Extension Factory Builder
22/08/2011 à 10:31
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Laurent Gbagbo et son épouse Simone lors de leur arrestation à Abidjan, le 11 avril 2011. Laurent Gbagbo et son épouse Simone lors de leur arrestation à Abidjan, le 11 avril 2011. © AFP

Les enquêtes préliminaires sur les évènements postélectoraux en Côte d’Ivoire ont permis à ce jour d’inculper au moins 128 militaires et civils, pro-Gbagbo, y compris l’ex-couple présidentiel. Pas moins de vingt-cinq chefs d’accusation sont retenus contre eux.

Jeudi dernier, Laurent et Simone Gbagbo ont été inculpés, dans le cadre de la procédure civile conduite par le procureur Simplice Kouadio. Cinq chefs d’accusation ont été retenus contre les anciens dirigeants de la Côte d'Ivoire : « vol aggravé, détournement de denier public, pillage, concussion et atteinte à l’économie nationale ». Le médecin personnel du couple a été inculpé pour les mêmes faits présumés, ainsi que vingt et une autres personnalités pour la plupart des anciens ministres du gouvernement Aké N’Gbo, lui-même inculpé.

"Atteinte à la sûreté de l’État"

L’enquête pour « atteinte à la sûreté de l’État » a conduit à l’inculpation de trente personnes, dont dix-huit sont déjà inculpées pour les faits présumés cités plus haut, et douze du Front populaire ivoirien (FPI, parti de Gbagbo), notamment le président de cette formation politique, Pascal Affi N’Guessan.

"Crimes de sang", enquête en cours

Les enquêtes pour « crimes de sang » se poursuivent également. Selon le procureur Simplice Kouadio, c’est la raison pour laquelle, l’ex-couple présidentiel n’a pas (encore) été inculpé pour ce chef d'accusation. Mais Paul Koffi, journaliste politique ivoirien, a une autre explication. « La Cour pénale internationale qui a diligenté fin juin une mission d’évaluation en Côte d`Ivoire, se verra compétente pour traiter ces infractions graves », commente-t-il.

En attendant, le procureur Kouadio poursuit dix-neuf militaires et miliciens pour « enlèvement, séquestration et assassinat » d’Yves Lambelin et ses compagnons, d’une part, et, d’autre part, du colonel major à la retraite Dosso Adama. Le général Dogbo Blé est poursuivi dans le cadre des deux affaires.

Volet militaire

Concernant le volet militaire, les enquêtes conduites par le commissaire du gouvernement Ange Kessy Kouamé, ont permis à ce jour d’inculper soixante-quatre militaires dont quarante sont en détention préventive. Parmi ces derniers, encore et toujours le général Dogbo Blé. Tous doivent répondre à au moins treize chefs d’accusation : « achat illégal d’armes, arrestation arbitraire, détention arbitraire, séquestration, meurtre, recel de cadavre, viol, vol, violation de consignes, détournement de fonds, recrutement de mercenaires, formation et entretien de miliciens, assassinat », mais aussi pour « détournement de fonds » à l’école de police.

Aux 128 militaires et civils inculpés à ce jour, pour au moins vingt-deux chefs d’accusation, viennent s'ajouter dix mandats d’arrêt internationaux, notamment contre Charles Blé Goudé, le leader des jeunes patriotes.


 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : l'ex-comzone 'Wattao' dans le viseur de l'ONU

Côte d'Ivoire : l'ex-comzone "Wattao" dans le viseur de l'ONU

Les experts des Nations unies sur la Côte d’Ivoire ont publié le 17 avril un nouveau rapport. Ils affirment que "les mesures et les restrictions imposées par le Conseil de sécurité de[...]

Côte d'Ivoire : Dobet Gnahoré, chanteuse polyglotte et cosmopolite

Bété, malinké, dida, lingala, créole, français, anglais... Le répertoire de la chanteuse ivoirienne Dobet Gnahoré semble n'avoir pas de limites. Et gagne en épaisseur[...]

Vidéos - Football : les stades les plus chauds du continent

De Casablanca à Johannesburg en passant par Kumasi (Ghana), "Jeune Afrique" vous présente quelque-uns des stades de football les plus chauds du continent. Frissons garantis.[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Daniel Kablan Duncan : en Côte d'Ivoire, "nul n'échappera à la justice"

Aujourd'hui Charles Blé Goudé, demain Simone Gbagbo... Le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan, insiste sur la nécessité de juger tous les acteurs de la crise postélectorale.[...]

Côte d'Ivoire : le gouvernement lance les travaux aux urgences du CHU de Cocody

Le porte-parole du gouvernement ivoirien, le ministre des Postes et des Nouvelles technologies de l’information et de la communication, Bruno Nabagné Koné, a annoncé à l’issue du conseil[...]

"Run", le premier film sur la crise en Côte d'Ivoire, sélectionné au Festival de Cannes

"Run", le film du réalisateur franco-ivoirien de 42 ans Philippe Lacôte a été sélectionné au Festival de Cannes 2014, dans la catégorie "Un certain regard".[...]

Côte d'Ivoire : Total découvre du pétrole

Total a annoncé la découverte de pétrole dans l'offshore profond au large de San Pedro, dans le sud-ouest de la Côte d'Ivoire. C'est la première découverte de ce type pour le groupe[...]

Côte d'Ivoire : dix ans après, l'enquête patine dans la disparition de Guy-André Kieffer

L'enquête au sujet de la disparition du journaliste indépendant Guy-André Kieffer en Côte d'Ivoire, le 16 avril 2004, est toujours au point mort. Si les soupçons se sont orientés vers des[...]

Côte d'Ivoire : le FPI est prêt à reprendre le dialogue... sous conditions

Les joutes verbales continuent entre le Front populaire ivoirien et le gouvernement en Côte d'Ivoire. Mardi, le parti de Laurent Gbagbo s'est déclaré prêt à reprendre le dialogue. Sous[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces