Extension Factory Builder
22/08/2011 à 10:31
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Laurent Gbagbo et son épouse Simone lors de leur arrestation à Abidjan, le 11 avril 2011. Laurent Gbagbo et son épouse Simone lors de leur arrestation à Abidjan, le 11 avril 2011. © AFP

Les enquêtes préliminaires sur les évènements postélectoraux en Côte d’Ivoire ont permis à ce jour d’inculper au moins 128 militaires et civils, pro-Gbagbo, y compris l’ex-couple présidentiel. Pas moins de vingt-cinq chefs d’accusation sont retenus contre eux.

Jeudi dernier, Laurent et Simone Gbagbo ont été inculpés, dans le cadre de la procédure civile conduite par le procureur Simplice Kouadio. Cinq chefs d’accusation ont été retenus contre les anciens dirigeants de la Côte d'Ivoire : « vol aggravé, détournement de denier public, pillage, concussion et atteinte à l’économie nationale ». Le médecin personnel du couple a été inculpé pour les mêmes faits présumés, ainsi que vingt et une autres personnalités pour la plupart des anciens ministres du gouvernement Aké N’Gbo, lui-même inculpé.

"Atteinte à la sûreté de l’État"

L’enquête pour « atteinte à la sûreté de l’État » a conduit à l’inculpation de trente personnes, dont dix-huit sont déjà inculpées pour les faits présumés cités plus haut, et douze du Front populaire ivoirien (FPI, parti de Gbagbo), notamment le président de cette formation politique, Pascal Affi N’Guessan.

"Crimes de sang", enquête en cours

Les enquêtes pour « crimes de sang » se poursuivent également. Selon le procureur Simplice Kouadio, c’est la raison pour laquelle, l’ex-couple présidentiel n’a pas (encore) été inculpé pour ce chef d'accusation. Mais Paul Koffi, journaliste politique ivoirien, a une autre explication. « La Cour pénale internationale qui a diligenté fin juin une mission d’évaluation en Côte d`Ivoire, se verra compétente pour traiter ces infractions graves », commente-t-il.

En attendant, le procureur Kouadio poursuit dix-neuf militaires et miliciens pour « enlèvement, séquestration et assassinat » d’Yves Lambelin et ses compagnons, d’une part, et, d’autre part, du colonel major à la retraite Dosso Adama. Le général Dogbo Blé est poursuivi dans le cadre des deux affaires.

Volet militaire

Concernant le volet militaire, les enquêtes conduites par le commissaire du gouvernement Ange Kessy Kouamé, ont permis à ce jour d’inculper soixante-quatre militaires dont quarante sont en détention préventive. Parmi ces derniers, encore et toujours le général Dogbo Blé. Tous doivent répondre à au moins treize chefs d’accusation : « achat illégal d’armes, arrestation arbitraire, détention arbitraire, séquestration, meurtre, recel de cadavre, viol, vol, violation de consignes, détournement de fonds, recrutement de mercenaires, formation et entretien de miliciens, assassinat », mais aussi pour « détournement de fonds » à l’école de police.

Aux 128 militaires et civils inculpés à ce jour, pour au moins vingt-deux chefs d’accusation, viennent s'ajouter dix mandats d’arrêt internationaux, notamment contre Charles Blé Goudé, le leader des jeunes patriotes.


 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : Yaya Touré sera présent au Mondial

Côte d'Ivoire : Yaya Touré sera présent au Mondial

Blessé dimanche, l'international ivoirien Yaya Touré ne sera indisponible qu'environ deux grosses semaines, à en croire le manager de son club. Une bonne nouvelle pour la Côte d'Ivoire qui pourra compter[...]

Football : Séwé Sport de San Pedro, le club ivoirien qui monte

Champion de Côte d’Ivoire en 2012 et 2013 et sans gros moyens, le club de la ville portuaire commence de San-Pedro à se faire une petite réputation en Afrique. Au point de faire de l’ombre[...]

Côte d'Ivoire : blessé, Yaya Touré va-t-il manquer le Mondial ?

L'international ivoirien Yaya Touré est sorti sur blessure au cours du match qui a opposé, dimanche, son club Manchester City à Liverpool. Le diagnostic est attendu dans les prochains jours, mais le milieu[...]

Côte d'Ivoire : le futur train urbain coûtera 1 milliard d'euros

Le gouvernement ivoirien a conclu un accord de négociation exclusive avec le consortium franco-coréen composé du groupe Bouygues, de Dongsan Engineering et Huyndai Rotem Company pour la construction du train[...]

Côte d'Ivoire - Gabon : quand Ali Bongo prend conseil auprès de Ouattara

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba était en visite à Abidjan, vendredi 11 avril. L'occasion de s'enquérir de la santé de son homologue ivoirien, Alassane Ouattara, et de s'entretenir avec[...]

Daniel Kablan Duncan : "N'en demandez pas trop à la Côte d'Ivoire"

Contrats de gré à gré. Privatisations. Remboursement de la dette privée... Avant de décoller pour les États-Unis où il négocie les modalités de l’endettement[...]

Côte d'Ivoire : Ouattara lance le chantier de la nouvelle Commission électorale

Le Conseil des ministres de mercredi a accouché d'un projet de loi sur la prochaine commission électorale chargée d'organiser la présidentielle ivoirienne de 2015. Celui-ci sera soumis au vote des[...]

Côte d'Ivoire : les premières sanctions tombent dans l'affaire Awa Fadiga

Le porte-parole du gouvernement ivoirien, Bruno Koné, a annoncé jeudi que le directeur général du CHU de Cocody, le chef du service des urgences ainsi qu'une surveillante de l'établissement ont[...]

Afrobaromètre : hommes-femmes, le choc des égaux en Afrique

Scolarisation, divorce, héritage... Les discriminations entre les sexes ont tendance à régresser. Sinon dans les faits, du moins dans les mentalités, selon une enquête[...]

Côte d'Ivoire : trois ans après, Duékoué entre ombre et lumière

Trois ans après les massacres de mars 2011, la grande ville de l'ouest de la Côte d'Ivoire n'oublie pas, mais poursuit le difficile chemin de la réconciliation et du pardon.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers