Extension Factory Builder
15/06/2011 à 18:20
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Paul Le Guen est le choix numéro 1 de la FAF pour diriger la sélection algérienne. Paul Le Guen est le choix numéro 1 de la FAF pour diriger la sélection algérienne. © AFP

Annoncé un peu vite à Oman, Paul Le Guen (47 ans) serait selon nos informations la priorité de la Fédération Algérienne de Football (FAF), à la recherche d’un sélectionneur depuis la démission d’Abdelhak Benchikha le 4 juin dernier. Mais d’autres candidats prestigieux sont en lice.

Le président de la Fédération algérienne de football (FAF) ne se rendra pas en France cette semaine pour rencontrer les potentiels candidats à la succession d’Abdelhak Benchikha, démissionnaire au soir de la défaite de l’Algérie au Maroc (0-4) le 4 juin dernier en qualifications pour la CAN 2012.

Joint par jeuneafrique.com, Mohamed Raouraoua l’a confirmé mercredi. « Je ne verrai personne cette semaine, contrairement à ce qui a été écrit. Nous avons reçu environ 50 candidatures, ce qui m’a étonné. Cela prouve que l’Algérie reste attractive. Mais nous n’allons pas nous précipiter pour désigner notre nouveau sélectionneur », a assuré le président de la FAF.

« Une commission ad hoc [composée du vice-président de la FAF, Mohamed Mecherara,  des membres du bureau fédéral, Ali Atoui, Ali Fergani, Abdelhafid Tasfaout et du directeur technique national par intérim, Boualem Laroum, NDLR] a été constituée afin de travailler sur cet important dossier. À partir du 20 juin prochain, nous dégagerons une liste avec quelques noms [sans doute cinq, NDLR], et nous rencontrerons ces entraîneurs. »

Ni Domenech ni Troussier

Le verdict devrait tomber début juillet, le temps pour les décideurs algériens de discuter avec les différents candidats des questions liées directement à la sélection nationale (composition du staff technique notamment), mais aussi des aspects financiers. Puma, l’influent équipementier de la FAF depuis deux ans, pourrait également avoir son mot à dire dans la nomination du futur sélectionneur.

Mohamed Raouraoua a promis que le futur boss des Fennecs serait une pointure. « Oui, Jürgen Klinsmann [ancien sélectionneur de l’Allemagne], Carlos Dunga [Brésil], Vahid Halilhodzic [ex-entraîneur de Lille, Paris SG, Rennes et Dinamo Zagreb] et José Pekerman [Argentine] font partie des candidats. » Mais ni Raymond Domenech ni Philippe Troussier, un proche de Raouraoua. « Il est actuellement sous contrat avec le club chinois de Shenzen Ruby », confirme ce dernier.

Le Guen devant Halilhodzic

Mais selon une source proche du dossier, la priorité de la FAF serait le Français Paul Le Guen. Son nom avait circulé la semaine dernière à Alger, jusqu’à ce que la Fédération omanaise de football annonce la venue de l’ancien sélectionneur du Cameroun dans le Golfe persique.

« Oman a été un peu vite. Le Guen a bien été approché, il a dit qu’il allait réfléchir à la proposition omanaise, mais il n’a pas paraphé de contrat, puisqu’il ne s’est pas rendu sur place. » Or, l’ancien sélectionneur du Cameroun, qui est un homme de principes, n’aurait pas spécialement goûté à cette communication hâtive. Et après avoir fait savoir qu’il n’avait rien signé avec Oman, le Breton, qui n’a jamais officiellement proposé ses services à l’Algérie, serait redevenu le choix numéro un de la FAF.

Et Vahid Halilhodzic, qui entretient de bonnes relations avec Mohamed Raouraoua, apparaîtrait en deuxième position sur la short list dressée par la Commission d’investiture. Un choix qui ravirait Boualem Thiab, le président de la JSM Bejaïa (Division 1 algérienne). « C’est lui qu’il faut, soutient-il. Il a l’expérience et le charisme pour gérer les joueurs qui évoluent en Europe et qui ont de fortes personnalités. » Reste une quinzaine de jours pour savoir s’il a été entendu par la FAF…

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Le retour de la guerre au Sud-Soudan

Article pr�c�dent :
Égypte : le blues des patrons

Réagir à cet article

Algérie

Constitution algérienne : le retour de la limitation à deux mandats présidentiels ?

Constitution algérienne : le retour de la limitation à deux mandats présidentiels ?

L'avant-projet de Constitution algérienne prévoit un retour à une limitation du nombre de mandats présidentiels à deux. Entre autres choses.[...]

Algérie : haro sur le divorce !

À l'occasion de la Journée de la femme, Abdelaziz Bouteflika a appelé son gouvernement à réviser le code de la famille. Notamment certaines dispositions particulièrement[...]

Algérie : le secteur automobile marque le pas

Fréquentation en baisse, ventes modestes, le Salon de l'automobile d'Alger qui vient de s'achever a été à l'image du marché : en recul progressif depuis les années fastes de 2011-2012.[...]

Algérie : le procès de l'autoroute Est-Ouest reporté au 19 avril

Le tribunal criminel d'Alger a décidé, mercredi 25 mars, de reporter le procès de l'affaire de l'autoroute Est-Ouest au 19 avril. Explications.[...]

Robert Mugabe en visite d'État en Algérie

Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, est arrivé hier à Alger pour une visite d'État de trois jours, à l'invitation du président algérien, Abdelaziz Bouteflika.[...]

Algérie : Yacef Saadi et son compte en Suisse

 Héros de la guerre d'indépendance de l'Algérie, le sénateur Yacef Saadi est détenteur d'un compte bancaire ouvert en Suisse en avril 2006. "Jeune Afrique" présente en[...]

Mali : la résolution de la crise du Nord, thème officieux de la visite officielle d'IBK à Alger

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a entamé dimanche un voyage officiel de trois jours en Algérie. Il sera particulièrement question du fragile processus de paix malien, dans lequel Alger[...]

Algérie : Cheikh Sidi Bémol Broc'n'roll

Derrière ce pseudonyme, Hocine Boukella, chanteur et guitariste kabyle qui défend des influences orientales et occidentales.[...]

Accords d'Évian : 53 ans après, les nostalgiques de l'Algérie française ne digèrent toujours pas

En France, la signature des accords d’Évian continue d’obséder les nostalgiques de l’ordre colonial. À leur tête, Robert Ménard, le maire d’extrême droite de[...]

Les Algériennes sceptiques devant la nouvelle loi contre le harcèlement de rue

Depuis le 5 mars, le harcèlement des femmes dans les lieux publics est illégal en Algérie. Pourtant, les victimes de ce phénomène doutent de l'application réelle de la nouvelle loi.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110615180755 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110615180755 from 172.16.0.100