Extension Factory Builder
15/07/2011 à 11:53
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Blaise Compaoré souhaite briguer un nouveau mandat en 2015 Blaise Compaoré souhaite briguer un nouveau mandat en 2015 © AFP

Un comité chargé de proposer des réformes politiques au Burkina Faso a échoué à s'accorder sur une révision de la Constitution qui permettrait au président Blaise Compaoré de briguer un nouveau mandat en 2015. Autre point de désaccord, l'abolition de la peine de mort.

La révision consititutionnelle qui permettrait au président Blaise Compaoré de briguer un nouveau mandat en 2015 n'est pas encore entérinée. Le Conseil consultatif sur les réformes politiques (CCRP), chargé de proposer des réformes politiques au Burkina Faso, a échoué à s'accorder sur le maintien ou la relecture de l'article 37 de la Constitution, a déclaré son rapporteur général Marc Somda à la clôture des travaux à Ouagadougou.

Les partisans du chef de l'État demandent la révision de cet article pour lui permettre de briguer sa succession au terme de ce qui est pour l'instant son dernier mandat légal. La constitution limite depuis 2002 à deux le nombre de mandat. Au pouvoir depuis 1987, Blaise Campaoré a été réélu en 1998, 2005 et fin 2010.

Le CCRP a été mis en place par Blaise Compaoré à la suite de la crise sociale sans précédent, marquée en particulier par de nombreuses mutineries de militaires, à laquelle le Burkina a été confronté de février à juin. Il avait été boycotté par les principaux partis d'opposition, les grandes organisations de la société civile et les centrales syndicales depuis son lancement le 23 juin.

Pas d'accord sur l'abolition de la peine de mort

Le Premier ministre Luc Adolphe Tiao a cependant souligné que les conclusions du comité ne sont pas définitives. La réflexion et le débat se poursuivront pour les points qui n'auront pas fait l'objet de consensus, a-t-il dit. Les conclusions du comité doivent être débattues dans les treize régions du pays avant des assises nationales promises d'ici la fin de l'année.

Autre point de désaccord pour les membres du CCRP, l'abolition de la peine de mort encore en vigueur dans le pays. Le comité s'est en revanche entendu sur la création d'un Sénat et le renforcement des pouvoirs du Premier ministre, ainsi que la limitation entre 35 et 70 ans de l'âge des candidats à la présidentielle.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Burkina Faso

Burkina-France : Michel Kafando en visite à Paris début mai

Burkina-France : Michel Kafando en visite à Paris début mai

Le président de transition burkinabè, Michel Kafando, doit effectuer sa première visite en France dans les prochains jours. Il sera reçu à l’Élysée par François Holla[...]

Burkina : des milliers de manifestants en faveur du nouveau code électoral

Des milliers de personnes ont manifesté samedi à Ouagadougou en faveur du nouveau code électoral, qui exclut des prochaines élections d'octobre les partisans de l'ancien président Blaise[...]

Annick Girardin, première ministre française en visite au Burkina depuis la chute de Compaoré

Annick Girardin, la secrétaire d’Etat française au Développement et à la Francophonie arrive ce samedi le 25 avril à Abidjan, première étape d’une tournée en[...]

Élections : la carte interactive de la biométrie en Afrique

En Afrique comme ailleurs, les élections riment parfois avec fraudes ou, tout au moins, soupçons de votes multiples, de bourrages d'urnes et de manipulations en tous genres... Alors, pour réconcilier les[...]

Burkina Faso : code électoral sous surveillance

Les conséquences de l'adoption du nouveau code électoral burkinabè - qui exclut des prochaines consultations présidentielle et législatives les partisans de Blaise Compaoré - sont[...]

Burkina Faso : l'affaire Thomas Sankara, chronique d'un déni de justice

Alors que l'enquête vient d'être relancée par la justice militaire du Burkina, retour sur dix-huit années de blocages judiciaires autour de l'assassinat de Thomas Sankara.[...]

Présidentielle burkinabè : la veuve de Sankara, dernière chance des sankaristes ?

Les mouvements sankaristes burkinabè tenteront-ils un coup de poker, en désignant la veuve de Thomas Sankara candidate à la présidentielle d’octobre ? Ou le coup de théâtre se[...]

Burkina : Mariam Sankara bientôt de retour à Ouagadougou ?

Selon plusieurs sources, Mariam Sankara se rendra dans les prochaines semaines au Burkina.[...]

Burkina : trois ex-ministres de Compaoré sortent de prison, un autre y entre

Selon des sources judiciaires et sécuritaires burkinabè, trois anciens ministres de Blaise Compaoré, interpellés pour des malversations présumées, ont été remis mardi en[...]

Burkina Faso : Djibrill Bassolé, ou l'art du rebond

À Ouagadougou, les ambitions présidentielles de l'ancien ministre ne sont un secret pour personne. Rencontre avec un homme qui a presque réussi à faire oublier qu'il avait été un[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110715095947 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110715095947 from 172.16.0.100