Extension Factory Builder
26/07/2011 à 12:17
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les emblèmes du parti, qui ne sont plus adaptés à son orientation, n'ont pas été discutés. Les emblèmes du parti, qui ne sont plus adaptés à son orientation, n'ont pas été discutés.

Le 6e Congrès extraordinaire du parti au pouvoir s'est achevé le 25 juillet à Brazzaville. Devant les critiques de sa base, qui accuse la direction de léthargie, l'ancienne formation marxiste-léniniste s'engage timidement sur la voie de la refondation.

C'est dans un décor dominé par le rouge de drapeaux frappés d'un marteau, d'une houe et de deux palmes que 1540 délégués ont assisté à la clôture, à Brazzaville, du 6e Congrès extraordinaire du Parti congolais du travail (PCT, la formation du président, Denis Sassou Nguesso). Dans l’assistance, des représentants du Parti du travail de Corée (du Nord), du Parti communiste chinois, du Parti communiste cubain et de quelques anciens partis marxistes-léninistes africains.

Ces assises sont l'aboutissement d'un audit interne réalisé il y a quelques mois et qui avait vu la base du PCT accuser la direction de léthargie. Dans la perspective des prochaines échéances électorales, spécialement les législatives de l'année prochaine, il fallait donc réagir pour relancer la machine et s'ouvrir à d'autres formations politiques et associations gravitant autour de la majorité présidentielle

Beaucoup s'attendaient à de profonds bouleversements dans les structures et le mode de fonctionnement du plus ancien parti du pays. Ils espéraient un apport massif de sang neuf et une ouverture tous azimuts aux alliés.

La nouveauté, c'est sans doute l’élection d'un secrétaire général, Pierre Ngolo, 57 ans, (en remplacement d’Edouard Ambroise Noumazalay, décédé en 2007) et d'un adjoint. Les femmes, qu’on espérait voir entrer en grand nombre dans les instances dirigeantes du parti, ne sont encore que faiblement représentées. Les trentenaires, quadragénaires et quinquagénaires sont arrivés en force, il est vrai, mais pas au point de faire trembler les anciens. Dans un souci d'équilibre et pour éviter une rupture brutale, ces derniers ont été subtilement ménagés. 

Le comité central a été légèrement dégraissé, passant de plus de 500 à 471 membres, tout comme le bureau politique, qui ne compte plus que 51 membres.

En ce qui concerne l'ouverture, une trentaine de partis et associations ont rejoint officiellement le PCT. « La redistribution des rôles n'est pas à la hauteur de nos attentes, mais ce n'est qu'un premier pas qui nous permettra de changer les choses de l'intérieur », estime un membre de l'une des anciennes composantes, assez influente, de la majorité présidentielle.

D'autre part, l'adhésion à la social-démocratie, idéologie du parti depuis l'abandon du socialisme scientifique, a été réaffirmée.

Ce 6e Congrès extraordinaire n'a pas été l'occasion de trouver des réponses à deux questions centrales de la vie du parti : sa dénomination et ses symboles, qui ne correspondent plus à son orientation actuelle. Ces préoccupations, fondamentales depuis de nombreuses années, n'avaient pas été inscrites à l'ordre du jour, pour éviter des tensions récurrentes. « Elles le seront sans doute lors d'un prochain congrès », laisse entendre un membre du parti.

___

Tshitenge Lubabu M. K., envoyé spécial à Brazzaville.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Le groupe indien Infosys change de tête(s)

Article pr�c�dent :
Algérie : gaz sous pression

Réagir à cet article

Congo (Brazzaville)

Assassinat de deux Congolais en France : un procès au goût d'inachevé

Assassinat de deux Congolais en France : un procès au goût d'inachevé

Un accusé absent condamné à 20 ans de prison, l'autre acquitté. Quatorze ans après l'assassinat mystérieux de deux Congolais en France, de nombreuses questions restent sans répons[...]

Congo : la fausse une de J.A. qui affole le web

Une fausse une de "Jeune Afrique" circule depuis vendredi sur les réseaux sociaux. Une manipulation que nous dénonçons avec la plus grande fermeté.[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Lutte contre Boko Haram : Sassou et Obiang en mission en Afrique de l'Ouest

Après le Ghana et le Nigeria mardi, les présidents congolais et équato-guinéen, Denis Sassou Nguesso et Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, se sont rendus au Tchad mercredi. But de ces trois visites de[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

TV 

Le Congolais Vérone Mankou est l'invité du magazine Réussite

Retrouvez le sommaire et la bande-annonce de l'émission Réussite, diffusée sur Canal + Ouest et Centre le 20 février. Une émission qui vous emmène du Tchad au Nigeria.[...]

L'Afrique centrale apporte son soutien à la lutte régionale contre Boko Haram

Les chefs d’État de la CEEAC se sont réunis lundi à Yaoundé, au Cameroun, pour élaborer une stratégie commune destinée à "éradiquer" Boko Haram. Ils[...]

Classement 2015 de RSF : Congo et Libye en baisse, Côte d'Ivoire et Tunisie en hausse

La liberté de la presse a connu une “régression brutale” en 2014 selon Reporters sans frontières (RSF) qui a publié jeudi son classement annuel 2015. La zone "Afrique du Nord -[...]

Théâtre : Sony Congo, pièce pour un mort bien vivant

Dans sa dernière création, le metteur en scène Hassane Kassi Kouyaté donne à réentendre un illustre méconnu, le Congolais Sony Labou Tansi.[...]

Standard & Poor's dégrade la note du Congo-Brazzaville

Standard & Poor’s a abaissé d'un cran la note de la République du Congo à "B", en raison de la chute des cours du pétrole dont les effets sur l’économie du pays[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110726111950 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110726111950 from 172.16.0.100