Extension Factory Builder
04/08/2011 à 13:53
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un enfant somalien dans un hôpital de Mogadiscio, le 2 août 2011. Un enfant somalien dans un hôpital de Mogadiscio, le 2 août 2011. © AFP

L'ONU a déclaré trois nouvelles régions somaliennes en état officiel de famine, incluant les camps de réfugiés de Mogadiscio. Au total, 3,2 millions de personnes auraient besoin d'une aide alimentaire d'urgence dans le sud du pays.

Trois nouvelles régions sont venues s'ajouter mercredi à la liste onusienne des territoires en famine en Somalie. Le site du corridor d'Afgoye, où sont entassées 409 000 personnes, la communauté de déplacés de Mogadiscio et les districts de Balaad et d'Adale dans le Moyen Shabelle, rejoignent donc les deux zones du Sud désignées le mois dernier par l'ONU, à savoir celles de Bakol et du Bas Shabelle.

Par l'intermédiaire de la FAO (Food and Agriculture Organisation), les Nations Unies ont indiqué que toutes les régions du Sud de la Somalie pourraient bientôt être touchées par la famine. En tout, c'est 3,7 millions de personnes qui seraient menacées, pour une population de 7,5 millions au total, lesquelles nécessiteraient une aide humanitaire d'urgence pour leur survie. Et l'urgence est de taille puisque l'agence onusienne évoque une échéance de quatre ou six semaines.

Réponse humanitaire inadéquate

Pourtant, plus tôt mercredi, l'Union Africaine avait déclaré avoir reporté d'au moins deux semaines une conférence prévue le 9 août. Ce sommet devait réunir des chefs d'État africains, des organisations régionales ainsi que des partenaires internationaux, afin, précise l'UA, de « stimuler les dons sur le continent et de combler les besoins de financement. » Outre la Somalie, la sécheresse s'abat également sur le Kenya, l'Éthiopie, Djibouti, le nord de l'Ouganda et très vraisemblablement l'Érythrée.

Ainsi, confie l'ONU, « malgré une attention plus importante ces dernières semaines, la réponse humanitaire actuelle reste inadéquate ». Des dizaines de milliers de personnes  - dont près de 29 000 enfants - ont d'ores et déjà trouvé la mort dans ce qui apparaît comme le pire épisode de famine depuis au moins 1991. (Avec agences)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Continental

CAN 2015 : chapeau, Malabo !

CAN 2015 : chapeau, Malabo !

Organisée dans l'urgence, la compétition a connu quelques ratés au démarrage. Témoignages d'entraîneurs, qui saluent finalement "l'exploit" de la Guinée équa[...]

Mahmoud Abbas attendu à Addis Abeba pour le sommet de l'UA

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, est attendu vendredi à Addis-Abeba pour l’ouverture du sommet des chefs d’État et de gouvernement de l’Union[...]

La fin de l'épidémie d'Ebola est-elle proche ?

Alors que le nombre de nouveaux cas d'Ebola est retombé en janvier à son plus bas niveau depuis août en Sierra Leone et en Guinée, et depuis juin pour le Liberia, l'OMS et des professionnels du[...]

ONU - Hiroute Guebre Sellassie : "Boko Haram nous concerne tous"

Pour Hiroute Guebre Sellassie, l’envoyée spéciale de Ban Ki-moon au Sahel, Boko Haram n’est pas que le problème du Nigeria et la communauté internationale doit se mobiliser avant[...]

Agroalimentaire : Supreme Group passe à l'attaque en Afrique

 Supreme Group, multinationale du soutient logistique et du transport alimentaire, diversifie ses activités et s'intéresse désormais aux PME africaines, a appris "Jeune Afrique".[...]

Ashish Thakkar, un businessman presque parfait

Partenaire du banquier Bob Diamond en Afrique, cet homme d'affaires anglo-ougandais bâtit sa légende en même temps que sa fortune. Enquête sur un réfugié autodidacte devenu grand[...]

Ebola, Boko Haram, Libye... Les thèmes qui vont dominer le 24e sommet de l'UA

En attendant l’arrivée des chefs d’État et de gouvernement, les 30 et 31 janvier, à Addis-Abeba, les ministres des Affaires étrangères ont commencé, lundi 26 janvier,[...]

Terrorisme : Al-Qaïda, Daesh, même jihad

Ennemies au Moyen-Orient, les deux grandes mouvances de l'islamisme radical ont tendance à s'imbriquer à mesure que l'on s'éloigne du foyer syro-irakien.[...]

Théâtre : la misère affective du déraciné par Elise Chatauret

Dans Nous ne sommes pas seuls au monde, l'auteure et metteuse en scène Élise Chatauret évoque le déracinement affectif d'un exilé africain.[...]

CAN 2015 : en Guinée Équatoriale, des couacs mais pas le chaos redouté

La catastrophe redoutée a, pour l'instant, été évitée en Guinée Équatoriale, qui n'a eu que 50 jours pour se préparer à l'organisation de la CAN-2015 après la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110804133608 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110804133608 from 172.16.0.100