Extension Factory Builder
29/07/2011 à 16:29
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des habitants de Sidi Bouzid s’inscrivent sur les listes électorales, le 20 juillet 2011. Des habitants de Sidi Bouzid s’inscrivent sur les listes électorales, le 20 juillet 2011. © Mokhtar Mohamed/AFP

À quatre jours de la clôture des inscriptions en Tunisie, seuls 16 % des électeurs potentiels se sont enregistrés sur les listes électorales.

C’est sans surprise que le président de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) en Tunisie, Kamel Jendoubi, a exhorté vendredi ses concitoyens à s’enregistrer en vue de l’élection, en octobre, d’une Assemblée constituante chargée de rédiger la nouvelle loi fondamentale du pays.

« Il faut que le rythme s’intensifie, il faut qu’il y ait une volonté citoyenne ! La carte d’électeur ne vous arrivera plus dans votre boîte aux lettres avec un cadeau ou un sandwich, désormais, c’est vous qui devez aller vous inscrire ! » a lancé Kamel Jendoubi au cours d’une conférence de presse.

Près de 1,3 million de citoyens se sont déjà inscrits, soit 16 % des électeurs potentiels, dont le nombre est estimé à 7,9 millions. Les Tunisiens âgés de 41 à 50 ans sont les plus nombreux à s’être inscrits.

Pour des élections réussies et transparentes

Quelque 950 bureaux ont été ouverts sur tout le territoire. Le rythme des inscriptions s’est intensifié ces derniers jours, mais les efforts sont insuffisants, a déploré le président de l’ISIE, qui a toutefois évité de se prononcer sur une éventuelle prolongation des opérations d’inscription. Commencées le 11 juillet, ces dernières s’achèvent officiellement mardi 2 août.

« Notre unique objectif, ce sont des élections réussies et transparentes. Le seul agenda que nous avons, c’est le 23 octobre. Pour le reste, on fera avec les moyens dont nous disposons », a déclaré Jendoubi.

Selon un autre membre de l’ISIE, des solutions alternatives sont étudiées, telles que les inscriptions par SMS.

« Même si le nombre d’inscrits n’est pas énorme, ce ne sera pas une catastrophe, car la base de données fondamentale, c’est-à-dire les Tunisiens disposant d’une carte d’identité, existe déjà » a relativisé cette source. « Ce qui serait une catastrophe, ce serait de ne pas avoir d’élections libres et transparentes le 23 octobre », a-t-elle ajouté.

Les Tunisiens sont appelés à élire le 23 octobre une assemblée chargée de rédiger une nouvelle Constitution après la chute du régime Ben Ali.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Tunisie : un scrutin placé sous le signe de la morosité

Tunisie : un scrutin placé sous le signe de la morosité

Quelques jours avant les élections législatives, la Tunisie semble se préparer à troquer la transition contre une situation aléatoire.[...]

Législatives tunisiennes : lobby tout-terrain

Des stades aux mosquées en passant par les soirées privées, en Tunisie tous les moyens sont bons pour gagner des voix aux législatives.[...]

Hammamet : Afek Tounes, la voix des jeunes Tunisiens

Dans l'intérieur du pays, électeurs et formations politiques tunisiennes se croisent, entre désillusions des uns et ambitions électorales des autres. Reportage.[...]

Législatives tunisiennes : l'abstention, le vrai outsider

Quels que soient les résultats des législatives tunisiennes du 26 octobre, vainqueurs et vaincus devront relativiser leurs performances. En cause : l'abstention qui risque à nouveau de battre des[...]

Tunisie - Sfax : "La ville est abandonnée"

Dans l'intérieur de la Tunisie, électeurs et formations politiques se croisent, entre désillusions des uns et ambitions électorales des autres. Reportage.[...]

Tunisie : la montée de Slim Riahi inquiète les ténors

Grâce à ses moyens financiers très importants, Slim Riahi commence à agréger derrière lui un électorat urbain peu politisé. Peut-il faire de l'ombre aux favoris de la[...]

Législatives tunisiennes : "Le poids d'Ennahdha sera contrebalancé", selon Ghazi Gherairi

L'ancien porte-parole de la Haute Instance pour la réalisation des objectifs de la révolution, Ghazi Gherairi, analyse les enjeux des législatives du 26 octobre. Au sein de l'Assemblée, et aussi[...]

Législatives tunisiennes : aux urnes citoyens !

Le scrutin du 26 octobre approche à grands pas, mais les citoyens tunisiens ne se mobilisent guère. Les enjeux sont pourtant cruciaux : les députés défendront leur vision de[...]

CAN 2015 : le Sénégal concède le nul face à la Tunisie aux qualifications

Le Sénégal et la Tunisie se sont neutralisés 0-0 vendredi à Dakar et conservent la tête du Groupe G pour la 3e journée des éliminatoires de la CAN 2015, alors que le Maroc a[...]

Prostitution et sexe 2.0 en Afrique

Nouvelles technologies, marketing, offre et demande, concurrence... À bien des égards, en Afrique aussi, les relations tarifées ressemblent de plus en plus à un business comme un autre.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers