Extension Factory Builder
06/07/2011 à 14:29
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une femme et ses enfants au camp de réfugiés de Dadaab, le 5 juillet 2011 au Kenya. Une femme et ses enfants au camp de réfugiés de Dadaab, le 5 juillet 2011 au Kenya. © AFP

La sécheresse qui touche la Somalie, l’Éthiopie et le Kenya pourrait mener « à une tragédie humaine aux proportions inimaginables ». Les scènes insoutenables se multiplient dans des camps de réfugiés débordés.

Même lorsqu’ils atteignent enfin les camps de réfugiés au Kenya et en Ethiopie, les enfants somaliens, contraints à l’exil par la famine, sont parfois déjà trop affaiblis pour s’en sortir. Et c’est sans compter tous ceux qui ont perdu la vie sur la route...

Le constat est effroyable. Selon le Haut commissaire de l’ONU pour les réfugiés, Antonio Guterres, la sécheresse qui touche actuellement la Somalie, le sud de l’Éthiopie et le Nord du Kenya, pourrait mener « à une tragédie humaine aux proportions inimaginables ».

12 millions de personnes touchées

C’est le pire épisode climatique du genre depuis 60 ans et, combiné à la violence et l’instabilité politique en Somalie, il risque de mener à l’une des crises humanitaires les plus dramatiques, dans une région où celles-ci sont déjà tristement fréquentes. La proximité avec la précédente sécheresse, qui date d’il y a deux ans et dont la région ne s’est jamais véritablement remis, explique d’ailleurs en partie l’ampleur de celle de cette année.

Dans la Corne de l’Afrique, plus de 12 millions de personnes sont touchées par la crise alimentaire, selon la Croix-rouge. D’après le Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) environ la moitié des enfants arrivants dans les camps de réfugiés situés en Ethiopie souffrent de malnutrition. « C’est tellement extrême, a expliqué Melissa Fleming, porte-parole du HCR. Nos employés disent qu’ils n’ont jamais vu de tel. » « Le plus tragique pour nous, c’est de constater que des enfants arrivent si affaiblis qu’en dépit de nos soins d’urgence [...] ils meurent dans les 24 heures », s’est-elle alarméé.

Selon les estimations du HCR, un quart des Somaliens ont dû quitter leur foyer pour d’autres régions ou pour l’étranger. 400 000 d’entre eux, dont au moins 30 000 de plus au cours du seul mois de juin, sont réfugiés au camp de Dadaab, situé dans le Nord du Kenya, à 80 kilomètres de la frontière somalienne, le plus grand camp de réfugiés au monde.

Un camp de 20 000 places a récemment été ouvert dans le sud-est de l’Éthiopie, mais il a déjà presque atteint sa capacité maximale, et d’autres ouvertures sont prévues. Les besoins sont urgents et massifs, affirme l’organisation qui en appelle aux donneurs individuels.

Mais l’Éthiopie, qui accueille, avec son voisin kényan, un large flot de réfugiés, n’est pas épargnée. Selon des responsables d’organisations humanitaires, un demi-million de têtes de bétail auraient été perdues du fait de la sécheresse dans ce pays. (avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique de l'Est

La 'banque mobile' africaine débarque en Europe

La "banque mobile" africaine débarque en Europe

Après avoir révolutionné les pratiques bancaires en Afrique à travers sa filiale kényane Safaricom, Vodafone va développer la solution M-Pesa en Roumanie. Le premier jalon d'une exportat[...]

Lutte anticorruption en Ouganda : les "lundis noirs" de Kampala

Pour combattre la corruption qui mine la vie des Ougandais et assèche les finances publiques, l'ONG locale ActionAid Uganda organise depuis fin 2012, chaque premier lundi du mois, le "Black Monday". Cette[...]

Soudan du Sud : fusillade autour d'une caserne de Djouba

De violents affrontements aux causes encore incertaines se sont produits mercredi aux abords d'une caserne militaire de la capitale du Soudan du Sud, un pays en proie à un sanglant conflit armé depuis[...]

Ouganda : tirs groupés contre la nouvelle loi anti-homosexuels

Le chef de l'opposition ougandaise, Kizza Besigye, a critiqué mercredi la loi de pénalisation accrue de l'homosexualité promulguée lundi par le président, estimant que l'homosexualité[...]

Ahmed Mahamoud Silanyo : "Le Somaliland s'en sort très bien"

À l'occasion d'un récent passage à Paris, "Jeune Afrique" a rencontré Ahmed Mahamoud Silanyo. Cet ancien opposant a été élu président du Somaliland en 2010 lors[...]

Soudan du Sud : le deuxième cycle de négociations est lancé à Addis-Abeba

Le gouvernement et les rebelles sud-soudanais, en guerre depuis la mi-décembre, ont annoncé le report de leur rencontre prévue lundi à Addis-Abeba pour de un deuxième cycle de négociations[...]

Soudan du Sud : les pays d'Afrique de l'Est approuvent l'envoi de troupes

L'Autorité intergouvernementale pour le développement (Igad), qui regroupe sept pays d'Afrique de l'Est, s'est prononcée mercredi pour l'envoi de troupes au Soudan du Sud. Cette force devrait veiller[...]

À Mombasa, le thé noir se négocie à prix d'or

Plaque tournante de la filière en Afrique de l'Est, Mombasa voit l'excellente production rwandaise atteindre des valeurs records.[...]

Kenya Airways et Air Côte d'Ivoire se rapprochent

Le président de Kenya Airways est en visite à Abidjan pour discuter d'éventuels partenariats avec le patron de la compagnie nationale ivoirienne. Une visite organisée par Air France-KLM, qui est[...]

Matibabu, l'application mobile qui traque le paludisme

 L'application "Matibabu" développée par des étudiants ougandais permet de diagnostiquer le paludisme sans passer par la case "laboratoire".[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers