Extension Factory Builder
19/08/2011 à 18:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les dirigeant de club acceptent mal la mise à l'écart de Jacques Anouma. Les dirigeant de club acceptent mal la mise à l'écart de Jacques Anouma. © D.R.

À quelques semaines de l’assemblée générale élective de la Fédération ivoirienne de football, (FIF) prévue le 10 septembre, les staffs des différents candidats Augustin Sidi Diallo, Salif Bictogo et Anzouan Kacou multiplient les manoeuvres. Dans l'ombre, le président Jacques Anouma et certains proches de Ouattara tirent les ficelles.

Mis à jour le 19/08 à 18h30.

La Commission électorale indépendante (CEI) mise en place par les clubs de football en Côte d'Ivoire pour organiser l’élection du prochain président de la Fédération ivoirienne de football (FIF) a finalement retenu et validé trois candidatures. Celles d’Augustin Sidi Diallo, réputé être proche du nouveau pouvoir, de Salif Bictogo, qui a également des entrées dans les cercles du régime et enfin de Anzouan Kacou, considéré comme un « petit poucet ».

L’atout de Sidi Diallo est le ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, son « frère de lumière » qui n’hésite pas à lui apporter son soutien. Selon certaines indiscrétions, c’est le ministre qui aurait convaincu Jacques Anouma, le président sortant, de renoncer à se représenter.

Sur la liste de Sidi Diallo figurent Bamba Cheick Daniel, directeur de cabinet au ministère de l’Intérieur et président de la Fédération de taekwondo, ainsi que Pascal Abinan, le directeur général des impôts. Salif Bictogo a quant à lui le soutien de son frère Adama Bictogo, ministre de l’Intégration africaine et proche du couple présidentiel. Mais, rien n’est encore joué, même si Anzouan Kacou et Bictogo envisagent d'unifier leur candidature.

Recours débouté

Malgré la validation de toutes les candidatures par la CEI, le staff de Sidi Diallo a fait usage de son droit de recours. Une décision intervenue après l’échec des pourparlers initiés par le plaignant en faveur d’une fusion des trois listes. « Après avoir résisté aux diverses pressions pour nous retirer, le camp adverse cherche des artifices juridiques pour invalider notre candidature, ce n’est ni fair play, ni démocratique », se plaint un proche de Salif Bictogo.

« Faux », se défend le camp de Sidi Diallo qui prétend vouloir simplement faire respecter les textes. Lesquels stipulent que pour être candidat à la FIF, il ne faut pas avoir été condamné par ses instances, ou par un tribunal. Or Salif Bictogo et Anzouan Kacou ont déjà été condamnés, avant d'être graciés. Quoi qu'il en soit, le recours a été débouté.

Enfin, les clubs digèrent encore très mal la mise à l’écart de Jacques Anouma. Et certains menacent de boycotter l’assemblée générale du 10 septembre, si les candidatures de Salif Bictogo et d’Anzouan Kacou sont invalidées par la commission de recours. En attendant, la Confédération africaine de football (CAF) et la Fédération internationale de football association (FIFA) suivent de près le dossier.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Serge Aurier (PSG) : 'Tu ramènes la CAN en Côte d'Ivoire, et où est la gratitude ?'

Serge Aurier (PSG) : "Tu ramènes la CAN en Côte d'Ivoire, et où est la gratitude ?"

Coup de gueule de Serge Aurier. Définitivement transféré au Paris-SG, le jeune défenseur international ivoirien (22 ans) va disputer samedi la finale de la Coupe de France face à Auxerre. Mais s[...]

Mode d'emploi et favoris : l'élection du président de la BAD en 5 questions

Le 28 mai, la Banque africaine de développement élira un nouveau président. "Jeune Afrique" décrypte pour vous tous les ressorts de cette élection et livre une analyse exclusive des[...]

Le génie des "Maîtres de la sculpture de Côte d'Ivoire"

Voilà une heureuse habitude que semble prendre le musée du Quai Branly, à Paris : programmer des expositions internationales qui bousculent totalement l'approche actuelle de l'art africain [...]

Football : finalement, Yaya Touré poursuit l'aventure à Manchester City

Alors que son départ avait été annoncé, Yaya Touré, selon les médias britanniques, ne s'en ira pas à la saison prochaine : l'international ivoirien reste à Manchester City.[...]

Abidjan : plus de 4 500 personnes aux Assemblées de la Banque africaine de développement

Six chefs d'État, un vice-président et deux Premiers ministres ont participé à l'ouverture officielle des Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement, le 26 mai. Avec deux[...]

Football : l'Ivoirien Copa Barry passé du rôle de bouc émissaire à celui de héros de la CAN

Héros d’une finale qu’il ne devait pas jouer, Boubacar Copa Barry a inscrit le tir au but qui a offert la Coupe d’Afrique des nations 2015 (CAN) à la Côte d’Ivoire face au Ghana en[...]

Football : Drogba quitte Chelsea mais ne prend pas sa retraite

 Le buteur ivoirien Didier Drogba, 37 ans, a annoncé dimanche qu'il quitterait Chelsea à la fin de la saison et qu'il entendait jouer encore un an au moins dans un autre club avant de prendre sa retraite.[...]

Football : Hervé Renard, attendu à Lille, se sépare de la Côte d'Ivoire

 Le Français Hervé Renard, attendu à Lille, n'est plus le sélectionneur de la Côte d'Ivoire, qu'il a mené au titre continental en février, a-t-on appris vendredi auprès[...]

Côte d'Ivoire - Pascal Affi N'Guessan : "Le FPI n'est pas divisé"

Pascal Affi N'Guessan, le chef du parti de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, secoué par des divisions internes, a lancé un appel au rassemblement au sein du Front Populaire Ivoirien, vendredi, à[...]

Côte d'Ivoire : Pascal Affi N'Guessan désigné candidat du FPI à la présidentielle

Le 4e congrès extraordinaire du Front populaire ivoirien (FPI) a entériné vendredi la candidature de Pascal Affi N'Guessan à la présidentielle d'octobre.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers