pour servir leur camp politique. Voire défendre leur propre candidature aux prochaines élections.[...]

Tunisie : à Gabès, le gouvernement bloque un projet de 25 millions d'euros et 300 emplois

Avec une relance en panne, la Tunisie multiplie les appels aux investisseurs étrangers. Mais le gouvernement ne donne pas toujours une suite positive aux projets, sans pour autant motiver son refus de manière[...]

Divergences jihadistes en Tunisie

Les dirigeants du mouvement jihadiste tunisien Ansar al-Charia se divisent sur l'opportunité d'une lutte armée en période pré-électorale. La base, elle, rêverait d'en découdre.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers