Extension Factory Builder
19/08/2011 à 18:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les dirigeant de club acceptent mal la mise à l'écart de Jacques Anouma. Les dirigeant de club acceptent mal la mise à l'écart de Jacques Anouma. © D.R.

À quelques semaines de l’assemblée générale élective de la Fédération ivoirienne de football, (FIF) prévue le 10 septembre, les staffs des différents candidats Augustin Sidi Diallo, Salif Bictogo et Anzouan Kacou multiplient les manoeuvres. Dans l'ombre, le président Jacques Anouma et certains proches de Ouattara tirent les ficelles.

Mis à jour le 19/08 à 18h30.

La Commission électorale indépendante (CEI) mise en place par les clubs de football en Côte d'Ivoire pour organiser l’élection du prochain président de la Fédération ivoirienne de football (FIF) a finalement retenu et validé trois candidatures. Celles d’Augustin Sidi Diallo, réputé être proche du nouveau pouvoir, de Salif Bictogo, qui a également des entrées dans les cercles du régime et enfin de Anzouan Kacou, considéré comme un « petit poucet ».

L’atout de Sidi Diallo est le ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, son « frère de lumière » qui n’hésite pas à lui apporter son soutien. Selon certaines indiscrétions, c’est le ministre qui aurait convaincu Jacques Anouma, le président sortant, de renoncer à se représenter.

Sur la liste de Sidi Diallo figurent Bamba Cheick Daniel, directeur de cabinet au ministère de l’Intérieur et président de la Fédération de taekwondo, ainsi que Pascal Abinan, le directeur général des impôts. Salif Bictogo a quant à lui le soutien de son frère Adama Bictogo, ministre de l’Intégration africaine et proche du couple présidentiel. Mais, rien n’est encore joué, même si Anzouan Kacou et Bictogo envisagent d'unifier leur candidature.

Recours débouté

Malgré la validation de toutes les candidatures par la CEI, le staff de Sidi Diallo a fait usage de son droit de recours. Une décision intervenue après l’échec des pourparlers initiés par le plaignant en faveur d’une fusion des trois listes. « Après avoir résisté aux diverses pressions pour nous retirer, le camp adverse cherche des artifices juridiques pour invalider notre candidature, ce n’est ni fair play, ni démocratique », se plaint un proche de Salif Bictogo.

« Faux », se défend le camp de Sidi Diallo qui prétend vouloir simplement faire respecter les textes. Lesquels stipulent que pour être candidat à la FIF, il ne faut pas avoir été condamné par ses instances, ou par un tribunal. Or Salif Bictogo et Anzouan Kacou ont déjà été condamnés, avant d'être graciés. Quoi qu'il en soit, le recours a été débouté.

Enfin, les clubs digèrent encore très mal la mise à l’écart de Jacques Anouma. Et certains menacent de boycotter l’assemblée générale du 10 septembre, si les candidatures de Salif Bictogo et d’Anzouan Kacou sont invalidées par la commission de recours. En attendant, la Confédération africaine de football (CAF) et la Fédération internationale de football association (FIFA) suivent de près le dossier.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : un audit révèle des abus dans la passation des marchés publics

Côte d'Ivoire : un audit révèle des abus dans la passation des marchés publics

L'examen de 60 contrats publics accordés entre 2011 et 2013 montre que dans 95 % des cas les motifs avancés pour justifier que ces marchés soient passés de gré à gré ne sont pas fon[...]

Réchauffement climatique : la carte des 15 lieux les plus menacés d'Afrique

À l'occasion du sommet sur le climat organisé le 23 septembre à New York par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, "Jeune Afrique" publie sa carte des 15 lieux les plus[...]

Justice : Tournaire, Sarkozy, Bolloré et... la Côte d'Ivoire

Serge Tournaire l'Africain ? Le juge français qui enquête sur un financement présumé de Sarkozy par Kadhafi pour la campagne présidentielle de 2007 s'intéresse de plus en plus au continent.[...]

L'anniversaire de la BAD à Abidjan reporté ?

Prévu pour début novembre dans la capitale économique de la Côte d'Ivoire, le 50e anniversaire de la Banque africaine de développement pourrait être reporté. En cause :[...]

Côte d'Ivoire : Bédié annonce son ralliement à Ouattara pour la présidentielle de 2015

Le leader du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié, a annoncé ce mercredi lors d’un meeting tenu dans son fief à Daoukro le ralliement de sa formation[...]

Côte d'Ivoire : Youssouf Bakayoko, un diplomate peu consensuel

La reconduction à la tête de la Commission électorale indépendante de Youssouf Bakayoko n'est pas du goût de tous. Et pour cause : il occupait déjà ce poste lors de la[...]

Côte d'Ivoire : "L'Afterwork" de Radio Nostalgie ou les Guignols de l'info

Imitant les chefs d'État africains, les trublions ivoiriens de la quotidienne L'Afterwork sur Radio Nostalgie passent en revue l'actualité du continent. Rendez-vous le 15 septembre pour la[...]

Côte d'Ivoire : Amara Essy, le recours du PDCI pour la présidentielle ?

Plusieurs dirigeants du PDCI cherchent un candidat de consensus dans leurs rangs pour éviter une candidature unique avec le RDR à la présidentielle de 2015. Leur choix s'est porté sur Amara Essy.[...]

Côte d'Ivoire : le japonais Mitsubishi investit dans un champ pétrolier offshore

La maison de commerce japonaise Mitsubishi Corporation a racheté plus d'un tiers (20 % du total) des parts détenues par l'américain Anadarko dans le champ pétrolifère offshore CI-103 au large des[...]

Du changement chez Bolloré en Côte d'Ivoire

Abidjan Terminal, société détenue en commun par le groupe Bolloré Africa Logistics (BAL, 60 %) et Maersk (40 %), a changé de direction. Décryptage.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex