Extension Factory Builder
30/08/2011 à 09:12
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Raïs et ses 'amazones'. Le Raïs et ses "amazones". © AFP

Cinq "amazones", ces jeunes femmes de la garde rapprochée de Mouammar Kadhafi, disent avoir été violées par le "Guide" et ses fils.

Elles seraient 400 femmes, jeunes et séduisantes, à être concernées par ces nouvelles révélations terrifiantes des pratiques du régime de l'ex-"guide" de la Libye. Elles, ce sont les « amazones » de Mouammar Kadhafi. Leur mission ? Officiellement, servir de sécurité rapprochée au « Guide » libyen. Plus vraisemblablement, ces soldates constituaient un harem au service du colonel.

Libérées du joug de Mouammar Kadhafi, cinq d’entre elles ont témoigné déclarant avoir été violées et sexuellement abusées par l’ex-dictateur et ses fils. Les propos accusant  Mouammar Kadhafi ont été collectés par Seham Sergewa une psychologue, basée à Benghazi, et rapportés dans l’édition de dimanche du Times of Malta.

L’une de ces femmes raconte par exemple, avoir été forcée à s’enrôler parmi les « soldates » du raïs. Le régime accusait son frère, de retour d’un voyage à Malte, de transporter de la drogue. « On lui a dit : « soit tu deviens une amazone, soit ton frère passera le reste de sa vie en prison », raconte le Dr Sergewa. La jeune femme savait visiblement ce qu’il lui couterait de rejoindre les rangs des soldates privées de Kadhafi. Elle dit avoir été violée par le colonel, quelques semaines avant cet épisode.

Expulsée de l’université où elle étudiait, on l’a convaincu de rencontrer le « Guide », seule personne à pouvoir permettre sa réadmission. Après avoir été soumise à des tests VIH, la jeune fille  relate avoir été conduite à Bab Aziziya, le quartier général de Mouammar Kadhafi, où elle trouva le colonel « en pyjama ».

"Elle a refusé ses avances et il l’a violée"

« Elle ne pouvait pas comprendre car elle voyait (Kadhafi) comme un père, le leader de la nation, ce genre de choses. Elle a refusé ses avances et il l’a violé », raconte le docteur Sergewa.

Les jeunes filles dénoncent aussi le traitement dont elles auraient été victimes. Comme des « objets », une fois violées, Mouammar Kadhafi les « passaient » à ses fils, ou à des officiers hauts gradés, afin qu’ils les violent à leur tour.

Le docteur Sergewa ne se limite pas aux faits racontés par ces « amazones ». Elle a également collecté les témoignages de femmes, disant avoir été abusées par les soldats pro-Kadhafi lors de ces derniers mois de guerre civile.

Des récits de violences sexuelles « systématiques », de jeunes femmes et « d’enfants » alarment la psychologue. Certaines d’entre elles racontent avoir été violées « par au moins 20 soldats, parfois devant leurs maris et enfants », dit-elle. « Une fille de 18 ans m’a dit avoir été violée devant son père, et l’implorait de ne pas regarder ». « J’estime qu’il y a eu au moins 6000 victimes de viols », déclare le Dr Sergewa.

De nombreuses d’entre elles se sont suicidées, selon la psychologue. Parmi les autres, huit femmes ont accepté de témoigner contre Mouammar Kadhafi, s’il venait à être jugé devant la Cour pénale internationale.



 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Face au chaos libyen, sur Arte

Face au chaos libyen, sur Arte

Utiliser le mot "chaos" pour décrire la situation libyenne est un raccourci fréquemment emprunté à propos d'un pays qui n'en est pas vraiment un, qui n'en a jamais vraiment ét&e[...]

Libye, guerre ou paix

Où va l'ex-Jamahiriya ? Les négociations en cours entre factions rivales peuvent-elles faire taire les armes ? Ou faudra-t-il une intervention internationale pour limiter les dégâts, à[...]

Daesh égorge cinq journalistes en Libye

Les corps de cinq journalistes libyens et égyptien ont été retrouvés égorgés à l'est de Benghazi, a annoncé lundi un responsable militaire du pays.[...]

Libye : trois migrants "livrés" à Daesh

Trois clandestins, contraints de partir d'Israël l'an passé pour éviter la prison, font partie du groupe de vingt-huit chrétiens d'Éthiopie assassinés par Daesh - notamment par[...]

Football : retour sur près de 50 ans de violences dans les stades africains

Avec la condamnation à mort le 19 avril de onze supporters égyptiens lors d'un nouveau procès des émeutes de 2012 à Port-Saïd, la violence dans les stades s'est rappelée au (mauvais)[...]

UE - Afrique : comment lutter contre le drame des migrants en Méditerranée ?

L'Union européenne tient jeudi un sommet extraordinaire pour répondre en urgence aux drames des migrants en Méditerranée. Quelles sont les pistes avancées ?[...]

Méditerranée : ce que l'on sait des circonstances du naufrage qui a fait plus de 800 morts

Le parquet de Catane, en Italie, qui s'est vu confier l'enquête préliminaire sur le naufrage d'un bateau de migrants qui a fait plus de 800 morts en Méditerranée, a livré ses premières[...]

Méditerranée : le bilan du naufrage de dimanche s'élève à 800 morts, l'Europe se réunit jeudi

L'Union européenne doit tenir jeudi un sommet extraordinaire dans le but de mettre un place un plan d'action pour répondre au drame des migrants en Méditerranée.[...]

Dans une vidéo, l'EI assassine 28 hommes présentés comme des chrétiens éthiopiens

Le groupe terroriste État islamique (EI) a diffusé dimanche une nouvelle vidéo de propagande de 29 minutes se terminant par l'exécution d'au moins 28 hommes, présentés comme des[...]

L'Europe et l'Afrique face aux drames de l'immigration en Méditerranée

Après le naufrage d'un bateau de migrants en Méditerranée dans la nuit de samedi à dimanche qui aurait fait près de 700 morts, l'Union européenne envisage prochainement un sommet[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110830085841 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110830085841 from 172.16.0.100