Extension Factory Builder
29/07/2011 à 16:29
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des habitants de Sidi Bouzid s’inscrivent sur les listes électorales, le 20 juillet 2011. Des habitants de Sidi Bouzid s’inscrivent sur les listes électorales, le 20 juillet 2011. © Mokhtar Mohamed/AFP

À quatre jours de la clôture des inscriptions en Tunisie, seuls 16 % des électeurs potentiels se sont enregistrés sur les listes électorales.

C’est sans surprise que le président de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) en Tunisie, Kamel Jendoubi, a exhorté vendredi ses concitoyens à s’enregistrer en vue de l’élection, en octobre, d’une Assemblée constituante chargée de rédiger la nouvelle loi fondamentale du pays.

« Il faut que le rythme s’intensifie, il faut qu’il y ait une volonté citoyenne ! La carte d’électeur ne vous arrivera plus dans votre boîte aux lettres avec un cadeau ou un sandwich, désormais, c’est vous qui devez aller vous inscrire ! » a lancé Kamel Jendoubi au cours d’une conférence de presse.

Près de 1,3 million de citoyens se sont déjà inscrits, soit 16 % des électeurs potentiels, dont le nombre est estimé à 7,9 millions. Les Tunisiens âgés de 41 à 50 ans sont les plus nombreux à s’être inscrits.

Pour des élections réussies et transparentes

Quelque 950 bureaux ont été ouverts sur tout le territoire. Le rythme des inscriptions s’est intensifié ces derniers jours, mais les efforts sont insuffisants, a déploré le président de l’ISIE, qui a toutefois évité de se prononcer sur une éventuelle prolongation des opérations d’inscription. Commencées le 11 juillet, ces dernières s’achèvent officiellement mardi 2 août.

« Notre unique objectif, ce sont des élections réussies et transparentes. Le seul agenda que nous avons, c’est le 23 octobre. Pour le reste, on fera avec les moyens dont nous disposons », a déclaré Jendoubi.

Selon un autre membre de l’ISIE, des solutions alternatives sont étudiées, telles que les inscriptions par SMS.

« Même si le nombre d’inscrits n’est pas énorme, ce ne sera pas une catastrophe, car la base de données fondamentale, c’est-à-dire les Tunisiens disposant d’une carte d’identité, existe déjà » a relativisé cette source. « Ce qui serait une catastrophe, ce serait de ne pas avoir d’élections libres et transparentes le 23 octobre », a-t-elle ajouté.

Les Tunisiens sont appelés à élire le 23 octobre une assemblée chargée de rédiger une nouvelle Constitution après la chute du régime Ben Ali.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Tunisie - Star Wars : Dark Vador SDF ?

Tunisie - Star Wars : Dark Vador SDF ?

Le site de Onk el-Jmel, qui a servi de décor au tournage de Star Wars, est menacé par le sable. Les fans de la saga vont-ils se mobiliser pour le sauver ?[...]

Tunisie : Moncef Marzouki va baisser son salaire des deux tiers

Moncef Marzouki a annoncé vendredi son intention de baisser son salaire des deux tiers.[...]

Vidéos - Football : les stades les plus chauds du continent

De Casablanca à Johanesburg en passant par Kumasi au Ghana, "Jeune Afrique" vous présente quelque-uns des stades de football les plus chauds du continent. Frissons garantis.[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leurs territoires. Grâce à une carte[...]

Libye : un diplomate tunisien enlevé à Tripoli

Un diplomate tunisien a été enlevé jeudi à Tripoli, selon une source des services de sécurité.[...]

La Tunisie nomme quatre nouveaux ambassadeurs

Sans attendre le traditionnel mouvement diplomatique de l'été, quatre nouveaux ambassadeurs de Tunisie vont être nommés.[...]

Tunisiens noirs et mauvais oeil

Maha Abdelhamid est militante tunisienne, cofondatrice de l'Association de défense des droits des Noirs.[...]

Quand l'émir du Qatar bouscule le protocole tunisien

Lors de sa visite en Tunisie, cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, l'émir du Qatar ne s'est pas encombré du protocole.[...]

Tunisie : les familles des martyrs de la révolution réclament plus de justice

Les familles des martyrs de la révolution se mobilisent mercredi dans la capitale tunisienne. Objectif : protester contre la sentence rendue en appel, le 11 avril, par le tribunal militaire de Tunis contre[...]

Tunisie - Rached Ghannouchi : moi, diplomate

Fort de ses nombreux contacts noués dans le monde arabe, le leader islamiste tunisien se rêve en médiateur sur la scène politique libyenne.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers