Extension Factory Builder
26/08/2011 à 08:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La région du nord du Mali compte de nombreux Touaregs prêts à prendre les armes. La région du nord du Mali compte de nombreux Touaregs prêts à prendre les armes. © D.R.

Une colonne d'au moins dix véhicules armés en provenance du sud-ouest de la Libye est entrée au Mali par la frontière avec le Niger, jeudi 25 août dans l'après-midi. Avec à sa tête un lieutenant-colonel touareg de l'armée de Kaddafi. Quelles sont ses intentions ?

Des sources concordantes ont confirmé l'information. Une colonne de dix véhicules dirigée par un lieutenant-colonel d'origine touareg appartenant à l'armée libyenne pro-Kaddafi vient de rentrer au nord du Mali. Elle a été aperçue par des habitants de la localité de Boughassa, dans la région de Kidal.

Interrogées sur la présence de ces militaires libyens, apparemment binationaux et loyalistes, dans le nord du Mali, des sources sécuritaires avancent trois hypothèses. La première est qu'aujourd'hui Kaddafi est véritablement en bout de course. Parmi ses troupes, ce serait donc le sauve-qui-peut. « Il est possible que des loyalistes qui ont la nationalité malienne fasse défection et retournent à leur pays d'origine avec leurs armes pour les vendre à Al-Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi). Et se fondre ensuite dans la population locale. »

Encore une rébellion touarègue ?

La deuxième hypothèse, qui n'est pas la meilleure, est qu'une énième rébellion touarègue se prépare dans le septentrion malien. « Nous avons des informations selon lesquelles l'ex-chef rebelle Ibrahim Ag Bahanga, qui s’est retiré dans le désert au nord de Kidal avec un groupe de combattant touareg depuis quelques temps, a réussi à avoir au moins cinquante véhicules armés en provenance de la Libye », nous confie une source sécuritaire à Bamako.

La troisième hypothèse, qui n'est pas négligeable même si elle apparaît moins probable, est que le colonel Kaddafi veuille ouvrir un nouveau front au nord du Mali contre les rebelles et l'Otan. De fait, dans cette zone, peuplée essentiellement par les membres de la communauté arabo-touarègue, le colonel Kaddafi compte beaucoup de supporteurs. Au mois de mars, plusieurs convois des jeunes Touaregs avaient quitté les villes de Gao, Tombouctou et Kidal en direction de la ville de Sebha en Libye, dans le but de combattre aux côtés des militaires de Kaddafi.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Mali : le Mujao annonce la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

Mali : le Mujao annonce la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

Le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) a annoncé mardi la mort du Français Gilberto Rodrigues Leal, enlevé en novembre 2012 dans l'ouest du Mali. [...]

Mali : les cinq humanitaires capturés en février ont été libérés par l'armée française

Les cinq humanitaires maliens, dont quatre employés du Comité international de la Croix-Rouge au Mali, capturés le 8 février ont été libérés jeudi par l'armée[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Mali : IBK au Sénégal, les raisons d'une visite

Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a fait une visite d'État au Sénégal, du 13 au 16 avril. Retour sur les raisons de cette visite.[...]

Mali - France : le ton monte

Les rapports entre le Mali et la France sont exécrables depuis plusieurs mois. Plus récemment, l'"affaire" Tomi et, surtout, la situation à Kidal n'arrangent rien.[...]

Terrorisme - Iyad Ag Ghaly : arrête-moi si tu l'oses !

Recherché pour terrorisme par le monde entier, le chef touareg Iyad Ag Ghaly semble pourtant poursuivi avec bien peu d'ardeur. Et pour cause : il reste un acteur essentiel dans la région.[...]

Le jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar retiré en Libye ?

Selon le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), la présence en Libye de Mokhtar Belmokhtar serait une menace pour la paix. Le jihadiste algérien et ses hommes avaient occupé pendant[...]

Jean-Yves Le Drian : "IBK doit négocier, Samba-Panza aussi"

Mali, Centrafrique, Libye... Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, reconduit à son poste le 2 avril, est sur tous les fronts africains. Entretien avec un Breton sans états[...]

Mali : un nouveau gouvernement pour relancer la réconciliation

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a nommé les membres du gouvernement dirigé par le nouveau Premier ministre Moussa Mara, une équipe resserrée dont l'une des principales[...]

Journalistes de RFI assassinés au Mali : des juges français vont enquêter

Des juges d'instruction parisiens vont enquêter sur l'assassinat au Mali fin 2013 des deux journalistes de RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces