Extension Factory Builder
15/07/2011 à 11:53
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Blaise Compaoré souhaite briguer un nouveau mandat en 2015 Blaise Compaoré souhaite briguer un nouveau mandat en 2015 © AFP

Un comité chargé de proposer des réformes politiques au Burkina Faso a échoué à s'accorder sur une révision de la Constitution qui permettrait au président Blaise Compaoré de briguer un nouveau mandat en 2015. Autre point de désaccord, l'abolition de la peine de mort.

La révision consititutionnelle qui permettrait au président Blaise Compaoré de briguer un nouveau mandat en 2015 n'est pas encore entérinée. Le Conseil consultatif sur les réformes politiques (CCRP), chargé de proposer des réformes politiques au Burkina Faso, a échoué à s'accorder sur le maintien ou la relecture de l'article 37 de la Constitution, a déclaré son rapporteur général Marc Somda à la clôture des travaux à Ouagadougou.

Les partisans du chef de l'État demandent la révision de cet article pour lui permettre de briguer sa succession au terme de ce qui est pour l'instant son dernier mandat légal. La constitution limite depuis 2002 à deux le nombre de mandat. Au pouvoir depuis 1987, Blaise Campaoré a été réélu en 1998, 2005 et fin 2010.

Le CCRP a été mis en place par Blaise Compaoré à la suite de la crise sociale sans précédent, marquée en particulier par de nombreuses mutineries de militaires, à laquelle le Burkina a été confronté de février à juin. Il avait été boycotté par les principaux partis d'opposition, les grandes organisations de la société civile et les centrales syndicales depuis son lancement le 23 juin.

Pas d'accord sur l'abolition de la peine de mort

Le Premier ministre Luc Adolphe Tiao a cependant souligné que les conclusions du comité ne sont pas définitives. La réflexion et le débat se poursuivront pour les points qui n'auront pas fait l'objet de consensus, a-t-il dit. Les conclusions du comité doivent être débattues dans les treize régions du pays avant des assises nationales promises d'ici la fin de l'année.

Autre point de désaccord pour les membres du CCRP, l'abolition de la peine de mort encore en vigueur dans le pays. Le comité s'est en revanche entendu sur la création d'un Sénat et le renforcement des pouvoirs du Premier ministre, ainsi que la limitation entre 35 et 70 ans de l'âge des candidats à la présidentielle.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Burkina Faso

L'analyse des boîtes noires du vol AH 5017 pourrait prendre 'plusieurs semaines'

L'analyse des boîtes noires du vol AH 5017 pourrait prendre "plusieurs semaines"

Selon Frédéric Cuvillier, secrétaire d'État français aux transports, l'analyse des boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé jeudi dernier au Mali "[...]

Vol AH 5017 : les deux boîtes noires transférées à Paris

Les deux boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé au Mali ont été transférées dimanche soir de Bamako à Paris, où elles doivent être[...]

Vol AH 5017 : les enquêteurs au travail

Les experts enquêtant sur le crash d'un avion d'Air Algérie dans le nord du Mali poursuivaient dimanche leur travail dans une zone d'accès difficile où l'appareil s'est désintégré[...]

Vol AH 5017 : rien que des débris sur la scène du crash

Une vision à peine soutenable sur la scène du crash de l'avion d'Air Algérie au Mali : "des petits morceaux, pas grand-chose pour reconnaître un avion", lance un Burkinabè,[...]

Vol AH 5017 : Blaise Compaoré reçoit une délégation des familles des victimes

Blaise Compaoré et son chef d'état major, le général Gilbert Dienderé, se sont rendus vendredi après-midi au Mali, sur la zone du crash du vol AH 5017. Une délégation des[...]

Crash du vol AH5017 : la deuxième boîte noire retrouvée, les enquêteurs attendus sur place

Au lendemain de la découverte de la première boîte noire de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé dans le nord du Mali, des experts de l'ONU ont retrouvé la seconde samedi sur le[...]

Le 4 août 1984, Thomas Sankara rebaptisait la Haute-Volta en Burkina Faso

Il y a trente ans, le 4 août 1984, Thomas Sankara renommait l'ancienne Haute-Volta en Burkina-Faso, le "Pays des hommes intègres". Un changement de nom officiel et très symbolique, destiné[...]

Crash du vol AH5017 : l'enquête associera plusieurs pays

Le détachement militaire français dépêché dans le nord du Mali sur le lieu du crash du vol Ouaga-Alger AH 5017 a retrouvé vendredi la boîte noire du DC-9 affrété par Air[...]

L'épave "désintégrée" du vol AH5017 localisée vers Gossi dans le nord du Mali

L'état-major de l'armée burkinabè a annoncé dans la nuit de jeudi à vendredi avoir localisé dans le nord du Mali l'épave "désintégrée" du DC9[...]

Crash du vol AH5017 : pour Hollande, "tout laisse penser que cet avion s'est écrasé au Mali"

L'avion de la compagnie Air Algérie, disparu cette nuit alors qu'il faisait route vers Alger, a été victime d'un crash, selon un officiel de l'aviation algérienne. Les recherches se poursuivaient jeudi[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers