Extension Factory Builder
10/08/2011 à 09:09
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
ATT est convaincu que la présence militaire n'est pas suffisante pour enrayer la menace Aqmi. ATT est convaincu que la présence militaire n'est pas suffisante pour enrayer la menace Aqmi. © Filippo Monteforte/AFP

Amadou Toumani Touré lance le PSPSDN, un vaste programme de développement et de sécurisation du nord du Mali voué à la reconquête de territoires trop longtemps abandonnés par l'État. Objectif : lutter contre l'implantation des djihadistes d'Aqmi.

Amadou Toumani Touré (ATT) a donné mardi 9 août le coup d'envoi des projets de la phase 1 du Programme spécial pour la paix, la sécurité et le développement au Nord-Mali (PSPSDN). Mis en place il y a un an et rattaché à la présidence de la République, le PSPSDN fait partie de la stratégie nationale de sécurité adoptée par le Conseil supérieur de la défense du Mali en 2009.

Il repose sur ce qu’ATT appelle le « binôme sécurité-développement ». Pour le président malien, le développement est la seule réponse durable à un terrorisme dont « la pauvreté et la précarité constituent le terreau », dit-il. En clair, ATT est convaincu que l'option militaire ne suffira pas à enrayer les menaces pesant sur l'espace sahélo-sahélien. Qui constitue, aime-t-il rappeler, le quart de la superficie du continent. Une armée prête, mobile et forte doit aller de paire avec des actions de développement, avec pour objectif de contrer le rapprochement d’Al-Quïda au Maghreb islamique (Aqmi) avec les communautés nomades des zones d'où l'État est absent depuis trop longtemps.

Centres de santé et banques de céréales

Le « binôme » doit être appliqué dans onze localités de l’immense désert malien. À côté de nouvelles garnisons pour l’armée, la gendarmerie, la garde nationale, et des commissariats, il est prévu d'implanter également des centres de santé, des banques de céréales, des adductions d’eau et des écoles. Sans oublier les projets générateurs de revenus.

Ainsi, la Phase 1 du PSPSDN a-t-elle identifié plus de 300 activités pour 500 femmes et jeunes de cinquante communes et pour un financement de plus de 700 millions de F CFA. En outre, cent jeunes opérateurs locaux disposeront de 130 millions de F CFA pour alimenter 85 boutiques et 5 centres commerciaux. Des activités qui bénéficieront toutes d’un accompagnement conséquent en appui-conseil.

Budget de 32 milliards de F CFA

De même, le PSPSDN a prévu une forte « composante communication » pour faciliter l’appropriation du programme par les communautés. La deuxième phase, dont la préparation est en cours, coûtera 22 milliards de F CFA (contre 6,5 milliards pour la première) qui seront principalement investis dans les régions de Tombouctou et Gao. La première phase concerne surtout la région de Kidal. L'ensemble du programme a un budget de 32 milliards de F CFA.

La liste des bailleurs participant au programme est longue : Union Européenne, Banque mondiale, PNUD, France, Algérie, Allemagne, Danemark, Belgique, Espagne, Royaume Uni, Canada, USA. Le programme, qui se termine avec le mandat d’ATT en juin 2012 est coordonné par Mohamed Ag Erlaf, 56 ans, touareg de Kidal et administrateur civil qui fut neuf ans ministre de ATT (sous la transition) et de Alpha Oumar Konaré avant de se trouver, depuis dix ans, à la tête de la très stratégique Agence nationale d’investissements pour les collectivités territoriales (ANICT) qu’il coordonne parallèlement au PSPSDN.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Mali : l'ONU appelle les groupes rebelles à parapher l'accord d'Alger

Mali : l'ONU appelle les groupes rebelles à parapher l'accord d'Alger

Le Conseil de sécurité de l'ONU a appelé mercredi les groupes armés du nord du Mali à signer l'accord de paix conclu dimanche à Alger. Cet accord encore inachevé a ét&eacu[...]

Mali : le Gatia, drôle de milice

Le Groupe autodéfense touareg imghad et alliés (Gatia) est devenu incontournable dans le Nord-Mali, mais son statut n'est pas clair. La présence de soldats dans une Mission de formation de l'UE prouverait[...]

Mali : les ravisseurs de Lazarevic, libres comme l'air...

Alors que le président Ibrahim Boubacar Keïta promettait de les traquer, après les avoir libérés, les auteurs de l'enlèvement de Serge Lazarevic et Philippe Verdon se promènent au vu[...]

Mali : vers un accord de paix définitif ?

Le 5e et dernier round des négociations intermaliennes de paix engagées en juillet à Alger se sont soldées dimanche par un accord inachevé, paraphé par le gouvernement mais pas par[...]

Un accord de paix au Mali signé avec une partie des groupes armés

Le gouvernement malien a signé dimanche à Alger avec une partie des groupes armés du nord du pays un "accord de paix et de réconciliation" pour mettre fin aux violences.[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Plusieurs pays d'Afrique francophone ont adopté un statut officiel de "chef de file de l'opposition". D'autres ont voté des textes mais attendent toujours la désignation de leur opposant en chef.[...]

Mali : procès en vue pour Sanogo

Attendu depuis des mois, le procès d'Amadou Haya Sanogo et de plusieurs autres membres de l'ex-junte malienne pourrait se tenir prochainement. "Peut-être en juin", estime une source judiciaire[...]

L'Afrique a-t-elle l'alimentation la plus saine du monde ?

Selon une étude de l'université de Cambridge, qui casse les clichés sur l'Afrique, le continent africain abriterait neuf des dix pays qui mangent le plus sainement au monde. Parmi eux, certains[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110810085636 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110810085636 from 172.16.0.100