Extension Factory Builder
02/09/2011 à 15:23
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Trabelsi sait que la Tunisie risque gros : elle n'a jamais gagné au Malawi. Trabelsi sait que la Tunisie risque gros : elle n'a jamais gagné au Malawi. © D.R.

Dans un groupe K où le Botswana a validé son billet pour la phase finale de la CAN 2012 (21 janvier-12 février), le Malawi et la Tunisie se dispute la seconde place qualificative. À Blantyre samedi, les Aigles de Carthage joueront très gros face aux Flames.

Et si la Can 2012 se disputait sans la Tunisie ? L’hypothèse planera au moins jusqu’à samedi soir, quand les Aigles de Carthage auront affronté les Flames, qu’ils devancent seulement à la différence de buts (+ 8 contre + 5). Les deux sélections, qui comptent chacune dix points, joueront une partie de leur avenir au Kamuzu Stadium samedi soir, avant une dernière journée qui verra les Tunisiens accueillir le Togo et les Malawites se déplacer au Tchad (le 8 octobre).

Un match aller houleux

Le sélectionneur des Aigles a fait ses comptes. Et Sami Trabelsi ne veut pas entendre parler d’autre chose que d’une victoire dans un pays où la Tunisie n’a jamais gagné. « La victoire est obligatoire au Malawi. Même un match nul serait une mauvaise opération, car nous ne serions plus complètement maîtres de notre destin lors de la dernière journée. »

La Tunisie, qui a beaucoup lambiné dans un groupe pourtant largement à sa portée, va devoir rattraper les deux points perdus au match aller (2-2, le 4 septembre 2010). À l’époque, Trabelsi était l’adjoint de Bertrand Marchand, et le souvenir du contexte particulier de cette rencontre l’habite encore. « On menait 2-0 à la mi-temps. Puis un joueur [Issam Jemaa, auteur des deux buts tunisiens, NDLR] a eu un geste qui a déplu au public, qui s’est retourné contre son équipe. »

Derniers résultats satisfaisants

Depuis, Trabelsi a partiellement rétabli une situation comptable compliquée. Et le CV des joueurs ne dicte pas seulement ses choix. « Je ne sélectionne que les joueurs qui peuvent apporter quelque chose à l’équipe. Peu importe qu’ils évoluent en Tunisie ou à l’étranger. » Les derniers résultats des Aigles – victoires face à la Centrafrique (3-0), au Tchad (5-0), au Mali (4-2) et nul en Jordanie (3-3) – ont également affirmé le style offensif de l’équipe.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Tunisie

Libye : un diplomate tunisien enlevé à Tripoli

Libye : un diplomate tunisien enlevé à Tripoli

Un diplomate tunisien a été enlevé jeudi à Tripoli, selon une source des services de sécurité.[...]

La Tunisie nomme quatre nouveaux ambassadeurs

Sans attendre le traditionnel mouvement diplomatique de l'été, quatre nouveaux ambassadeurs de Tunisie vont être nommés.[...]

Tunisiens noirs et mauvais oeil

Maha Abdelhamid est militante tunisienne, cofondatrice de l'Association de défense des droits des Noirs.[...]

Quand l'émir du Qatar bouscule le protocole tunisien

Lors de sa visite en Tunisie, cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, l'émir du Qatar ne s'est pas encombré du protocole.[...]

Tunisie : les familles des martyrs de la révolution réclament plus de justice

Les familles des martyrs de la révolution se mobilisent mercredi dans la capitale tunisienne. Objectif : protester contre la sentence rendue en appel, le 11 avril, par le tribunal militaire de Tunis contre[...]

Tunisie - Rached Ghannouchi : moi, diplomate

Fort de ses nombreux contacts noués dans le monde arabe, le leader islamiste tunisien se rêve en médiateur sur la scène politique libyenne.[...]

Stéphanie Pouessel : "Beaucoup de Tunisiens reconnaissent l'existence d'un vrai problème de racisme"

Docteur en anthropologie, Stéphanie Pouessel a dirigé l’étude "Noirs au Maghreb. Enjeux identitaires", publié aux éditions Karthala en 2012. Résidente en Tunisie[...]

Microsoft : Jamel Gafsi, numéro 8

Tunisien formé en Allemagne et en France, Jamel Gafsi dirige le Centre d'ingénierie de Microsoft, à Issy-les-Moulineaux. Portrait.[...]

Maghreb : Ô Rap ! Ô désespoir !

De Rabat à Tripoli, ils traduisent, avec des paroles parfois très crues, la colère et les frustrations de la jeunesse face à l'oppression et à l'injustice, mais aussi sa[...]

Street art : Zoo project en toute liberté

L'artiste franco-algérien qui avait rendu hommage aux martyrs de la révolution tunisienne a été retrouvé mort.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers