Extension Factory Builder
12/07/2011 à 09:23
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'ancien secrétaire général du MLC François Muamba. L'ancien secrétaire général du MLC François Muamba. © audoin Mouanda pour J.A.

François Muamba, l’ex-numéro 2 du Mouvement de libération du Congo (MLC) de Jean-Pierre Bemba, a annoncé la création de sa propre plateforme d’opposition. Il n’exclut pas de se présenter à l’élection présidentielle du mois de novembre.

Un prétendant de plus dans la course à l’élection présidentielle congolaise ? François Muamba, l’ancien secrétaire général du Mouvement de libération du Congo (MLC) ne fait en tout cas plus mystère de ses ambitions.

Dimanche, l’ancien numéro 2 du parti de Jean-Pierre Bemba, l’ancien vice-président congolais détenu par la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye, a annoncé la création de sa propre plateforme d’opposition : l'Alliance pour le développement et la République (ADR).

« Je suis présidentiable. Je ne voudrais pas donner dans la fausse modestie », a-t-il confié peu de temps après à la radio française RFI.

« Si je suis reconnu comme le meilleur [de l'opposition pour la présidentielle], pourquoi pas être candidat », a-t-il encore déclaré.

François Muamba avait été déchu de son poste de secrétaire général du MLC au mois d’avril, pour avoir voulu prendre la place de Jean-Pierre Bemba en son absence. Ancien ministre de l’Économie (sous Mobutu), il avait rejoint le MLC, milice devenue parti politique après la seconde guerre en RDC en 2002.

Confusion dans l'opposition

« L'ADR entend rassembler ceux qui refusent un Congo qui mendie à genoux la jouissance de ses propres ressources et sont déterminés à transcender les clivages politiciens pour privilégier l'intérêt général, et doter la République Démocratique du Congo d'une réelle capacité de gouvernance », a-t-il déclaré avec l’annonce de la création de sa plateforme.

« Dans l'opposition (...) nous n'arrivons pas à offrir à notre peuple une image cohérente d'une force capable de générer le changement attendu par l'immense majorité des Congolais », a ajouté François Muamba.

À court terme, la création de ce mouvement ne devrait toutefois qu’ajouter à la confusion dans l’opposition congolaise. Celle-ci comportait déjà deux principaux candidat déclarés : l’opposant historique Etienne Tshisekedi, et l’ancien président de l’Assemblée nationale Vital Kamerhe. Jean-Pierre Bemba n’a pour sa part pas renoncé à se présenter, en dépit de sa détention aux Pays-Bas.

Face à une opposition qui ne s’entend toujours pas sur une candidature unique, le président sortant Joseph Kabila reste le mieux placé, en particulier depuis l’adoption d’un mode de scrutin à un tour pour l’élection présidentielle, qui devrait lui permettre de profiter des divisions de l’opposition. (avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
ONU : un "Lula boy" à la FAO

Article pr�c�dent :
Banques : le Sud vire en tête

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : Félix Tshisekedi au congrès du PS français

RDC : Félix Tshisekedi au congrès du PS français

Félix Tshisekedi devrait représenter son parti au Congrès du PS français, à Poitiers, du 5 au 7 juin.[...]

RDC : tout savoir sur le nouveau dialogue entre Kabila et l'opposition

Moins de deux ans après les "concertations nationales", le président congolais, Joseph Kabila, se dit ouvert à un nouveau dialogue avec l'opposition. Testez notre application pour faire le point sur[...]

RDC : le Pr. Muyembe récompensé en France pour ses travaux sur le virus Ebola

La Fondation Christophe et Rodolphe Mérieux a attribué mardi un prix au virologue congolais Jean-Jacques Muyembe. Une distinction pour récompenser ses recherches sur le virus Ebola qui ont permis la mise au[...]

RDC - Félix Tshisekedi : "Je n'irai pas à la mangeoire"

À Kinshasa, il a créé la surprise. Félix Tshisekedi a accepté le principe d'un dialogue avec le président Joseph Kabila. Il s'en explique pour "Jeune Afrique".[...]

RDC 

RDC - Ève Bazaiba (MLC) : "Je ne trahirai pas Bemba"

Elle militait aux côtés d'Étienne Tshisekedi. Puis, en 2006, elle a rejoint le leader du MLC, dont elle est désormais le bras droit et à qui elle vient de rendre visite dans sa prison de[...]

RDC - Tueries à Beni : évêques et élus de l'Est montent au créneau

Face à la persistance des tueries à Beni, des évêques officiant dans l'est de la RDC ont accusé ce weekend Kinshasa de "laisser pourrir la situation". Ils ont été rejoints[...]

RDC : Patrice Carteron rempile avec le TP Mazembe

En fin de contrat avec le TP Mazembe, Patrice Carteron va finalement prolonger son aventure à la tête des Corbeaux. Avec comme objectif principal la reconquête de la Ligue des Champions.[...]

RDC : deux morts à Beni, les tueries se poursuivent

Depuis octobre, plus de 350 personnes ont été tuées à Beni, dans l'est de la RDC. Dans le même territoire, une nouvelle embuscade attribuée aux ADF a fait jeudi deux morts.[...]

CPI : le procès de Jean-Pierre Bemba s'ouvrira le 29 septembre

La Cour pénale internationale a annoncé vendredi que le procès du Congolais Jean-Pierre Bemba s'ouvrirait le 29 septembre.[...]

RDC : l'UDPS favorable au dialogue proposé par Kabila

L'UDPS, formation d'opposition très affaiblie, estime que le dialogue avec l'administration Kabila "doit mener à de bonnes élections".[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers