Extension Factory Builder
04/08/2011 à 13:53
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un enfant somalien dans un hôpital de Mogadiscio, le 2 août 2011. Un enfant somalien dans un hôpital de Mogadiscio, le 2 août 2011. © AFP

L'ONU a déclaré trois nouvelles régions somaliennes en état officiel de famine, incluant les camps de réfugiés de Mogadiscio. Au total, 3,2 millions de personnes auraient besoin d'une aide alimentaire d'urgence dans le sud du pays.

Trois nouvelles régions sont venues s'ajouter mercredi à la liste onusienne des territoires en famine en Somalie. Le site du corridor d'Afgoye, où sont entassées 409 000 personnes, la communauté de déplacés de Mogadiscio et les districts de Balaad et d'Adale dans le Moyen Shabelle, rejoignent donc les deux zones du Sud désignées le mois dernier par l'ONU, à savoir celles de Bakol et du Bas Shabelle.

Par l'intermédiaire de la FAO (Food and Agriculture Organisation), les Nations Unies ont indiqué que toutes les régions du Sud de la Somalie pourraient bientôt être touchées par la famine. En tout, c'est 3,7 millions de personnes qui seraient menacées, pour une population de 7,5 millions au total, lesquelles nécessiteraient une aide humanitaire d'urgence pour leur survie. Et l'urgence est de taille puisque l'agence onusienne évoque une échéance de quatre ou six semaines.

Réponse humanitaire inadéquate

Pourtant, plus tôt mercredi, l'Union Africaine avait déclaré avoir reporté d'au moins deux semaines une conférence prévue le 9 août. Ce sommet devait réunir des chefs d'État africains, des organisations régionales ainsi que des partenaires internationaux, afin, précise l'UA, de « stimuler les dons sur le continent et de combler les besoins de financement. » Outre la Somalie, la sécheresse s'abat également sur le Kenya, l'Éthiopie, Djibouti, le nord de l'Ouganda et très vraisemblablement l'Érythrée.

Ainsi, confie l'ONU, « malgré une attention plus importante ces dernières semaines, la réponse humanitaire actuelle reste inadéquate ». Des dizaines de milliers de personnes  - dont près de 29 000 enfants - ont d'ores et déjà trouvé la mort dans ce qui apparaît comme le pire épisode de famine depuis au moins 1991. (Avec agences)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Continental

France : quand François Hollande oublie les 'tirailleurs'

France : quand François Hollande oublie les "tirailleurs"

À la Grande Mosquée de Paris, sur la plaque gravée en hommage aux soldats musulmans mort pour la France, l'Élysée va devoir réparer son omission.[...]

La diversité religieuse ? Une richesse inéquitablement répartie

Chrétiens, juifs, musulmans, animistes, athées... Sur Terre, ce n'est pas la diversité qui manque. Une enquête recense les pays où elle est le plus forte. Première en Afrique, la[...]

Japon - Yoshifumi Okamura : en Afrique, "c'est maintenant qu'il faut y aller !"

De passage à Paris, l'ancien ambassadeur du Japon en Côte d'Ivoire - et désormais représentant personnel du Premier ministre pour l'Afrique-, Yoshifumi Okamura, évoque l'avancée des[...]

Risque-pays : les bons et les mauvais élèves africains

Aon Risk Solutions vient de publier la 16e édition de la carte de risque pays. Si l'Afrique australe reste (à l'exception du Zimbabwe) la zone la moins risquée du continent, le Maroc, le Ghana et l'Ouganda[...]

Terrorisme - Iyad Ag Ghaly : arrête-moi si tu l'oses !

Recherché pour terrorisme par le monde entier, le chef touareg Iyad Ag Ghaly semble pourtant poursuivi avec bien peu d'ardeur. Et pour cause : il reste un acteur essentiel dans la région.[...]

Veni vidi... Vinci ?

Après des années de suprématie chinoise, les français Bouygues, Eiffage et Vinci repartent à l'assaut du continent. Leurs atouts ? Qualité, respect des délais et recours[...]

Olivier Stintzy : "Investir dans les hôpitaux, les écoles, le logement"

Pour ce gestionnaire de fonds, les partenariats public-privé permettent de prolonger la durée de vie des équipements à vocation sociale tout en garantissant leur rentabilité.[...]

Casa África, aux Canaries, une fenêtre espagnole sur le continent

Créée en 2006 comme un consortium entre le ministère espagnol des Affaires étrangères, le gouvernement des Canaries et la municipalité de Las Palmas où elle a son siège,[...]

Carte : droit à l'avortement, l'Afrique entre tabou et désinformation

Dans la majorité des pays d’Afrique, l’interruption volontaire de grossesse (IVG) est soumise à des conditions tellement strictes que l'avortement clandestin demeure la règle. Avec toutes les[...]

Africa CEO Forum : "Les décideurs économiques doivent rassurer les politiques"

Comment faire émerger de grands groupes sur le continent ? Par l'investissement ou l'essor des échanges régionaux, notamment. Un thème au coeur d'une réunion à huis clos lors du[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers