Extension Factory Builder
29/07/2011 à 16:29
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des habitants de Sidi Bouzid s’inscrivent sur les listes électorales, le 20 juillet 2011. Des habitants de Sidi Bouzid s’inscrivent sur les listes électorales, le 20 juillet 2011. © Mokhtar Mohamed/AFP

À quatre jours de la clôture des inscriptions en Tunisie, seuls 16 % des électeurs potentiels se sont enregistrés sur les listes électorales.

C’est sans surprise que le président de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) en Tunisie, Kamel Jendoubi, a exhorté vendredi ses concitoyens à s’enregistrer en vue de l’élection, en octobre, d’une Assemblée constituante chargée de rédiger la nouvelle loi fondamentale du pays.

« Il faut que le rythme s’intensifie, il faut qu’il y ait une volonté citoyenne ! La carte d’électeur ne vous arrivera plus dans votre boîte aux lettres avec un cadeau ou un sandwich, désormais, c’est vous qui devez aller vous inscrire ! » a lancé Kamel Jendoubi au cours d’une conférence de presse.

Près de 1,3 million de citoyens se sont déjà inscrits, soit 16 % des électeurs potentiels, dont le nombre est estimé à 7,9 millions. Les Tunisiens âgés de 41 à 50 ans sont les plus nombreux à s’être inscrits.

Pour des élections réussies et transparentes

Quelque 950 bureaux ont été ouverts sur tout le territoire. Le rythme des inscriptions s’est intensifié ces derniers jours, mais les efforts sont insuffisants, a déploré le président de l’ISIE, qui a toutefois évité de se prononcer sur une éventuelle prolongation des opérations d’inscription. Commencées le 11 juillet, ces dernières s’achèvent officiellement mardi 2 août.

« Notre unique objectif, ce sont des élections réussies et transparentes. Le seul agenda que nous avons, c’est le 23 octobre. Pour le reste, on fera avec les moyens dont nous disposons », a déclaré Jendoubi.

Selon un autre membre de l’ISIE, des solutions alternatives sont étudiées, telles que les inscriptions par SMS.

« Même si le nombre d’inscrits n’est pas énorme, ce ne sera pas une catastrophe, car la base de données fondamentale, c’est-à-dire les Tunisiens disposant d’une carte d’identité, existe déjà » a relativisé cette source. « Ce qui serait une catastrophe, ce serait de ne pas avoir d’élections libres et transparentes le 23 octobre », a-t-elle ajouté.

Les Tunisiens sont appelés à élire le 23 octobre une assemblée chargée de rédiger une nouvelle Constitution après la chute du régime Ben Ali.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Religion : le pape François reçoit le président tunisien Marzouki

Religion : le pape François reçoit le président tunisien Marzouki

Le pape François a reçu jeudi dans la matinée en audience privée au Vatican le président tunisien, Moncef Marzouki. Les deux hommes se sont engagés en faveur du dialogue interreligieux, [...]

En Tunisie, Syphax vote Blanc

La compagnie aérienne Syphax Airlines a choisi comme nouveau patron Christian Blanc, ancien PDG d'Air France de 1993 à 1997.[...]

Tunisie : Kamel Morjane, la force tranquille

Respecté, compétent, homme de consensus s'il en est, l'ex-ministre des Affaires étrangères de Ben Ali, Kamel Morjane, hésite pourtant à briguer la magistrature suprême.[...]

Diplomatie : l'axe Tunis-Riyad passe par Paris

Alors que les Saoudiens s'intéressent à de grands projets en Tunisie, un axe diplomatico-économique semble se dessiner de plus en plus nettement entre Rabat, Tunis, Riyad et Paris.[...]

Le jeune homme retrouvé mort démembré en septembre à Paris était tunisien

Plusieurs sources concordantes ont affirmé, mardi, que le corps démembré retrouvé début septembre dans des sacs poubelles déposés en pleine rue à Villepinte, en[...]

Tunisie : "entreprise d'avenir" cherche partenaires

Co-organisée avec la France, la conférence « Investir en Tunisie : start up democracy » a rassemblé le 8 septembre Etats, institutions internationales et investisseurs. 22 projets  pour une[...]

"Investir en Tunisie" : grand oral pour le gouvernement de Mehdi Jomâa

Devant les acteurs majeurs du monde de l'économie, le gouvernement tunisien a entamé lundi, à Tunis, son grand oral du colloque "Investir en Tunisie, une start-up démocratie".[...]

Législatives tunisiennes : et si Mohamed Abbou créait la surprise ?

Transfuge du Congrès pour la République (CPR), parti qu'il cofonda en 2001 avec l'actuel président Moncef Marzouki, Mohamed Abbou pourrait créer la surprise lors des législatives du[...]

Cinéma : pas de "Blessure" pour Kechiche

Le réalisateur français Abdellatif Kechiche a été contraint d'ajourner le tournage en Tunsie de son prochain film. [...]

Tunisie : Ennahdha ne présentera pas de candidat à la présidentielle

Le parti islamiste Ennahdha, majoritaire à la Constituante tunisienne, a décidé dimanche de ne pas présenter de candidat à la présidentielle prévue le 23 novembre, a[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex