Extension Factory Builder
18/07/2011 à 14:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'ancien ministre de la Défense sud-africain Magnus Malan, le 7 mai 1997 au Cap. L'ancien ministre de la Défense sud-africain Magnus Malan, le 7 mai 1997 au Cap. © AFP

Le général Magnus Malan, ministre de la Défense sud-africain pendant plus d’une décennie sous l’apartheid, est décédé lundi à l’âge de 81 ans. Il s’était battu sans relâche contre l’octroi de droits aux Noirs.

En ce jour d’anniversaire de Nelson Mandela (il fête ce lundi ses 93 ans), c’est un de ses adversaires politiques qui s’est éteint : le général Magnus Malan.

Il était un « dur » du Parti national, la formation qui a mis en place le système de l’apartheid en Afrique du Sud. Devenu chef de l’armée en 1976, il prend en 1980 la tête du ministère de la Défense qu’il ne quitte qu’en 1991, alors que les négociations avec le Congrès national africain (ANC, le parti de Nelson Mandela) viennent d’être entamées. Jusqu'à sa retraite, prise discrètement peu avant les premières élections multiraciales de 1994, il se bat sans relâche contre l'octroi de tout droit politique aux Noirs.

Magnus Malan assume notamment publiquement le rôle joué par ses soldats dans des situations qui n’étaient pas de leur ressort : en 1984, il reconnaît que l'armée a secondé la police pour mater les troubles politiques, puis, en 1987, que les troupes sud-africaines ont participé à la guérilla contre le gouvernement angolais.

Un an plus tard, en 1988, il participe aux négociations devant aboutir à l'indépendance de la Namibie et au retrait des troupes cubaines et sud-africaines d'Angola, ce qui marquera l’apogée de sa carrière.

Massacres au Kwazulu-Natal

Son nom restera attaché à la guerre civile de basse intensité qui a lieu, à la fin des années 1980 et au début des années 1990, dans la province du Kwazulu-Natal. Des miliciens du parti zoulou Inkatha Freedom Party (IFP) de Mangosuthu Buthelezi et des militants de l’ANC se livrent à des affrontements sanglants. L’ANC accuse alors le gouvernement sud-africain de soutenir l’IFP en sous-main pour le déstabiliser.

En 1990, les premières accusations sur la responsabilité de Magnus Malan dans les opérations paramilitaires surgissent. Après les révélations sur le financement de l’IFP par le pouvoir, il est muté du ministère de la Défense à celui des Affaires forestières.

Jugé pour avoir implicitement approuvé un massacre de civils perpétré en 1987 au Kwazulu, Magnus Malan est finalement acquitté en 1996, alors que l’ANC est arrivé au pouvoir deux ans plus tôt.

Il s’est éteint à l’âge de 81 ans, laissant une épouse, « avec qui il était marié depuis 49 ans, ainsi que trois enfants et neuf petits-enfants », a indiqué sa famille dans un communiqué.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique du sud

Afrique du Sud : le striptease annoncé de Julius Malema

Afrique du Sud : le striptease annoncé de Julius Malema

Pour le leader populiste sud-africain Julius Malema, c’est "tenue d'ouvrier ou tenue d’Adam". Puisque le parlement lui interdit le port d’un vêtement d’ouvrier au sein de l’hé[...]

CAN 2015 : L'Algérie et le Ghana arrachent leur ticket pour les quarts

L'Algérie, très vite devant au score face au Sénégal, n'a jamais tremblé et assume son statut de favori grâce à son succès (2-0). Les Sénégalais d'Alain Giresse,[...]

Afrique du Sud : nu au Parlement, l'étonnante menace de Julius Malema

Dans le numéro du quotidien "The Star" de ce lundi, Julius Malema, ancien enfant terrible de l'ANC, menace de siéger nu au Parlement si le nouveau règlement intérieur de l'hymicycle[...]

CAN 2015 : Le Sénégal arrache un point précieux

Le Sénégal a été tenu en échec par les Bafana Bafana (1-1) vendredi 23 janvier à Mongomo lors de la deuxième journée de la phase de poule. Menés au score dès le[...]

CAN 2015 : le retour des Bafana Bafana sur le devant de la scène

Au sommet du football continental à la fin des années 90, la sélection sud-africaine revient doucement sur le devant de la scène après une traversée du désert de 10 ans.[...]

Afrique du Sud : violences xénophobes, que se passe-t-il à Soweto ?

La nation Arc-en-Ciel revit les douloureux souvenirs des émeutes des sombres heures de l’Apartheid dans le township populaire de Soweto. Depuis lundi des boutiques tenues par des commerçants étrangers[...]

CAN 2015 : L'Algérie brise la malédiction

Les Fennecs ont dominé l'Afrique du Sud lundi soir (3-1) dans le deuxième match du groupe C. C'est la première fois que l'Algérie remporte son match d'ouverture de la CAN depuis 1990, et la[...]

Afrique du Sud : sur Twitter, l'ancienne assistante de Mandela attaque Jacob Zuma et dérape

Zelda la Grange, ancienne assistante personnelle de Nelson Mandela, a dû s’excuser après avoir dit sur Twitter qu’elle sentait que les Blancs n’étaient pas les bienvenus en Afrique du Sud.[...]

Foot : le top 10 des joueurs à suivre pendant la CAN 2015

Déjà connus ou en quête de reconnaissance, certains joueurs vont profiter de la CAN 2015 pour tenter de frapper les esprits. Jeune Afrique en a sélectionnés dix, toutes nationalités[...]

Testament de Madiba : Winnie Madikizela-Mandela perd une manche

La justice a débouté mardi Winnie Madikizela-Mandela de sa plainte visant à interdire la tenue d’une réunion de la famille Mandela, vendredi, dans la propriété familiale de Qunu.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110718121618 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110718121618 from 172.16.0.100