Extension Factory Builder
14/07/2011 à 12:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Poumon de l`économie ivoirienne - Le port autonome d'Abidjan. Poumon de l`économie ivoirienne - Le port autonome d'Abidjan. © Vincent Fournier pour J.A

À nouveau sécurisé, le port d’Abidjan, qui collectait 90% des ressources douanières de la Côte d’Ivoire avant la crise, espère un retour rapide du trafic en provenance de l’Afrique de l’Ouest. Le problème pourrait désormais se situer en amont, sur les routes ivoiriennes.  

Il est le poumon de l’économie ivoirienne. Pour se remettre à respirer normalement, le port d’Abidjan, dont s’étaient détournés les utilisateurs en raison de la crise post-électorale demande aux opérateurs économiques d’Afrique de l’Ouest de revenir.

« Nous avons besoin de vous »

Mercredi à Ouagadougou, le commandant du port, Philippe Abou Yao, a exhorté des responsables des chargeurs, des chambres de commerce et d’opérateurs économiques du Burkina Faso, du Mali et du Niger, à « ne pas avoir peur ».

Nous avons besoin de vous pour dynamiser le port », a-t-il lancé à l’occasion d’une réunion, sur la sécurité dans les ports d’Afrique et des Canaries.

Les opérateurs économiques ouest-africains avaient délaissé le port d’Abidjan pendant la crise post-électorale en Côte d’Ivoire de fin 2010 à avril 2011, après que celui-ci, principal débouché pour les pays continentaux d’Afrique de l’Ouest, ait fait l’objet d’un embargo de l’Union européenne. Philippe Abou Yao assure qu’ « au niveau de la sécurité au port d’Abidjan, (…) tout est redevenu normal ».

Rackets et barrages sur la route du port

Selon le commandant, le trafic - qui apportait quelque 90% des recettes douanières de la Côte d’Ivoire avant la crise - n’est plus très loin de son niveau normal...

« Juste après la crise post-électorale, on enregistrait deux navires à l’entrée par jour, aujourd’hui on enregistre une entrée de sept à huit navires par jour. En temps normal, nous faisons huit à neuf navires », a-t-il précisé.

« Le port d’Abidjan ne fait plus peur, a souligné le directeur général du Conseil burkinabè des chargeurs, Ali Traoré. Mais les opérateurs économiques déplorent les tracasseries et les nombreux rackets dans les corridors routiers ».

Ce à quoi a répondu Philippe Abou Yao : « Le gouvernement a tenu à diminuer les barrages sur les routes et a mis en place une police anti-racket pour rassurer les pays de l’hinterland ». (avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique de l'Ouest

Basketball : exploit du Sénégal face à la Croatie

Basketball : exploit du Sénégal face à la Croatie

Le Sénégal a réussi le plus grand exploit de son histoire en battant la Croatie (77-75), l'un des candidats au podium, à la Coupe du monde messieurs de basket, lundi à Séville.[...]

Ebola : les ministres ouest-africains de la Santé se réunissent à Accra

Pour tenter de mettre un terme à la progression de l’épidémie de fièvre hémorragique due au virus Ebola en Afrique de l’Ouest, les ministres de la Santé des pays de la[...]

Ebola : inquiète des conséquences économiques, la BAD va mobiliser 150 millions de dollars

Après avoir octroyé 60 millions de dollars à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), pour lutter contre l’épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, la Banque africaine de[...]

Côte d'Ivoire : la commune du Plateau se fait noter

La commune du Plateau est devenue la deuxième collectivité locale d’Afrique occidentale francophone, après la ville de Dakar, à se faire noter par Bloomfield Investments.[...]

Ebola : pour la première fois, un expert de l'OMS touché par la maladie

Un expert de l'Organisation mondiale de la santé, opérant en Sierra Leone pour lutter contre l'épidémie d'Ebola, a contracté le virus à l'origine de la fièvre hémorragique,[...]

Ebola : ONU et OMS promettent des moyens sans précédent contre une épidémie "exceptionnelle"

L'ONU et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont promis samedi des moyens "sans précédent" au Liberia pour faire face à la propagation foudroyante du virus Ebola, qui menace les acquis[...]

Ebola : stopper la progression de l'épidémie "prendra 6 à 9 mois", selon l'OMS

L'épidémie d'Ebola a atteint une telle vitesse de propagation qu'il faudra de six à neuf mois pour l'arrêter, a prévenu vendredi un haut responsable de l'Organisation mondiale de la santé[...]

Ebola : l'Afrique du Sud ferme ses frontières avec la Guinée, le Sierra Leone et le Liberia

Les pays africains prennent progressivement des mesures contre l'épidémie d'Ebola en cours en Afrique de l'Ouest. Jeudi, l'Afrique du Sud a ainsi déclaré qu'elle fermait ses frontières avec la[...]

Stanislas Zézé : "La notation de la Côte d'Ivoire a rassuré les entreprises locales"

Stanislas Zézé, PDG de Bloomfield Investment, et Jean-Paul Tonga, directeur des opérations de l'agence de notation basée à Abidjan, reviennent pour "Jeune Afrique" sur l'impact du[...]

Ebola : trois médecins africains soignés par le ZMapp récupèrent de façon "remarquable"

Alors que le bilan s'aggrave, une lueur d'espoir apparaît peut-être en ce qui concerne l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest. Mardi, le ministre libérien de l'Information a annoncé que[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex