Extension Factory Builder
29/06/2011 à 09:20
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L’épave d’un véhicule incendié devant l’enseigne de la Senelec, le 28 juin. L’épave d’un véhicule incendié devant l’enseigne de la Senelec, le 28 juin. © AFP

Le gouvernement sénégalais à mis en garde les émeutiers mardi, vingt-quatre heures après les violentes émeutes contre les coupures de courant à Dakar, se disant prêt à employer la force. La venue du président sénégalais Abdoulaye Wade au sommet de l'Union africaine à Malabo semble compromise.

Vingt-quatre heures après les émeutes contre les coupures d’électricité, le gouvernement sénégalais réagit. Mardi soir, le ministre sénégalais de l’Intérieur Ousmane Ngom a affirmé à la RTS (Radio télévision sénégalaise, publique) que « les forces de défense et de sécurité ont été instruites de se déployer partout où besoin sera pour rétablir l'ordre et réprimer avec la dernière énergie et tous les moyens nécessaires ces actes de pillage et de vandalisme ».

Dans la nuit de lundi à mardi, des violences ont blessé au moins quatre personnes à Dakar. Des manifestants avaient bloqué des voies par des barrages de fortune ou des feux, qui ont touché plusieurs bâtiments publics, malgré des interventions par endroits des forces de l'ordre.

Dix agences de la Senelec détruites

Un groupement privé de transporteurs a annoncé trois agents blessés et « 44 bus cassés », tandis qu’un témoin a raconté qu'un gardien d'une résidence a été blessé par des pilleurs, selon des témoignages diffusés par la RTS.

Depuis cinq jours, dix des agences de la Senelec (compagnie nationale d’électricité) ont été détruites à Dakar et ses banlieues, ainsi qu'à Keur Massar, Mbour et Thiès (est de la capitale), selon un responsable de la société.

« Des enquêtes sont déjà ouvertes pour identifier les auteurs et les mettre hors d'état de nuire », a ajouté Ousmane Ngom.

Annulation du déplacement de Wade à Malabo ?

Le président sénégalais Abdoulaye Wade ne devrait pas se rendre au sommet de l’Union africaine à Malabo (Guinée équatoriale), qui doit débuter jeudi, selon des sources concordantes, même si, selon un responsable à la présidence, rien n'est encore arrêté à ce sujet.

Le porte-parole de la présidence, Serigne Mbacké Ndiaye, a également pris la parole mardi soir pour exhorter les populations à circuler « en toute quiétude », assurant que « les forces de sécurité contrôlent et maîtrisent parfaitement la situation ».

Le retrait de la candidature de Wade : nouvelle revendication

Jeudi 23 juin, il avait déjà été la cible d’une manifestation réclamant le retrait de son projet de révision constitutionnelle. Celui-ci prévoyait l'élection simultanée d'un président et d'un vice-président avec un minimum de 25 % des voix au premier tour dès février 2012.

Le projet a depuis été retiré, mais mardi soir, le « Mouvement du 23 juin », coalition de partis d'opposition et d'organisations de la société civile, a appelé à la poursuite des manifestations contre la candidature d’Abdoulaye Wade en 2012. Cette revendication est reprise par d’autres membres de la société civile, dont les chanteurs Youssou Ndour et Didier Awadi. (avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

Ebola atteint le Sénégal, un quartier de Monrovia sort de l'isolement

Ebola atteint le Sénégal, un quartier de Monrovia sort de l'isolement

Le Liberia doit lever samedi matin la quarantaine d'un quartier de la capitale, 10 jours après avoir imposé son isolement face à la progression de l'épidémie d'Ebola, qui touche désormais [...]

Sénégal : Mamadou Jean-Charles Tall, une mosquée et un manifeste

"La mosquée de Donaye (dans la vallée du fleuve Sénégal) doit être une sorte de manifeste. Au-delà de son caractère religieux, de l'impératif fonctionnel, elle[...]

Ebola : premier cas officiellement confirmé au Sénégal

La ministre sénégalaise de la Santé, Awa Marie Coll Seck, a officiellement confirmé au cours d'une conférence de presse, vendredi, le premier cas de fièvre hémorragique Ebola dans[...]

Braconnage en Afrique : Bring back our elephants !

Malgré les arrestations, le braconnage menace l'espèce. En Asie et au Moyen-Orient, l'ivoire vaut de l'or. Du Darfour au Congo, il finance les groupes armés.[...]

Coupe du monde de basket-ball : que peuvent faire les Africains ?

À partir du 30 août, trois équipes africaines participent à la Coupe du monde de basket-ball, en Espagne. Si les Américains sont favoris, et que les Espagnols espèrent également[...]

RDC - Affaire Chebeya : plainte contre Mwilambwe confirmée au Sénégal

À la suite de la plainte déposée par la FIDH et les familles des victimes dans l'affaire Chebeya début juin, la justice sénégalaise a ouvert mardi une information judicaire à[...]

Assane Dioma Ndiaye : "La CREI viole les principes élémentaires des droits de la défense"

Le président de la Ligue sénégalaise des droits humains voit dans le procès du fils de l'ancien président un "règlement de comptes" orchestré par le régime[...]

Sénégal : colère sur le campus de Dakar

La tension qui régnait depuis des mois à l'université de Dakar est montée d'un cran, le 14 août, avec la mort d'un étudiant lors d'une intervention musclée des forces de[...]

Sénégal : la CREI refuse de laisser partir Bibo Bourgi

La Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI) a refusé à l'homme d'affaires Bibo Bourgi, considéré comme le principal complice de Karim Wade, d'aller se faire soigner en France[...]

Sénégal : l'opposant Samuel Sarr arrêté pour offense au chef de l'État

L’opposant et ex-ministre sénégalais de l'Énergie Samuel Sarr, proche de l’ancien président Abdoulaye Wade, a été inculpé et emprisonné pour offense au chef de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex